A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

01 novembre 2008

Tarte aux poireaux, jambon fumé & cantal

PA301219


L'histoire commence il y a un bon mois. Je reçois un coup de fil d'un caviste  (la Cave à part à Talence) qui me demande si je poursuis toujours mon activité d'agent commercial. Je lui dis que non, mais que s'il veut des renseignements, il n'y a pas de problème. J'ai même encore des échantillons... Nous discutons, sympathisons et décidons de nous revoir.

Un ami, stagiaire oenologue à Haut-Brion, me contacte entre temps et me propose de visiter ce château, ainsi que la Mission voisine. Je suis évidemment intéréssé. La visite ayant lieu à 15 heures, une idée me vient. Je vais passer chez Martin (le caviste) sur les coups de midi avec quelques bouteilles et un ch'tit truc à manger. On va passer deux bonnes heures ensemble, et je serai fin prêt pour attaquer Haut Brion.

Choses dites, choses faites. Tout c'est passé exactement comme ça. Je lui ai donc amené quelques bouteilles, la tarte dont je vais vous causer maintenant, et les madeleines évoquées hier.

Ingrédients

  • une pâte à tarte (maison ou achetée)
  • 2 oeufs
  • 4 poireaux avec des beaux blancs
  • 15cl de crème fraîche
  • 2 tranches de jambon fumé
  • 70g de cantal entre-deux
  • sel viking

Couper les poireaux en deux dans le sens de la longueur (en supprimant le vert le plus foncé, trop coriace). Bien les laver et les émincer finement. Les faire cuire 20mn dans un panier vapeur.

Dans un saladier, mélanger les oeufs et la crème. Rajouter les poireaux, le cantal grossièrement rapé, le jambon finement émincé. Goûter, puis ajouter en conséquence la quantité de sel viking (sel "fumé").

Etaler la pâte dans un moule, la remplir de la préparation et enfourner à 200° pour 25mn environ.

C'est bon chaud, mais c'est plus goûteux lorsque c'est tiède, voire froid.

PA301221

Nous avons bu avec cette tarte des Vieilles vignes éparses 2005 du Domaine de Bellivière, un Sancerre "Esprit de Rudolf"  2003 de Vincent Gaudry, une Mademoiselle 2007 de Tirecul la Gravière et les vignes d'Elisa 2004 du Château de Launay. Voilà qui rattrape bien mon abstinence des derniers jours ;o)

PS: depuis peu, Martin a ouvert un blog évoquant les dégustations qu'il organise.



Commentaires sur Tarte aux poireaux, jambon fumé & cantal

  • Je cherchais Vins et nature pour te commander quelques bouteilles à Noël, mais apparemment tu as arrêté cette activité... Des conseils ? Je voudrais offrir à mes grands-parents quelques bouteilles sympathiques en biodynamique, pour boire tous les jours (un verre à chaque repas pour mon grand-père !), et les faire sortir un peu des gammes du sud-ouest.
    Merci d'avance, et merci toujours pour ton blog. Amicalement,

    Posté par Céline-marine, 01 novembre 2008 à 11:36 | | Répondre
  • bravo et merci

    Eric,
    un grand merci pour ce bon moment.
    la tarte aux poireaux à ravie les papilles de mes clients,avec les quelques "restes" de bouteilles
    les madeleines ont également trouvées preneurs,et je trouve aussi, que tu devrais les "boostées" un peu avec un autre ingrédient (je te fais confiance, vu ton imagination débordante)
    un petit oubli dans notre dégustation, le 100% carignan de ferrer ribiére.
    bon courage pour ton nouveau job.....
    à bientôt
    martin

    Posté par martin, 01 novembre 2008 à 17:39 | | Répondre
  • Le mariage du poireau et du cantal doit vraiment valoir le détour. Je salive devant mon écran.

    Posté par Marjolaine, 01 novembre 2008 à 19:51 | | Répondre
  • Le mariage du poireau et du cantal doit vraiment valoir le détour. Je salive devant mon écran.

    Posté par Marjolaine, 01 novembre 2008 à 19:51 | | Répondre
Nouveau commentaire