A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

07 mars 2012

Tierra del fuego : le feu de dieu !

012

Ce qui est magique dans le vin, c'est que les (bonnes ou mauvaises) surprises ne viennent pas toujours d'où on les attend. Ainsi, ce vin argentin de 2003 produit par la Bodega Lurton, acheté 4-5 euros lors d'une foire aux vins en 2004. Je me souviens qu'en 2006, il m'avait épaté par sa qualité, et je m'étais dit qu'il serait intéressant d'en garder au moins une pour voir comment elle vieillirait.

A peine remontée de la cave, je l'ai ouverte et servie. Et dès cet instant, la magie a fonctionné...

Le nez est fin et complexe, m'évoquant à la fois le Médoc par des notes de havane, ou le Languedoc voire la Provence dans ce qu'ils ont de meilleur : thym, cuir, viande séchée, poivre ...

La bouche est à l'unisson : ronde, fraîche, toute en finesse, avec une belle tension et des tannins soyeux, quasi imperceptibles. Une véritable caresse du palais.

Aucun durcissement perceptible dans la finale, toute aussi fraîche, vraiment savoureuse, sur des notes de garrigue et de poivre fumé. Trop bon.

Je n'ai rien mangé d'extraordinaire avec. Je ne me doutais pas que j'allais tomber sur une petite merveille. L'idéal aurait été de l'agneau cuit à basse température, comme ICI

En tout cas, cette expérience confirme qu'il n'y a aucune règle sur la garde des vins : même les plus modestes ont leur chance. Et je regrette que celle-ci fût ma dernière. Snif.

011



Commentaires sur Tierra del fuego : le feu de dieu !

Nouveau commentaire