A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

13 janvier 2011

Mini-festival de verrines ou mon "au revoir" à la Dordogne

113

Ce n'est pas un beau roman, mais c'est ... une belle histoire. 

Dominique a une soeur travaillant dans la rénovation de chais. Un château médocain a la bonne idée de lui offrir notre livre. 

Dominique a un fils, Loup, passionné de vins, qui se destine à la carrière de sommelier. Mon livre est un cadeau idéal pour celui-ci. 

Dominique découvre que l'auteur vit à quelques kilomètres de chez elle. Elle se décide de le contacter pour qu'il dédicace le livre à son fils.

Problème. L'auteur vient de quitter depuis peu la région, "là-haut dans le brouillard". Mais il lui répond que lorsqu'il reviendra déménager définitivement, il ne manquera pas de les rencontrer.

Et c'est ainsi que je me retrouve dimanche dernier dans une jolie maison en pleine campagne bergeracoise.

114

Je me souviendrai de l'arrivée toute ma vie : emprunter une toute petite route de campagne avec un 30m3 archi plein, c'est déjà coton, surtout lorsque vous croisez une voiture. Mais s'enliser devant la maison, là, c'est carrément l'angoisse.

102

Il faudra faire appel au voisin et son tracteur pour tirer le camion du bourbier où je l'ai mis...

Pouf, pouf, oublions ça, et concentrons-nous sur ce beau moment. J'ai donc fait la connaissance de Dominique et de Loup, et nous sommes passés directement dans la partie salon de la maison pour un "apéro dinatoire" avec un blanc du Pays d'Oc. 

104

D'abord des petits cakes salés, moelleux et goûteux

105

Puis un velouté de topinambour, râpée de truffe, parmesan et jambon grillé

109

Puis du quinoa, pesto de roquette et oeufs de saumon

Je vois que je perd mes habitudes de blogueur puisque j'ai oublié de photographier la verrine suivante : un tartare aux deux saumons et pomme granny smith.

111

Par contre, j'ai pensé a photographier le plateau de fromages, avec un très bon Mont d'Or et un excellent fromage de chèvre.

Et pour finir (là aussi j'ai oublié de photographier, la hoooonte !) une mousse de citron et framboise sur un fond de spéculoos.

Toutes les verrines furent très bonnes, les discussions passionnantes (malgré son jeune âge, Loup est déjà sacrément calé). Nous avons aussi parlé "blog", car Dominique en a tenu un durant trois ans pour raconter l'auto-construction de sa maison en bois. Ca se passe ICI (c'est passionnant !).

112

Un dernier regard pour la campagne bergeracoise, et je monte dans mon camion.

Direction : le NOOOOOOORD !!!

Merci à Dominique et Loup pour leur chaleureux accueil



Commentaires sur Mini-festival de verrines ou mon "au revoir" à la Dordogne

Nouveau commentaire