A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

05 janvier 2013

Une journée truffée de truffes

Ayant une journée de libre entre mon périple en Fitounie et Millésime Bio à Montpellier, j'avais proposé à une fidèle lectrice, Mirelha, de lui rendre visite . Le "hasard" faisant bien les choses, il y avait ce jour-là  une journée consacrée au vin et à la truffe dans le village de Moussoulens. Milrelha et son mari y participaient comme bénévoles. Vin et truffe, c'était diablement tentant… Il ne m'a pas fallu longtemps pour dire un gros OUI !

millésime bio 001

On ne le sait pas assez, mais l'on produit de la truffe dans le Languedoc, et pas de la truffe d'été ou de Bourgogne. Non, la vraie de vraie : la Tuber Melanosporum. Ce type de manifestation permet de le faire savoir, mais aussi aux amateurs de ce précieux champignons d'aller à la rencontre des producteurs. Comme nous nous trouvons ici sur les terres de l'appellation Cabardès, cela permet au vignerons locaux de se faire connaître du grand public (car il vient une foule assez impressionnante).

millésime bio 005

Au moment où je suis arrivé se tenait un concours de recettes à base de truffes. Le jury était composé de chefs locaux et du gagnant de l'année précédente. Ce qui était bien, c'est qu'une fois que le jury avait dégusté chaque plat, les restes des assiettes passaient dans le public afin qu'il puisse aussi juger de leur qualité.  À ceci près qu'ils étaient souvent froids lorsqu'ils nous arrivaient. Mais c'était bien bon tout de même. J'ai personnellement apprécié une croustade de ris et cervelle de veau à la truffe. Une petite tuerie !

millésime bio 014

Chaque année, les vignerons locaux accueillent une appellation étrangère : ici, Alella, situé en Catalogne, qui utilise un cépage inconnu chez nous : le Pansa bianca . Jeune, c'est assez classique, mais en vieillissant, cela se complexifie beaucoup, et ça devient vraiment très bon (l'un des producteurs présents m'a fait déguster un blanc 2005). En cherchant rapidement des renseignements sur ce cépage, je me suis rendu compte que j'en avais déjà dégusté sous son nom catalan : le Xarel-Lo. J'avais bu ce qu'il se faisait de mieux en la matière chez un ami en octobre dernier, et j'avais adoré !

millésime bio 015

Il y avait les vins de Guilhem Barré, l'un des vignerons les plus cotés du secteur. Plutôt  bien aimé, mais pas le grand choc attendu. Ceci dit, je l'ai de moins en moins souvent, le grand choc. Me blaserais-je ?

millésime bio 018

Peut-être pas. Puisque j'apprécie beaucoup ce que me proposent la soeur et l'épouse de Clément Mengus du domaine de Cazaban. Bon peut-être ne suis-je pas objectif puisque je les vends à la boutique. Mais je ne pense pas. C'est juste que mon patron a eu bon goût de les sélectionner ;-)

millésime bio 024

La dégustation la plus étonnante de la journée sera celle d'huiles d'olive. Une productrice de la région les produit en mono-variétés, ce qui permet de voir les différences entre chacune.  Dans les très douces, il y a la Tanche et la Lucques, puis la Picholine en intermédiaire (douce, mais avec plus de peps). Vient ensuite l'Olivière, un peu plus ardente, parfaite avec des tomates, et enfin l'Aglandau, qui elle arrache carrément en fin de bouche. J'ai craqué pour une bouteille de Picholine, qui avait le meilleur équilibre à mon sens.

millésime bio 028

Il commençait à faire faim : allez, une pomme de terre au beurre truffé (simple mais bon)

millésime bio 031

Et puis une omelette truffée (avec le pain, ça vous cale un homme !)

En fait, c'est plus le pain qui est truffé que l'omelette :

millésime bio 032

Allez une dernière gourmandise :

millésime bio 035

Je pensais alors être à mon dernier bout de truffe de la journée. J'en étais loin...

millésime bio 051

Le marché au truffes allait démarrer sous peu. Des centaines de personnes n'attendaient que le signal de départ pour passer sous la corde et acheter les p'tites boules noires. Clap, c'est parti ! J'ai vu alors certaines personnes se déchaîner, biftons brandis à la main. Hallucinant. On  avait pas l'impression d'être dans un pays en crise...

millésime-bio-056

Pendant que tout le monde barguignait, je grignotais en silence...

millésime bio 062

...des copeaux de truffes laissés sur la table des experts (qui ont vérifié chaque truffe avant la vente).

Il y en avait plus que ça - j'en avais déjà grignoté avant de prendre la photo ;-)

millésime bio 081

Deux groupes de musique se sont baladés toute la journée aux quatres coins de la foire.

Celui-ci m'a impressionné par la musique que par le style des musiciens, un peu foufous...

millésime bio 082

(enfin, vu du Nooord, ici, ils doivent être normaux...)

millésime bio 073

Autre attraction de la journée : le cavage des chiens. Ben oui, dans le Sud-Ouest, on gave les oies ; ici, on cave les chiens (le Mont Canigou est tout proche). En fait, le cavage, c'est la recherche du cavadou - la truffe en patois local. Même si le folklore aurait tendance à faire croire que c'est un boulot de cochon, les chiens sont beaucoup plus performants, et en plus ils n'aiment pas la truffe (alors que le cochon adore et se la mangerait volontiers). J'ai vu trois chiens rechercher successivement des truffes enterrées dans le sol. Ils les trouvaient à une vitesse incroyable, et sans hésiter. Impressionnant !

millésime bio 085

J'ai aussi assisté à une conférence de Laurent Croizier sur la truffe. C'était absolument passionnant. J'ai appris plein de choses. Par exemple, les grecs pensaient que les truffes étaient des agglomérations de terres comprimées par les éclairs qui frappaient le sol. Elle a été considérée comme un poison durant tout le moyen-âge (c'était noir, provenant du sol - > diabolique). Napoléon s'y est mis sur le tard, sur le conseil d'un grognard qui en consommait quotidiennement et avait une grande descendance. Peu de temps après le début de ce régime, son épouse tombait enceinte.Efficace, non ?

A la fin de la conférence, nous avons un peu discuté et nous sommes découverts des goûts communs pour le vin et la gastronomie. J'ai craqué pour son petit livre qu'il m'a dédicacé.

Tout cela, c'était AVANT la soirée qui réunissait tous les bénévoles de la journée et à laquelle j'ai été convié. Nous nous sommes partagés tout ce qui n'avait pas été consommé, et j'ai donc eu droit à la soupe à la truffe, au pain à la truffe,  au bar (poisson) à la truffe, au magret à la truffe, au fromage à la truffe... Pas pris de photo - de toute façon rien de spectaculaire visuellement...

Merci à Mirelha pour cette journée peu ordinaire !

millésime bio 091

Prise de ma chambre ;-)



Commentaires sur Une journée truffée de truffes

Nouveau commentaire