A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

22 juillet 2011

Mas Becha, un Roussillon famillier

J'ai reçu il y a un mois un colis volumineux provenant du Roussillon : c'était une partie de la gamme des vins que produit le jeune Charles Perez dans le Roussillon. Celui voulait non seulement mon avis sur ceux-ci, mais aussi que je lui propose des accords mets & vins.

Lorsque j'ai ouvert le carton, j'ai été surpris par l'originalité des étiquettes qui représentent les différents membres de la famille Perez façon BD. Les voici réunis tous ensemble sur le site :

becha

Le chapitre, pour ceux qui ne l'auraient pas deviné, c'est le millésime ;o)

002

Excellence Blanc 2009 "Minette" (100 % grenache blanc) : robe paille dorée. Nez expressif sur la pêche blanche rôtie au beurre, le fenouil et une touche de grillé / vanillé. Bouche ample, avec une matière riche, grasse, tendue par une acidité quasi-tranchante. Fin persistante sur des notes anisées (17,90 €)

Accords : tarte tatin ou risotto au fenouil, blanquette de lotte méditerranéenne, salade de pêche blanche aux épices...

015

Classique rosé 2010 "Eve" (Syrah et grenache): jolie robe entre et le saumon et la framboise. Nez sur la fraise confite, l'orange sanguine et les épices. L'attaque en bouche est tonique avec une fine acidité qui ne vous lâche pas jusqu'en finale. Sinon, la rondeur et la fraîcheur prédomine, avec un petit côté vineux. Finale d'une bonne puissance, mêlant noble astringence et épices (5,80 €)

Accords : saumon au BBQ, couscous de la mer, pain frotté à la tomate et ail & jambon cru

 

011

Rouge classique 2009 "Charles" (Syrah et grenache): robe violacée sombre. Nez sur la crème sur la confiture basque de cerise noire , la myrtille ( avec une touche lactée), la cannelle et la réglisse. Attaque en bouche en douceur, prolongé par une belle matière veloutée et fraîche, presque crémeuse, sans un instant de faiblesse. Mâche finale gourmande, légèrement épicée (6.30 €, très bon rapport Q/P)

Accords : couscous royal, Biche "basse température aux fruits noirs", tomme de brebis, dessert au chocolat et à la cerise noire...

013

Barrique 2009 "Serge" (syrah et grenache) : un peu le même … mais en barrique. Du coup, c'est plus épicé, vanillé, grillé, chocolaté ... même si les arômes d'élevage sont plutôt bien fondus. Il en résulte un nez très complexe, mais qu'on peut trouver un peu « too much ». Idem en bouche. La barrique apporte plus d'ampleur et de rondeur à la matière mûre et veloutée. La richesse de la matière pourrait faire penser à un Maury. En finale, le bois se sent physiquement : on a quasiment l'impression de le lécher... Pas désagréable en soi, mais je préfère le vin ;o) (8.70 €)

Accords : côte de boeuf épaisse au barbecue, pavé d'autruche au chocolat, coulant au chocolat et épices

017

Excellence rouge 2009 (syrah et grenache): robe plus sombre encore (atramentaire, dirait un ami dégustateur). Nez plus fin, mais plus profond, avec un surcroît de fraîcheur. Bouche plus ample, plus riche, limite voluptueuse, mais parfaitement équilibrée grâce à une belle acidité. Les tannins, denses, sont superbement travaillés. Longue finale appétante, avec là aussi de la fraîcheur et des épices. Vraiment un très beau vin ! (13.90 €)

Accords : agneau confit aux aubergines, fondant au chocolat et poivre cubèbe (important le poivre cubèbe)

DSCF6070

J'ai aussi goûté le Muscat de Rivesaltes classique 2010:

018

C'est bon, bien fait, mais je l'ai trouvé assez banal, et rien qui ne le démarque vraiment des nombreux muscats existants (d'autant qu'il n'est pas donné : 14,40 €). Accordons-lui le fait qu'il ne soit ni trop sucré ni trop alcooleux. Mais autant les autres bouteilles ont été descendus avec plaisir et à grande vitesse, autant là ... j'accroche pas.

Accords : apéritif avec du melon, dessert avec des pêches ou des abricots (peu ou pas sucrés).



Commentaires sur Mas Becha, un Roussillon famillier

    Between Camelas and Bages, on the main route, we have counted to some 3 dozen caves, wine producers (often they call themselves château, castle). But you could probably double that number by taking to the small roads. And then we must strongly recommend a jewel, Mas Becha in little Nyls, close to Ponteilla. A warm welcome, wines with an attitude, and labels and wine names with attitudes too.

    Posté par Bengt-Arne, 14 février 2015 à 12:11 | | Répondre
Nouveau commentaire