A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

25 août 2009

Penne rigate nero, thon, tomates confites, basilic et sauce aigre douce à l'orange

P8243841

Tout est déjà presque écrit. Signalons toutefois que les tomates confites ont été faites ce coup-ci avec des petites tomates juste coupées en deux, assaisonnées de "mélange provençal", sel, sucre et huile d'olive, et cuites 4 heures à 100°. Les pâtes ont été achetés lors d'une semaine italienne dans je ne sais plus quel magasin. Le basilic est de mon bord de fenêtre, et grec (petites feuilles). Le thon est une conserve à l'huile. Et la sauce à l'orange est un mélange de savora et de jus d'orange. Les pâtes après cuisson ont été légèrement enrobées d'huile de sésame et de sauce soja. Le tout se mange tiède, avec un rosé par exemple.

P8243843



Commentaires sur Penne rigate nero, thon, tomates confites, basilic et sauce aigre douce à l'orange

  • tomates confites

    Bonjour
    Cette recette me donne envie de faire des tomates confites et je ne la trouve pas sur votre site. Je suis néophyte en la matière. Peut on utiliser des grosses tomates de jardin, faut il les éplucher, les vider, etc.
    Merci à vous
    Christophe, un lecteur quotidien.

    Posté par Christophe, 25 août 2009 à 10:01 | | Répondre
  • on peut utiliser pratiquement n'importe quel type de bonnes tomates de jardin pour faire des tomates confites , seule la découpe varie en fonction de la taille .Pour ma part , j'utilise soit des tomates cerises , pratiques pour intégrer dans une recette de pâtes , ou en décor, soit n'importe quelle autre , généreusement fournie par les jardins fraternel et sororal.La technique est la suivante : monder les tomates( Dix secondes dans l'eau bouillante), retirer la partie dure correspondant à l'attache du pédoncule, les couper- en deux pour les tomates cerises , en trois, quatre , ou cinq "pétales" , selon la taille, pour les plus grosses -, éliminer les pépins et les cloisons intérieures, les retourner soit directement sur un plateau allant au four, soit sur du papier d'aluminium dont on relève les bords(économie de vaisselle !), les saupoudrer d'un voile de sucre en poudre( avoir la main légère !), de sel fin, de poivre du moulin, d'un peu de thym frais émietté, et de pétales d'ail coupés très fin.Arroser d'un filet d'huile d'olive, et enfourner , thermostat 2 - 3 , selon le four, (soit 90 ,100°), pour une heure trente à deux heures , selon que l'on souhaite des tomates plus ou moins "moelleuses" .On peut les utiliser tout de suite, ou, providentielles pour les saisons"sans ",les mettre en petits bocaux, en retirant l'ail -entre nous , un vrai régal! je ne résiste jamais au plaisir de les manger au fur et à mesure !-et en les stérilisant pendant une vingtaine de minutes .Evitez les herbes sèches ou en mélange, le goût en est dénaturé(avis très personnel , mais j'assume ).Bon courage , c'est un peu long, mais quel plaisir !

    Posté par jean-charles, 25 août 2009 à 13:07 | | Répondre
  • tu gardes la peau ? même si on le fais avec des grosses tomates rustiques ?
    merci
    bonne journée
    val

    Posté par valerie, 25 août 2009 à 14:18 | | Répondre
  • résultat

    Bonjour
    D'abord merci pour les conseils.
    J'ai tenté avec et sans la peau, pas de différence de goût mais c'est beaucoup plus agréable sans, il faut dire que la peau est tellement épaisse que je l'enlève sans les tremper dans l'eau chaude. J'ai essayé aussi avec des petites tomates mais je les ai trouvé au final trop desséchées donc une chose importante est aussi de partir avec des morceaux de même taille et de même épaisseur. Bonne continuation.

    Posté par Christophe, 30 août 2009 à 18:38 | | Répondre
Nouveau commentaire