A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

12 novembre 2010

Daube de joues de porc, pleurottes & taglioline à l'orange

PB080879

J'ai hésité sur le terme à utiliser sur ce plat et j'ai finalement choisi "daube". Mais bon, ce n'est pas le plus important, même s'il faut bien remplir la case "titre". Le principal, c'est le résultat, et c'est vraiment tip-top!

J'ai donc craqué de nouveau pour des noix de joues de porc, parce que je n'ai pas trouvé grand chose de mieux en rapport qualité-prix : si l'énoncé sonne "plat de pôvre", je ne doute pas qu'un riche en mangerait sur la tête d'un pouilleux, surtout dans cette nouvelle version.

La recette est relativement simple. Je fais revenir dans une cocotte ma viande et un oignon avec un peu de graisse de canard. Puis je rajoute un trait de vin moelleux pour décoller les sucs dans un premier temps, et en créer de nouveaux, plus caramélisés. Au bout d'un quart d'heure, je recouvre d'eau bouillante, j'ajoute du fond de volaille en poudre (2 cuillers à soupe), de la Savora (oui, une marque mais irremplaçable : deux cuillers à soupe aussi), et 10 cl de crème liquide. Je ferme ma cocotte et je la place au four à 120° durant 1h30.  Puis je sors ma cocotte, rajoute 250 g de pleurotes et l'enfourne de nouveau 30 mn

En ressortant ma cocotte du four, je vois que j'ai encore pas mal de liquide. Dans un premier temps, je replace ma cocotte ouverte dans le four pour 20 mn. Puis je me dis qu'il faudrait rajouter quelque chose pour absorber une partie du jus : riz, coquillettes, pâtes fraîches... Mais je n'ai pas ça dans mon (minuscule) placard. Je rajoute alors des taglioline à l'orange (déjà évoquées ici). Je replace le tout au four et laisse cuire une quinzaine de minutes.

Le résultat est vraiment intéressant, car les pâtes ont parfumé intensément mon jus. On ne sent presque plus que l'orange, ce que je n'avais pas prévu au départ, mais c'est très bon !

Si la sauce et les pâtes sont irréprochables, la texture des joues de porcs est divine : ça se "coupe" à la fourchette, et c'est fondant en bouche. J'en referais un jour lorsque j'inviterai des amis pour les épater !

PB080882

Quel vin ?

Avec ces arômes orangés, je verrais bien une Ineptie du Domaine Belles Pierres.



Commentaires sur Daube de joues de porc, pleurottes & taglioline à l'orange

  • hum ! je sens les arômes jusqu'ici ! je ne connais pas les tagliolines, mais la Savora oui !

    Posté par wictoria, 12 novembre 2010 à 10:38 | | Répondre
  • j'adore les joues ... c fondant et moelleux!! j'aime beaucoup la touche d'orange dans cette recette ... à tester donc!
    bises

    Posté par cecile, 12 novembre 2010 à 13:21 | | Répondre
  • ooh mais oui c'est des p'tites pleurottes !miam. ton plat est fort appétissant visuellement

    Posté par féenoménale, 12 novembre 2010 à 13:58 | | Répondre
  • humm, ça a l'air divin, ces photos sont superbes!

    Posté par anaïck, 12 novembre 2010 à 15:54 | | Répondre
  • Tu as cuit les pâtes au four?!

    Posté par maloud, 12 novembre 2010 à 16:28 | | Répondre
  • les pâtes ont cuit dans tout le jus qu'il y avait je pense

    Posté par wictoria, 13 novembre 2010 à 09:48 | | Répondre
  • Avez vous essayé de faire mariner vos joues de porc ? Je les prépare comme cela depuis peu, mais votre recette me donne l'eau à la bouche. Il faut que je l'essaye !

    Sylvain

    Posté par Sylvain, 28 novembre 2011 à 19:05 | | Répondre
Nouveau commentaire