A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

15 avril 2013

Quatre journées peu ordinaires (2ème jour)

La veille au soir, j'apprends que notre premier rendez-vous à Saint-Émilion sera à 8h30. Étant hébergé à Pauillac, il faut que je parte à 7h00 au plus tard. Je me réveille à 5h30. Ca me laisse le temps de lire les 100 mails reçus depuis 24 h... Et je pars à 6h50. J'arrive à la Dominiqueà 8h20. En attendant l'ami Pierre, je fais le tour du propriétaire, me retrouvant forcément face à ceci :

081

Eh oui, nous sommes à quelques mètres de Cheval Blanc.

079

Juste en face, l'Evangile et le Conseillante.

085

Quant au bâtiment de la Dominique, il est en plein travaux (inauguration mi-juin)

Nous avons rendez-vous avec Yannick Evenou, le directeur des domaines Fayat, pour parler de viticulture. En fait, nous parlerons de plein d'autres choses aussi, et nous dégusterons les 2012 des différents châteaux. La Dominique gagne la manche ;-) À peine le dernier verre recraché (il est 9h50), nous fonçons au château Faugères où nous rencontrons son propriétaire, Silvio Denz.

089

Il est loin d'être un propriétaire dilettante. Il maîtrise parfaitement les dossiers et vient à la propriété au moins trois fois par mois. Ici, pas de dégustation : il doit prendre un avion dans l'heure qui vient...

096

Pour ceux qui ne connaissent pas, voici le chai de Faugères (dessiné par Mario Botta)

102

 Pas très loin, se trouvent les grottes de Ferrand. Pierre connaît bien. Je découvre. J'adore.

124

J'ai pris pas mal de photos. Je ferai un billet dédié à cette visite.

127

Après un repas "chai Pascal", nous allons à Tertre Roteboeuf pour amener la maquette du chapitre consacré au domaine. François Mitjavile la regarde avec beaucoup d'intérêt.

145

Nous ne le dérangeons pas trop longtemps, cas nous devons à aller à la Gaffelière.

169

Nous avons rendez-vous avec le maître des lieux, Léo de Malet Roquefort.

172

Nous parlons viticulture, terroir, histoire familiale, etc.

176

Puis nous filons à Pavie-Macquin pour deux dégustations parcellaires : Larcis Ducasse et Beauséjour Duffau Lagarosse. Il reste encore en dégustation les vins des domaines dirigés ou conseillés par Nicolas Thienpont. Jamais je n'ai trouvé aussi bon Puyguéraud. Bon, bien sûr, les 1ers GCC sont  d'un autre niveau. Les dégustations parcellaires s'avèrent bluffantes, avec certains vins rien moins qu'exceptionnels, avec un fruit et une finesse rares à Bordeaux. Larcis Ducasse est à mes yeux l'un des meilleurs vins de la région.

179

Nous finissons notre journée à Valandraud où nous dégustons tous les vins élaborés par le couple. Puis nous prenons Murielle à part pour un entretien sur sa vie/son oeuvre, ponctué de nombreux rires. Npus sommes invités à rester pour le dîner, mais nous avons chacun un programme de prévu, mais ce n'est que partie remise…

Démarre alors pour moi une autre "journée" : à peine arrivé au Jonc Blanc, je rencontre l'ami Mathias du Château Lestignac. Tous ensemble, nous allons au domaine Coquelicot où nous passons une longue soirée où nous dégustons de nombreux vins, plus ou moins nature. Une antithèse sympathique aux vins de la journée :-)



Commentaires sur Quatre journées peu ordinaires (2ème jour)

Nouveau commentaire