750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
A boire et à manger
13 novembre 2016

Quinoa façon couscous, merguez végétale

merguez

Pour le quinoa façon couscous, je vous renvoie sur cette recette Mis à par ici l'absence de pois chiche dans l'une et la présence de courgette dans l'autre (et des petits oignons à la place d'un gros) , le principe est le même . Mais comme il y a déjà des légumineuses dans la merguez végétale, il n'est pas besoin d'en rajouter encore.

DSCF8428

 

Ce qui est novateur dans cette recette, ce sont les merguez végétales, donc, même si je n'ai pas réussi aussi bien que je l'avais imaginé.

J'ai bien sûr emprunté l'idée à Alain Passard, mais la composition est a priori très différente. Les siennes sont à base de betterave rouge, oignon, carotte et harissa (plus certainement d'autres ingrédients secrets). La mienne comprend :

400 g d'haricots rouges en boîte égouttés

3 oignons rouges

100 g de tomates séchées

10 g de piment doux en poudre

1 sachet de mélange de boulettes orientales Kefta (Ducros)

Ce dernier comprend (sans omission) : sel, paprika, coriandre graine (11%), ail déshydraté, cumin (4,5%), piment, oignon déshydraté (3,6%), sucre, fenugrec, curcuma, thym, romarin, cannelle, poivre noir, origan, fenouil, gingembre, girofle, carvi, muscade, cardamome.

Rien de déshonorant, donc ... et redoutablement bon !

Emincer les oignons à la mandoline, étaler les tranches sur une plaque et faire sécher 1 h à 130 ° (variable selon le four). L'idée est de n'introduire pas trop d'eau dans la recette. Si vous êtes pressés, vous pouvez acheter des oignons frits (c'est un peu plus gras  et un peu moins naturel).

Mélanger les autres ingrédients + les oignons.

Si vous en avez un, il est mieux de passer le tout au hachoir à viande (grosse grille): vous obtiendrez une texture plus proche de la vraie merguez. Avec un mixer, vous risquez d'avoir une texture trop lisse qui fasse "purée". 

Jusque là, tout allait bien. Le truc, c'est que je voulais les mettre dans des vrais boyaux, histoire de faciliter la cuisson. J'en ai achetés à mon Super U local, les ai faits tremper le temps indiqué sur l'emballage. Le problème, c'est que je n'ai pas retrouvé l'embossoir de mon hachoir à viande (il faut dire que je ne m'en étais jamais servi depuis 12 ans que je le possède et que j'ai pas mal déménagé entre temps) et que je n'ai pas réussi à trouver une autre façon de remplir les boyaux, très serrés et pas du tout élastiques. J'ai essayé avec une poche et une douille fine, mais nada. Si vous avez un truc, je suis preneur (à part racheter un embossoir).

Du coup, j'ai procédé mode débrouille. 

J'ai pris des boules de mélange que j'ai roulées entre mes mains pour en faire des saucisses (comme lorsqu'on fait des boudins en pâte à modeler, vous vous souvenez ?).

Je les ai disposées sur une plaque de four (avec un papier sulfurisé en dessous) et faites cuire 20 mn à 180 ° en les retournant à mi-cuisson. À la sortie du four, je les ai badigeonnées à l'huile d'olivre avec un pinceau histoire de leur donner un peu de brillance.

031

Ce plat a été servi avec un Rioja 2001 Viña Tondonia de López de Heredia. Ce vin épicé et vigoureux  qui ne faisait pas du tout son âge s'est parfaitement accordé.

Commentaires
A boire et à manger
A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie
Voir le profil de Eric B sur le portail Canalblog

Visiteurs
Depuis la création 5 926 230
A boire et à manger
Pages
Newsletter
1 148 abonnés
Suivez-moi