A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

16 octobre 2011

Guide Quarin des Vins de Bordeaux : plus que recommandable

quarinJ'ai reçu ce livre il y a une quinzaine de jours, et j'ai vraiment pris plaisir à le parcourir. Peut-être parce que la démarche de Jean-Marc Quarin me paraît plus être celle d'un passionné que d'un journaliste/critique, prenant des risques à défendre ses coups de coeur où à dénoncer des pratiques qui le dérangent. Aussi est-il devenu persona non grata dans certaines propriétés bordelaises comme Cos d'Estournel, Ducru-Beaucaillou ou Climens (il avait accusé ce dernier de chaptaliser ses liquoreux).

La partie "guide", où il consacre deux pages à chaque propriété, commentant leurs cuvées sur une quinzaine de millésimes, est vraiment bien faite, complétée par un graphique qui permet de visualiser la progression des notes et des prix.

Il n'est guère facile de trouver un critique dont les goûts correspondent parfaitement aux vôtres. Je n'en suis pas loin avec JM Quarin. La plupart de ses commentaires collent bien avec les ressentis que j'ai pu avoir sur les vins et les propriétés. 

Ainsi, je ne peux qu'être d'accord sur la montée en puissance de Pichon Baron, Léoville Poyferré, et Pontet Canet (mais aussi Lynch Bages dans les tous derniers millésimes). Comme Quarin, je pense que Château Margaux est certainement le plus grand Bordeaux actuel. Par contre, je ne prendrais pas le risque d'affirmer comme lui que c'est le meilleur vin du monde... (ça me semble très bordomaniaque).

J'ai moi aussi un faible pour Canon et Beauséjour Duffau Lagarosse dans les derniers millésimes. Je partage ses impressions sur les différents millésimes de Chevalier (qui gagne en chair depuis 2004)  ... et sur la finesse très bourguignonne de Berliquet. Et puis oui : le domaine de l'A, Clos Puy Arnaud, Pibran, Jaugueyron ou Belle-Vue font partie des belles affaires que l'on peut faire dans le Bordelais. Sur Clos Manou, je ne demande qu'à être convaincu (je n'en ai jamais bu).

Par contre, je suis un peu moins d'accord sur Las Cases dont Quarin n'apprécie guère les derniers millésimes. Il n'a même pas daigné déguster le 2010, pas plus que le très beau Potensac 2010. Je trouve cela un peu dommage...

Je le trouve plutôt dur avec Fargues (que j'apprécie beaucoup) et un peu trop enthousiaste pour Yquem (dont le 2005 bu à deux reprises ne m'a pas du tout emballé, alors que lui l'adore). On peut être aussi surpris de l'absence de Fombrauge ou de Rollan de By (même s'il dit beaucoup de bien de Haut Condissas) alors qu'il y a quelques châteaux cités d'un intérêt assez limité.

Ce livre me semble en tout cas d'une sacrée aide pour ceux qui n'ont pas eu la chance de déguster tous ces crus au long de ces 15 dernières années. Il permet de dégotter quelques perles, et d'éviter des achats malheureux.

La présentation que j'avais lu sur ce livre paraissait aussi prometteuse sur la "méthode de dégustation" de JM Quarin. J'avoue que je suis resté un peu sur ma faim. Si le principe des schémas illustrant la perception en bouche des différents cépages est intéressant, il me semble tout de même assez théorique. Car certains Merlot sur graves amènent des sensations très Cabernet ; et certains Cabernet sur argile ont une rondeur et un velouté très Merlot. Je ne parle même pas de l'élevage en barrique qui a un impact énorme sur la structure d'un vin (je veux dire par là que le même vin de départ peut changer du tout au tout selon l'origine du bois et la chauffe de la barrique).  Ceci dit, je ne peux que suivre l'auteur sur les vertus de l'assemblage.

Finissons sur ce qui m'a le plus "agacé", même si ce n'est pas bien méchant : l'utilisation un brin répétitive de l'adjectif incrachable. Que Quarin nous le fasse deux ou trois dans le livre sur un grand Ausone ou un immense Haut-Brion, soit. Mais là, ça revient un peu trop souvent et finit pas lui faire perdre toute valeur.

A souligner que vous pouvez donner vos impressions et discuter avec l'auteur sur Facebook.

013

L'église de Margaux



Commentaires sur Guide Quarin des Vins de Bordeaux : plus que recommandable

    Ho la chance !! j'aimerais bien le lire moi aussi
    Bonne journée à toi
    bisous

    Posté par choupette88, 18 octobre 2011 à 10:12 | | Répondre
Nouveau commentaire