A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

30 novembre 2009

"La bonne cuisine bon marché" de Gérard Vives : à lire !

imagesVous devez être un certain nombre à avoir reçu un mail de Gérard Vives du Comptoir des poivres, vous annonçant la sortie de son livre, "La bonne cuisine bon marché bonne pour la santé". J'aurais pu me contenter de le mettre à la corbeille comme la quinzaine que m'envoient journellement des attachées de presse zélées (si elles lisent mon post, plize, arrêtez !!!). Mais ayant eu l'occasion de déguster les poivres qu'il sélectionne, j'y ai prêté attention. Et de ma plus belle plume virtuelle, j'ai répondu à Gérard Vives que son livre m'intéressait : pouvait-il m'en faire parvenir un ? Sa réponse fut presque immédiate : il ferait part de ma demande à son éditeur. Qui a accepté de suite, a priori, puisque le surlendemain, le livre était dans ma boîte aux lettres !

Je l'ai lu dans l'après-midi, avec attention. Il est peu de dire que l'œuvre détonne dans la littérature culinaire actuelle. Pas une seule image. Pas de sphérification. Ni de poulet au coca. Ou d'espuma à la fraise Tagada ou au carambar. Les recettes dépassent rarement les 5 lignes, et ne comportent pas la liste des ingrédients, bien rangés dans l'ordre. Un peu comme moi, quoi ;o)

En quoi ce livre est-il intéressant, donc ? Tout simplement parce qu'il propose de faire des recettes (souvent très) originales avec des légumes, des herbes et des épices que vous avez chez vous. Le tout est d'oser les associer.

Le mieux est de donner des exemples :

Sur des aubergines rôties au four, il suggère de les napper d'un jus de viande légèrement chocolaté et pimenté.

Avec l'avocat, il conseille d'en faire une glace (enfin, un sorbet parce qu'il n'y a ni lait ni crème)

Avec des carottes, il fait un gaspacho avec du jus d'orange, de l'huile d'olive et du cumin.

Il coupe de belles tranches de courges, les cuit à la vapeur. Puis les enduit de miel, d'épices et de chapelure de pain d'épices et les fait cuire à four très chaud.

Il sert des endives caramélisées en dessert avec une glace à l'abricot

Il fait un "guacamole" de petits pois, avec oignon, coriandre fraîche et citron vert.

Il fait une "neige de radis" pour accompagner des huîtres.


Etc...

Il y a des recettes beaucoup plus classiques, rassurez-vous ;o)

J'ai un gros coup de coeur pour ses "vinaigrettes", alors que dieu sait que je n'aime pas trop ça... Elles sont à base de fruits frais mixés

Fraise/poivre noir/balsamique et huile d'olive mûre

Framboises/estragon/huile d'olive verte

Orange/safran/miel/balsamique/huile d'olive verte

Fruits de la passion/gingembre/citron vert et huile d'olive verte

Ananas/vinaigre de Banyuls/badiane et huile d'olive mûre

Etc...


Il consacre également un chapitre aux mal aimées : j'ai nommé les épluchures, les fanes, les tiges...

Il fait frire les peaux de tomates et de pommes de terre.

Prépare un sirop avec les peaux de pomme et de poire

Fait un salade avec les queues d'artichaut ou de brocolis

Prépare une crème avec les cosses de petits pois ou de fèves.

Le lascar utilise même les barbes de poireau qu'il fait frire pour l'apéritif !!!


Et j'ai préparé le jour même une de ses recettes utilisant le vert de poireau (ce qui est dur et qu'on écarte d'habitude). Une crème avec de l'anis vert, de l'estragon et de l'huile d'olive. Servie froide comme un guacamole. Absolument délicieuse, aussi bon qu'un guacamole classique, et n'ayant plus du tout le goût de poireau.

017

Bon, là, j'en suis à peine à la moitié du livre. Il y a encore plein de trucs sympas ensuite, utilisant les céréales, les fruits, les poissons, les viandes...

Reste à préciser la philosophie du livre, qui se comprend bien à travers le titre. Pas d'ingrédients coûteux, un bon équilibre nutritionnel, pas d'espèces de poisson en voie de disparition. Et beaucoup de sourires, de la pédagogie, des astuces.

Grâce à lui, j'ai enfin compris on parlait de "caviar" d'aubergine. Cela vient des petites graines d'aubergines que certains laissent dedans.

J'espère en tout cas que ça vous aura donné envie de le découvrir, car ça en vaut vraiment le détour.



Commentaires sur "La bonne cuisine bon marché" de Gérard Vives : à lire !

    Pour sûr !

    Tu as éveillé ma curiosité et l'envie de découvrir ce livre. Merci!
    Bises
    véro

    Posté par VeroB, 30 novembre 2009 à 09:45 | | Répondre
  • Je connais son resto à Forcalquier.

    Posté par maloud, 30 novembre 2009 à 09:55 | | Répondre
  • reponse

    tu m interese avec ce livre ou puis je l avoir,il y a dedans deja des choses que je fais.A+ kate

    Posté par sandzza, 30 novembre 2009 à 11:34 | | Répondre
  • je suis curizeuse comme les copines !! a mettre sur la liste des cadeaux de noel !!! merci

    Posté par regine, 01 décembre 2009 à 08:34 | | Répondre
  • Ah que cela m'intéresse! Pourrais-tu en spécifier le code ISBN stp?
    Merci.
    Bonne journée

    Posté par daminou, 01 décembre 2009 à 11:07 | | Répondre
  • DETAILS

    merci a tous pour vos commentires. Vous trouverez ci dessous les details concernnt le livre.

    Auteur
    Gerard Vives

    titre
    la bonne cuisine, bon marché, bonne pour la santé
    Éditeur
    Du Rouergue

    ISBN
    9782812600418

    Parution
    2009

    Posté par GERARDVIVES, 03 décembre 2009 à 18:43 | | Répondre
  • Un livre à acheter rapidement, plus qu'intéressant ! Je crois que ce post m'avait échappé...

    Posté par Tiuscha, 04 février 2010 à 13:57 | | Répondre
Nouveau commentaire