750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
A boire et à manger
18 octobre 2007

Bouchées "Ras El Hanout" & vrai-faux couscous aux carottes confites et sultanines

DSCF7152

Cette recette repose sur le même principe que les ribs au cacao, les bouchées exotiques ou provençales: prendre des morceaux de viande, les enduire d'une poudre mélangée à une huile et les enfourner 20mn  à 180° en les retournant à mi-cuisson.

Pour la viande, je prends des morceaux de jambon de porc. Ca ne coûte pas cher et tendrissime lorsque c'est cuit ainsi.

Pour le mélange, c'est ici :

  • 2 cuillères à soupe de Ras el Hanout

  • 2 cuillères à soupe de sucre complet (muscovado)

  • 2 cuillères d'huile d'argan

  • du sel (au goût de chacun)

Si vous voulez ne pas vous salir les mains, vous mettez tout dans un sac plastique, remuez bien, et c'est prêt. Sinon, dans une assiette avec les mimines, ça le fait ;o)

Il n'y plus qu'à mettre au four.

Pour les carottes confites, j'ai donné la recette ICI.

Pour le vrai-faux couscous, ce sont des pâtes en forme de petites billes. Elles ont été cuites par absorption avec du bouillon aromatisé légèrement au Ras El Hanout. J'y ai rajouté des raisins secs sultanines et du confit d'oignon. A la fin de la cuisson, j'ai rajouté les carottes confites.

Je ne voudrais pas tomber dans l'auto-satisfaction, je ne vous dirai donc pas que c'était très bon ;o)

DSCF7155

jazzAvec ce genre de plat, relevé et légèrement sucré, un rouge n'est pas forcément le meilleur choix. On peut partir soit sur un chenin bien mûr, type Vouvray ou Montlouis, ou alors sur un rosé puissant et épicé, comme je l'ai fait ici. Jazz, du domaine Combe de la Belle. Sa couleur oscille entre le saumon et l'oeil de perdrix qu peut rappeler les vins gris de Boulaouane. Son nez sent la pêche, les épices et la fraise bien mûre. En bouche, c'est ample, rond, avec une grande sensation de douceur. Ca ne l'empêche pas d'avoir du caractère, et de la vinosité qui rappelle le blanc de noir chez Binner. Avec toutefois les épices et la chaleur finale très "south of France". Philippe Briday, le producteur, me disait l'autre jour qu'il se mariait également très bien avec le foie gras. S'il est poêlé, pourquoi pas.

Commentaires
E
Recette très intéressante. On croirait à s'y méprendre du vrai couscous et le mélange des saveurs n'est pas pour me déplaire
Répondre
O
Recette qui me plait énormément et que dire du vin!!! Musicien (amateur) inconditionnel du jazz, le vin ne peut être que bon...
Répondre
A
quelle merveille!! le mariage du raz el hanout et de la carotte je connais et j'adore! je pique ton idée: à faire exactement à l'identique!!
Répondre
M
Un régal ce duo doucement épicé
Répondre
E
Quand je parle de jambon, je parle de la viande, pas de la charcuterie, donc crue (mais pas en salaison
Répondre
A boire et à manger
A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie
Voir le profil de Eric B sur le portail Canalblog

Visiteurs
Depuis la création 5 923 225
A boire et à manger
Pages
Newsletter
1 148 abonnés
Suivez-moi