A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

29 août 2009

Petit récit du pique-nique en images

001

Hier, nous avions de la chance. Il faisait beau, mais pas trop chaud. Nous nous étions mis de plus à l'ombre d'un grand figuier. C'était PAR-FAIT ! Chacun avait ramené le verre qui lui avait servi à déguster les vins de Tirecul, car il y avait de la bouteille au programme !

002

005Comme annoncé, le cake et ma tarte oignon/fromage blanc furent accompagné d'un Viré-Clésse Quintaine 2004 du domaine Emilian Gillet. Il a fait plus que dignement son travail. J'ai beaucoup aimé ce chardonnay typé, mais typique. Je veux dire par là que le cépage était remarquablement exprimé, mais qu'il ne ressemblait à aucun autre que j'avais pu boire auparavant. Un nez mêlant les fruits jaunes à la roche chaude et à la fumée. Une bouche ample, à la fois douce et fraîche, et toujours ce côté minéral bien marqué. Et bien après qu'on ait avalé une gorgée, des saveurs épicées persistent en bouche. Vraiment très bien !

Laurent avait amené une conserve de thon à l'huile qui allait très bien aussi avec.

La composition du cake a permis de donner une petite leçon de choses sur la fabrication du tofu. Ben oui, on a le droit de s'instruire dans un pique nique ;o)

004

J'ai essayé de convaincre Véro que le gamay pouvait faire des vins très sympa avec ce Beaujolais Villages 2007 des Côtes de la Molière. Mais celle-ci n'a pas été convaincue. Il faudra sûrement passer à la manière forte avec Foillard ou Lapierre. Un jour, je l'aurais !

003

Il faut dire que son mari l'habitue à des choses trop bonnes. Elle devient difficile, la Véro. Didier nous avait amené une Côte Rôtie Fortis 2006 du domaine de Monteillet. Elle était servie à l'aveugle, mais j'ai perçu de suite la Syrah, et  subodoré une origine rhodanienne. Par contre, je n'aurais pas dit Côte Rôtie (plutôt Crozes) tellement ce vin est soyeux, gourmand, friand, d'un fruit très pur. C'est bien sûr peu étonnant, mais comme sur Cornas, 2006 a permis de produire dans cette appellation des vins d'une immédiateté et d'une buvabilité rares. Pour reprendre une expression lue l'autre jour sur le forum La Passion du Vin, ce vin a un "taux de torchabilité élevé" ;o) La preuve en est que c'est la seule bouteille qui a été intégralement vidée ! Il faut dire que ça allait très bien avec les pâtés maison et les magrets séchés apportés par Véro !

006

En pré-dessert, un vin amené par Laurent produit par un vigneron que nous connaissons tous : Patrick Baudouin. Ce Glanées 2006 a une robe dorée. Un nez évoquant la pomme chaude au beurre mêlée à la pâte d'amandes, une bouche fraîche et tendue, adoucie par une vingtaine de grammes de sucre résiduel, laissant la bouche parfaitement nette pour ... la suite !

007

La suite, c'est ce gâteau basque artisanal. Lui, c'est son taux de mangeabilité qui était élevé. Il n'a pas fait un pli, dis-donc. Il faut dire que c'est le meilleur que j'ai jamais mangé à ce jour. Je ne sais pas si le secret, c'est la quantité de beurre utilisée : la pâte fait immanquablement penser à du palet breton.

011


Le dessert était accompagné d'un vin doux corse à base de Muscat petit grains : Moderato 1999 du domaine Casabianca. La couleur acajou (voir ci-dessus) est étonnante. Le nez aussi. Ca fait très "encaustique à l'ancienne". En bouche, c'est soyeux, riche, mais sans lourdeur. On perçoit vaguement le muscat, mais il faut le savoir tout de même. Laurent m'a dit que la conservation du flacon n'avait pas été optimale, ceci pouvant expliquer cela.


008

Nous avons ensuite fait la vaisselle en groupe en grignotant des truffes au chocolat et potimarron de ma fabrication. Et puis, pendant que je démarrais une dégustation avec un nouveau client, mes 4 amis et visiteurs sont partis visiter ensemble le château de Monbazillac. Il sont restés ensemble encore près de 3 heures (alors qu'ils ne se connaissaient pas avant le pique nique). Ca ne m'étonnnerait pas qu'ils se revoient une fois qu'ils seront retournés sur Paris ;o)

En tout cas une bien belle journée qui n'aurait jamais vu le jour si ce blog n'avait pas existé. Et une bonne raison de le continuer pour qu'il en y en ait d'autres encore !



Commentaires sur Petit récit du pique-nique en images

    salut Eric,
    pour Foillard, j'ai déjà essayé...
    même la côte de py n'a pas eu ses faveurs !!!
    bonne journée,
    Didier

    Posté par VeroB, 29 août 2009 à 09:08 | | Répondre
  • Euskadi nous voilà !!!

    Ben du coup, suis bien preneur de la recette du gatal parce que je vais pas tous les jours à Angresse acheter mon biskotx préféré...
    Bon we !

    Posté par J-C, 29 août 2009 à 09:10 | | Répondre
  • Au fournil de la Licorne

    Pour répondre à une demande...

    Ce merveilleux gâteau basque artisanal, je l'ai achèté :
    Au Fournil de la Licorne. Avenue du Plateau. 64210 BIDART. Tef. 05.59.47.79.91.

    Je suis capable de faire de nombreux Kilomètres pour en l'acheter...et tous les membres de la famille également!

    Cette boulangerie-pâtisserie fait partie d'un groupe style label rouge garantissant l'authenticité du gâteau basque.

    Je pense que les autres adresses sont sur ce site :
    http://www.euskonews.com/artisautza/0337zbk/Historia_eu.html

    Posté par VeroB, 02 septembre 2009 à 15:17 | | Répondre
Nouveau commentaire