A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

13 août 2008

Restaurant "la Tour des Vents" à Monbazillac

DSCF0540

S'il y a au moins une bonne raison d'aller à la Tour des Vents, c'est pour sa vue superbe sur le vignoble de Monbazillac et la vallée de la Dordogne. L'autre, c'est de partager un repas avec un ami qui vous fait la générosité de vous inviter.

  DSCF0543

Après avoir consulté la carte des vins, nous décidons de prendre une cuvée Marguerite 2003 de Tirecul La Gravière. Ayant goûté le millésime 2007 la veille, je suis intéressé de découvrir comment ce vin vieillit. Stupéfaction lorsque je vois arriver une Marguerite 2007!!! J'en fais la remarque au maître d'hôtel, qui me dit que la carte n'a pas été mise à jour et qu'ils n'ont plus de 2003. Mon ami n'ayant jamais goûté ce vin, nous décidons de le garder. Et nous ne le regretterons pas: il accompagnera superbement le repas du début à la fin!

DSCF0546

En attendant que le ménu démarre, arrive quelques mises en bouches. Les deux sont bonnes sans être toutefois renversantes. Ca remplit néanmoins parfaitement son rôle : patienter en grignotant.

  DSCF0550

Vient ensuit un duo de poisson & purée de courgettes au basilic (l'appellation est approximative n'ayant été communiquée qu'oralement). C'est sympa, frais, estival. Rien à redire.

DSCF0551

Arrive le premier plat: Millefeuille de canard poêlé, arlettes aux parfums de pain d'épices, vinaigrette d'agrumes, pommes confites. Présentation sympa et originale. Le foie gras est très bien cuit, et l'acidité de la vinaigrette d'agrume bienvenue.  Un bon début.

DSCF0554¨

Le repas se poursuit avec un pavé de cabillaud rôti, quenelle de brandade de morue, jus de piperade et rizotto (sic) au chorizo. Les bons points: cuisson parfaite du cabillaud, exactement comme je l'aime. Le jus de piperade est très bien, même s'il prend une place démesurée dans l'assiette. On a l'impression qu'il cache un peu la mesquinerie des portions de brandade (la minuscule tache jaune et verte derrière le cabillaud) et de risotto (on l'aperçoit vaguement sous le cabillaud). La pomme de terre et le riz ne sont pas des aliments coûteux: ils pourraient donc  être un peu plus généreux. Et supprimer le brocoli, qui ne présente guère d'intérêt.

DSCF0557

Tous les fromages que j'ai choisis sur le plateau étaient très bons. Je souligne au passage que le pain servi tout le long du repas est très bien aussi.

DSCF0562

Evidemment, j'ai fini sur un fondant tiède au chocolat noir Caraïbe de Valrhona, émulsion, cacao Brana, glace vanille. Pas grand  chose à redire. C'est bon. Mais un peu comme le reste du repas, sans réelle surprise ni émotion.

DSCF0560

Pour 36 euros par personne (hors le vin dont le prix n'était pas abusif au regard du plaisir qu'il nous a apporté - 23 euros), on peut considérer que c'est tout à fait honnête voire recommandable, d'autant que la vue est vraiment chouette. Mais le sentiment général est celle d'une cuisine impersonnelle, sans âme, qui se contente de vous en donner juste pour votre argent. Et le cuisinier dans l'âme que je suis trouve ça un peu frustrant...

DSCF0548



Commentaires sur Restaurant "la Tour des Vents" à Monbazillac

  • A mon avis les recettes vont être tentées dans votre cuisine

    Posté par mariedines, 13 août 2008 à 11:37 | | Répondre
  • pas daccord

    ce commentaire n est pas objectif

    Posté par damien, 09 mai 2010 à 00:08 | | Répondre
Nouveau commentaire