A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

28 mai 2010

Vendredi du vin # 26 : Mondeuse 2004 de Dupasquier

020

Cela faisait bien deux ans que je n'avais pas participé aux Vendredis du vin. Il faut dire que je suis très peu ce qui se passe sur la blogosphère, culinaire ou vinesque, et si personne ne me dit rien, je n'y pense pas. Là, c'est par Facebook que j'ai appris que ça existait encore ;o) Parce que sinon, c'était encore rapé...

Le thème décidé par Anne-Laurence de Rouge Blanc Bulles est "les vins de copains". Le genre de thème qui me parle bien, même si c'est rarement le genre de vin que j'ouvre quand les copains viennent. Mes copains, c'est pas qu'ils soient buveurs d'étiquettes, mais en général lorsqu'ils mangent à la maison, c'est pour autre chose que pour boire un vin friand avec des cochonnailles (je leur ai fait prendre de mauvaises habitudes, fô dire...).

Du coup, le vin de copains, c'est plutôt le genre de vin que je m'ouvre pour moi tout seul histoire de garder les "bonnes" bouteilles pour les copains. Le sens du sacrifice dans toute sa splendeur. Bon m'enfin, des sacrifices comme ça, je veux bien en faire tous les jours même si ce n'est pas raisonnable. Parce que le propre du vin de copains, c'est que c'est une petite tuerie qui se boit presque comme tu respires. A peine le verre est rempli qu'il est déjà vide. C'est pour cela que l'on dit LES vins de copain. Parce qu'une bouteille est rarement suffisante...

Bon, venons-en à la bouteille du jour : j'ai mis 2 mn à la dénicher à la cave. Faut dire que 95% des vins présents  ne sont pas des vins de copains. Ca limite le choix. Je vous ai me suis donc pris une Mondeuse 2004 du domaine Dupasquier. La dernière qu'il me reste (snif).

Pas de carafage. Ouverte et servie direct. Le vin de copains, c'est sans chichi, non mais.

La robe est translucide, couleur vermillon avec quelques reflets tuilés.

Le nez évoque la fraise un peu confite, la framboise fraîche et les épices (poivre blanc, cannelle).

En bouche, c'est rond, doux, glissant, avec des tannins à peine marqués et une acidité discrète qui équilibre parfaitement le tout. C'est fruité, gourmand, et sensuel. La finale est bien épicée, avec des tannins un soupçon asséchants, mais dès que tu manges avec, ça passe tout seul !

Venons-en à ce que j'ai mangé avec (vous êtes sur un blog culinaire, tout de même). Une tranche de ciabattine grillée avec des rillettes de poulet aux champignons maison (recette à venir...). De la cuisine de copains que je ne fais jamais pour les copains ! Eh ben, vous ne serez pas surpris que c'est super bon ensemble, même que ça m'a fait abuser de l'un et de l'autre. Merci les copains ;o)

021



Commentaires sur Vendredi du vin # 26 : Mondeuse 2004 de Dupasquier

    Chouette. J'aime bien la mondeuse de Dupasquier et j'ai tendance à faire pareil en gardant les bonnes bouteilles pour les copains. Je pense que je tenterai les rillettes maison avec une bouteille (ma dernière moi aussi je crois) un de ces jours.

    Posté par wiquyl, 28 mai 2010 à 13:17 | | Répondre
  • Dommage que j'aie raté ce VdV (je ne suis pas assez attentive, même pas à FB), thème sympa et plus aisé que le prochain d'Iris, je ne suis pas trop demi-sec...

    Posté par Tiuscha, 31 mai 2010 à 22:35 | | Répondre
Nouveau commentaire