A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

23 novembre 2011

Humilité, j'écris ton nom !

037

S'il y a bien une qualité que doit posséder un dégustateur, c'est l'humilité. Car dès qu'il est en situation de boire un vin à l'aveugle, il a une forte chance de se planter. Ainsi, dimanche dernier, j'ai participé à un petit concours entre amateurs de vins. Aucun enjeu à la clé, si ce n'est de passer un bon moment ensemble et de juger des bouteilles pour la qualité de leur contenu, et non de leur pedigree. 

038

Nous étions 6 équipes de deux personnes. Un tirage au sort a lié mon sort à celui d'Olivier, qui comme moi est un professionnel du vin (agent commercial, avec une spécialisation certaine pour la Loire). Le concours consiste à deviner la région, l'appellation, le cépage dominant et le millésime des 13 vins présentés. Et de répondre à 12 questions qui sont posées entre chaque dégustation.

Vin 1 : robe jaune pâle. Nez bien mûr, sur la pêche, l'amande. Bouche fraîche, gourmande, désaltérante, avec un léger perlant. Pas très long, mais sympa.

Nous tentons un Alsace, Pinot Blanc, 2010. Enfin surtout moi. Car il me rappelle ces pichets qui m'étaient servis dans les Winstub alsaciennes avec la Flammküche.

Ben c'est pas vraiment ça... Heureusement que nous avions mis 2010 : ça nous rapporte 1 point. C'est bien le seul, car pour le reste, nous avons tout faux. C'est un vinho verde de la Quinta de Gomaritz.

051

Question 1 : localisez l'acide, le sucré, le salé et l'amer sur le schéma d'une langue (1 point par bonne réponse) :

Comme beaucoup, nous avons bon pour le sucré au bout de la langue, et l'amer à l'autre extrémité, mais nous nous mélangeons les pédales pour l'acide et le salé. Nous marquons 2 points.

Vin 2 : robe légèrement dorée, avec une certaine viscosité. Nez sur la poire confite, le miel. Bouche ample mais retombant assez vite, manquant de vivacité mais pas d'alcool. La finale est courte et chaude. Bof.

Le côté alcooleux nous fait partir sur un Roussillon, VDP des Cotes Catalanes, Grenache, 2009

Raté : c'est un Chignin Bergeron 2010 d'André et Michel Quénard (100 % roussanne, donc). C'est vraiment pas un modèle du genre : j'en ai bu de nettement meilleurs !!!

048

 

Question 2 (5 points sur l’ordre complet, 0 si incorrect) :classez les grands crus de la côte de Nuits du plus petit au plus grand entre: Grands-Echézeaux, Ruchottes Chambertin, Clos des Lambrays, Bonnes Mares , Clos de Tart.

Alors là, on nage total. On aurait peut-être peu en donner un ou deux de bons. Mais comme l'ordre doit être exact, c'est mission impossible... Nous marquons 0 point

Réponse : Ruchottes-Chambertin (2,86 ha), Clos de Tart (7,53), Clos des Lambrays (8,4), Grands-Echezeaux (9,25) et Bonnes-Mares (14,95).

Vin 3 : robe or pâle. Nez légèrement beurré/grillé, avec des notes de caillou humide. Bouche ronde, fraîche, avec une acidité tranchante, et une finale à la "mâche calcaire".

Là, pas de doute, on est dans l'Auxerrois. On écrit donc : Bourgogne, Chablis, Chardonnay, 2009.

On est bien dans l'Auxerrois, mais c'est un Sauvignon de Saint-Bris 2008 100 % Fié Gris (= Sauvignon Gris) "Corps de Garde" de Goisot. Ici, l'on se rend tout de même compte que le terroir l'emporte sur le cépage, car ça ne faisait pas du tout Sauvignon...

050

 

Question 3 : Où sommes-nous ? (3 points pour la région, 3 points de bonus si le lieu exact est trouvé)

Le château ci-dessus me rappelait le château d'Andlau que je voyais quasi quotidiennement lorsque j'étais en Alsace. Allez on tente, on sait jamais. Et c'est bien le château d'Andlau, vu du Kirchberg de Barr. Nous marquons 6 points.

Vin 4 : robe dorée. Nez intense sur des notes de cire et d'encaustique, mais aussi d'agrumes confits. Très Riesling, quoi. Des notes d'évolution me font penser qu'il a pas mal de bouteille. Allons-y pour 1999, par ex.

Tout faux : c'est une Marestel 2007 de Dupasquier. A chaque fois, je me fais avoir .... (voir ICI par ex).

049

 

Question 4 : Citez deux communes pouvant prétendre à l'AOC Crozes–Hermitage (3 points par commune)

Alors là, la colle ! Nous marquons Tain l'Hermitage et Mauves. Le premier est bon, pas  le deuxième (ils font du Saint-Joseph, à Mauves). Nous marquons 3 points.

Réponses : Beaumont-Monteux , Chanos-Curson, Crozes-Hermitage, Erôme, Gervans, Larnage, Mercurol, La Roche de Glun, Pont de l’Isère, Serves sur Rhône et Tain l’Hermitage

Nous passons aux vins rouges

Vin 5 : robe évoluée trahissant un âge certain. Nez évoquant le vieux cuir, le sous-bois, et les fruits compotés. La bouche est fine, élégante, avec une belle tension, et une finale assez longue, sans dureté. Très joli.

Mon partner, Olivier, pense que c'est un pinot noir (Volnay, par ex). Je suis nettement moins sûr que lui, imaginant même un cabernet.  Mais il a vraiment l'air sûr. Je cède. Nous écrivons donc :

Bourgogne, Volnay, Pinot Noir, 1999.

Pas de bol : Château Talbot 1988 (Saint-Julien). Bigre. Je l'ai déjà bu dans ce millésime, en plus ! Je me ressersun fond de bouteille : avec l'aération, le cassis et le cèdre ont fait leur apparition. Je l'aurais goûté ainsi tout à l'heure, j'aurais pu mieux défendre mon point de vue. C'est la vie....

045

Gildas, organisateur et Master of Ceremony

Parmi les appellations du sud-ouest suivantes, citez au moins deux cépages qui entrent dans leur composition (1 point par bonne réponse) : Irouleguy blanc, Côtes de Duras blanc, Cahors, Pacherenc du Vic Bilh, Buzet rosé, Côtes de St Mont blanc.

A part un plantage à Saint-Mont, nous avons bon pon pour le reste. Nous marquons 5 points.

Réponse :

Irouleguy blanc : Courbu, Gros et Petit Manseng

Côtes de Duras blanc : Sauvignon, Sémillon, Ugni blanc, Muscadelle, Mauzac, Odenc, Chenin

Cahors : Auxerrois, Malbec ou Côt, Merlot, Tannat, Jurançon noir

Pacherenc du Vic Bilh : Arrufiat, Gros et Petit Manseng, Courbu, Sauvignon et Sémillon

Buzet rosé : Merlot, Cabernet Franc, Cabernet Sauvignon

Côtes de St Mont blanc : Clairette, Arrufiac, Courbu, Gros et Petit Manseng

Vin 6 : robe sombre. Nez sur les fruits noirs, avec une touche étonnante de résine. Bouche ronde, fraîche, avec une acidité qui prend vite le dessus, à en devenir crissante, et vraiment pas agréable. Au secours !...

Allez, on va dire que c'est un Loire dans une année pas trop mûre. 2008, par ex.

C'est bien un Loire, mais dans une année bien mûre : 2005 (!!!). Un pinot noir de Vendée pour être précis : Plante Gâte du Domaine Saint-Nicolas. Nous marquons 3 points.

054

Question 6 : Rendez à ces domaines leur appellation (1 point par bonne réponse) :

1 - Domaine Bitouzet-Prieur 2- Dominio del Pingus 3 - Domaine du Mortier  4 - Domaine Serge Laloue 5 - Clos Martinet  6 - Domaine de Trévallon rouge

Je sais pour le 1, 2, 3 et 5. Olivier connaît le 4. Et nous nous plantons pour le 6. Cela nous fait 5 points.

Réponses : 1 - Meursault 2 - Ribeira del Duero 3 - St Nicolas de Bourgueil 4 - Sancerre  5 - Priorat 6 -VDP des Bouches du Rhône

Vin 7 : jolie robe grenat, brillante. Nez très typé syrah rhodanienne, sur la violette, le viandox, le poivre. Bouche d'une fraîcheur et d'une élégance enthousiasmante. J'adore ! Finale au niveau, longue et épicée. Vraiment un très beau vin !

Bon, là, pas de doute, on est en Rhône. Après... Je pars sur Crozes, Olivier sur Saint-Joseph. Je marque tout de même Crozes sur la feuille. J'aurais dû marquer le second : c'est un Saint-Joseph 2001 de JL Chave. On reconnaît la patte des grands même dans leurs "petits" vins !...

053

Question 7 : Citez 10 AOC d'Anjou et de Saumur différentes (10 : 5 points. De 5 à 9 : 2 points. < à 5 : 0)

On en trouve 10. On marque 5 points.

Vin 8 : belle robe pourpre. Nez très expressif, sur le fruit noir bien mûr, quelques épices. La bouche est ronde, mûre, dense et veloutée, avec une belle fraîcheur. Un vin très bien fait !

Nous partons sur Sud Ouest, Bergerac, avec le merlot en dominante, sur le millésime 2008 (pour cette alliance de la fraîcheur et de la maturité). C'est bien une dominante Merlot, bien de 2008 ... mais c'est un Côtes de Duras : château Mauro-Guicheney. Nous grapillons donc tout de même 6 points.

057

Question 8 : Trouvez cette appellation célèbre (3 points). Je suis une appellation française septentrionale, d’une surface presque égale aux Côtes du Roussillon-villages. Ses terroirs divers reposent sur des sols d’argile sableuse, de gravier, de galet et de sable. Coincée entre une rivière et un fleuve, l’appellation produit majoritairement des rouges qui dans leur jeunesse s’expriment avec gourmandise et souplesse sur une aromatique de fruits à noyaux. En rouge toujours, je suis quasiment mono-cépage. La ville qui porte le même nom que mon appellation vit naître Muriel Moreno (chanteuse du groupe Niagara) ou encore l’un des plus grands humanistes français !

Deux indices m'aident à trouver : "coincée entre une rivière et un fleuve" et "ville qui porte le même nom". Je suis conforte par les sables et les graviers. Mais oui, c'est Chinon ! Nous marquons 3 points

Vin 9 : robe rouge sombre. Nez épicé, mûr, balsamique. Bouche puissante, énergique, avec de la fraîcheur et des épices à revendre. Ca déménage, jusqu'à la finale longue et généreuse.

Bon, là, je sais ce que c'est : je l'ai amenée. Tout autour de moi, ça patauge dur. Il faut dire que ce n'est pas évident. C'est une Syrah de Sicile (2004) du domaine Planeta

056

9e question : trouvez ce cépage (4 points) Il s’agit d’un cépage assez productif, caractérisé par de grosses grappes compactes, à grains ellipsoïdes et à la peau fine. Il a notamment été beaucoup planté au Maghreb comme raisin de table.Plus que tout autre il redoute les gros rendements ! Lorsque ce dernier est raisonnable, il peut présenter une jolie couleur rose délicate, du fruit, et une belle fraîcheur pour les rosés... Sur des schistes et avec un faible rendement, il produit des vins souples et parfaitement fruités. En France, nous le retrouvons principalement dans les appellations Bandol, Cassis, Chateauneuf du Pape, Costières de Nîmes, Coteaux Varois Vacqueyras...

Quatre points gagnés facilement : le Cinsault, bien sûr !

Vin 10 : nez bien mûr, avec une note de réduction (et un peu lactique, aussi). Si l'attaque en bouche est plutôt douce, le vin ensuite se durcit, avec une astringence assez marquée. Le vin est mis en bouteille depuis peu. Ceci explique sûrement cela. 

Là non plus, pas besoin de trouver ce que c'est. C'est mon partenaire, Olivier, qui l'a amenée. Ce vin est moins piégeux que le mien. Beaucoup ont trouvé que c'était un Cabernet de Loire (Saumur), Château Yvonne 2009.

Question 10 : il existe en France 7 appellations « Crémant de…». Quelles sont-elles ? (1 point par bonne réponse)

Nous pensons à Alsace, Jura, Bourgogne, Bordeaux, Jura, Die. Mais oublions Limoux. 6 points de plus.

Réponse : Crémant d'Alsace, Crémant du Jura, Crémant de Loire, Crémant de Bourgogne, Crémant de Bordeaux, Crémant de Limoux, Crémant de Die

Vin 11 : robe très sombre. Nez puissant, sur des notes fruitées et balsamiques, puis de grillé. Matière à la fois tonique et très concentrée, avec une jolie fraîcheur et des tannins raffinés. Belle finale sur les épices. Ce vin me plait, même si certains le jugent trop boisé. Diagnostic :

Languedoc, Coteaux du Languedoc, Syrah, 2008. 

C'est bien une dominante Syrah (100% en fait), c'est un 2008. Mais c'est australien !!! (Bokarra, Adelaide Hills). Nous obtenons 4 points.

059

Question 11 : placer toutes les parties du raisin sur un schéma : pulpe, rafle, bourrelet, pinceau, pépin, pruine, pellicule, pédicelle etc. 

 

On a tout bon : 8 points

Allez, on finit en douceurs....

Vin n° 12 : robe or aux reflets cuivrés. Nez sur le coing, les agrumes confits, le miel. Bouche d'une grande riche, manquant à mon goût de rondeur sensuel. Un peu austère, quoi. Finale encore marquée par le sucre. J'accroche pas trop, mais ce sentiment est loin d'être partagé.

Olivier est formel : Loire, Coteaux du Layon, Chenin, 2005.

C'est le Jackpot : 100 % bon ! C'est un CdL l'Excellence 2005 du Domaine les Closserons. 10 points.

061

Vin n° 13 : robe pourpre sombre. Nez sur les fruits noirs frais, les épices et le cacao. Bouche veloutée, gourmande, avec un fruit expressif, avec un sucre très discret. Finale un peu ferme.

Là, il n'y a aucun doute : c'est un Maury. Nous tentons 2008. Le vin est un Maury du Mas Karolina 2009. Nous empochons 9 points de plus.

063

Il n'y pas vraiment de surprise quand les résultats tombent. Nous sommes 1ers. Vraiment sans gloire, car comme vous avez pu le lire, nous n'avons pas été particulièrement brillants. En tout cas, ce genre de "concours" montre vite nos limites de "dégustateurs avertis"...

Merci à Gildas pour l'organisation sans faille. Et au Restaurant du Grand Truc pour leur accueil !

Vous pouvez lire THE compte-rendu sur LPV

 



Commentaires sur Humilité, j'écris ton nom !

  • C'est super dur ces dégustations à l'aveugle ; mais quel plaisir quand on trouve ! Finalement, l'essentiel est que ton palais se soit régalé, non ?

    Posté par Mirelha, 23 novembre 2011 à 11:10 | | Répondre
  • Dégustation à 'aveugle

    Bravo pour cette 1ère place;je pense que les questions ne m'auraient pas posées de problème(sauf les communes de Crozes hermitage),tant qu'aux dégustations....enfin beaucoup de plaisir pour vous je pense et cest ce qui compte.

    Posté par Bernard, 23 novembre 2011 à 16:01 | | Répondre
  • Il faut avoir un certain courage pour se lancer à l'aveugle... Tout cela est tellement subjectif. Parfois de la dégustation du matin et à celle de l'après midi j'ai des sensations complétement différente sur les mêmes vins... C'est à la fois physique et psicologique. Cela dépend de tellement de chose. Mais, c'est très bien ainsi. Il faut garder le mystère, la magie, l'alchimie... C'est un reflet de nous même.

    Posté par bernard, 25 novembre 2011 à 06:53 | | Répondre
Nouveau commentaire