A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

07 octobre 2009

Pintade & légumes automnaux cuits dans son jus

012

L'histoire démarre vendredi. Un ami habitant à 70 kms de la maison m'invite à passer chez lui samedi soir. N'ayant pas un planning surchargé, j'accepte illico : ça me sortira un peu. Je lui demande si je dois amener quelque chose. Il me répond que nous ferons les courses sur place. Je lui amène tout de même ma dernière création : mes petits gâteaux au potimarron. Et un vin, qui va accompagner ce plat.

Arrivés là-bas, nous sommes donc allés chez le boucher où nous avons trouvé une pintade esseulée (mais aussi un joli morceau d'agneau). Dès que je vois le volatile, j'imagine des légumes automnaux qui pourraient l'accompagner. Je les trouve dans un magasin proche : des panais et un potimarron.

Le process ensuite est simple :

Je sépare les filets et les cuisses de pintade et démonte le reste de la carcasse.

Je fais revenir la carcasse dans une cocotte avec un peu de beurre et un oignon émincé.

Au bout de 10 mn, je couvre d'eau, et je laisse réduire à 80%.

Je rajoute mes légumes épluchés et coupés en morceaux réguliers.

Au bout de 10mn, je rajoute les cuisses.

Au bout de 20mn, les filets.

10mn plus tard, c'est prêt !

014
Dès le départ, je pensais que le Riesling "cuvée Béatrice" 1998 de Binner irait parfaitement avec ce plat. Ce fut le cas. Le nez présente des notes de pêche, de miel et de mousseron. La bouche est ample, ronde, presque moelleuse, soutenue par une acidité en filigrane qui allonge le vin. Le vin est gourmand et équilibré. Le sucre résiduel qu'il contenait ne se perçoit que par la finale douce, et bien agréable. Un riesling à maturité.





Commentaires sur Pintade & légumes automnaux cuits dans son jus

Nouveau commentaire