A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

04 octobre 2009

Balade à Soulac sur Mer

244

Cela faisait deux ans que je voulais aller dans cette ville balnéaire. Non qu'elle présente un intérêt exceptionnel. Mais parce qu'elle a en son sein deux petits trésors importants dans l'histoire du Médoc (et donc pour mon livre sur cette région). Une église et un sanglier.

265

L'église "Notre Dame de la fin des terres" a été construite au  XIIème siècle et représentait une étape importante pour les pélerins de Compostelle qui venaient des  Charentes. Sa présence aujourd'hui représente un symbole fort de la volonté des hommes à vivre sur cette terre. En effet, au XVIIIème siècle, celle-ci fut entièrement recouverte par les sables comme le reste du village.

267

En 1859, la décision fut prise de la désensabler et de la restaurer (avec sobriété, il faut le dire, ce qui n'était pas toujours le cas à l'époque). La vie reprit alors autour et la petite ville se reconstruisit autour.

268

A l'intérieur comme à l'extérieur de très beaux chapiteaux dans le plus pur style roman que j'aime tant (je ne suis pas très gothique flamboyant, ça me fatigue).

272

276

L'autre "point of interest" se situe dans le musée archéologique de Soulac, très bien fourni (dommage que l'architecture extérieure soit si moche). Il y a bien sur de nombreux fossiles, des silex taillés, des objets en fers très anciens...

255

Mais l'attrait principal, c'est ce superbe sanglier-enseigne en laiton forgé par des gaulois il y a deux millénaires. Pour être plus précis, c'est une reconstitution d'après un original retrouvé sur la plage de Soulac en 1959 (et dont les différentes pièces sont aux pieds de la copie).

258

Cette pièce montre que les gaulois avaient atteint un excellent niveau dans l'art de l'orfèvrerie. D'autant que cette enseigne est creuse et légère, ce qui permettait aux guerriers de la porter longtemps sans fatigue durant les combats. Il existe une hypothèse selon laquelle ce sanglier aurait échappé à la remise des enseignes à Césars à Alésia. Et qu'elle aurait été rapportée à Soulac et cachée.

259

On trouve également des amphores d'origine méditerranéenne qui montrent qu'il y avait déjà de nombreux échanges dans la région dès l'antiquité.

261

Ben voilà, je voulais voir Soulac. J'ai vu Soulac. Je ne sais pas si c'est mieux que Vesoul, mais ça vaut Vierzon sans problème. Plutôt mieux, même. Y a la mer !

264



Commentaires sur Balade à Soulac sur Mer

    cher Eric,
    quel plaisir de vous lire! Ma saison ( très mauvaise) est maintenant terminé ( tour-leader) et je prendrai le temps de lire tranquillement tous vos articles. Comme vous, j'aime la bonne cuisine, les bons vins, J.S Bach et l'art Roman et vous me donnez plein d'idées pour mes tours. Je viendrai vous rendre visite un jour.
    Merci merci et continuez comme ça!!!
    Cordialement
    Elisabeth

    Posté par Elisabeth, 04 octobre 2009 à 09:50 | | Répondre
  • Superbes photos qui donne envie d'y retourner...mais ce serait également l'occasion , pour la gourmande que je suis, de déguster une glace!
    Je ne me souviens pus du nom du glacier qui se trouvait à l'époque dans la rue principale, ça valait vraiment le détour!
    Bon dimanche et bonnes promenades.

    Posté par mamie caillou, 04 octobre 2009 à 11:59 | | Répondre
  • quel plaisir de voir ces photos qui me rappellent les bons moments que j'ai partagés avec avec mes amis , superbe!!! vraiment ce blog est un régal y'a pas photo ...et si justement il y a !

    Posté par nina, 04 octobre 2009 à 14:17 | | Répondre
  • que des souvenirs

    pour moi aussi: Soulac, un été il y a bien plus que 30 ans - la plage, le camping dans les pinèdes et un vieux hôtel miteux au village, qui ne faisait plus que bistro, tenue par des "hippies" - on se croyait en Californie...

    Pour le sanglier, dont je ne connaissais pas l'existence (et qui attire mon attention, bien sure): heureusement, qu'ils n'avaient pas encore la vigne, les Gaulois....

    Posté par Iris, 04 octobre 2009 à 17:20 | | Répondre
  • Bonjour,
    De passage sur votre blog, appréciant les photos, je viens rappeler à mamie caillou le nom du glacier de Soulac : Judici. Ce village aux vents sableux, j'en ai fait le décor de mon premier roman "Du sel dans l'âme".
    http://bernard.elies.over-blog.com
    Bonne continuation

    Posté par Bernard Elies, 03 novembre 2009 à 13:32 | | Répondre
Nouveau commentaire