A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

13 juillet 2009

Mes vacances normando-parisiennes (5) : repas au Bistral (Paris XVIIème)

P7083382

Je suis parti tôt de Normandie afin de rencontrer à 13h00 des membres de mon forum préféré, la Passion du Vin. Sur les conseils de Benji, nous avons décidé de manger au Bistral, rue Lemercier. Cela change un peu de Lavinia, que nous connaissons déjà tous. Je connais déjà deux de mes trois convives (Laurent et Benji). Et je suis ravi de mettre un vrai visage sur le nom de François "Darthux".

P7083380


Les intitulés des plats ont l'air plutôt sympa. Reste à voir si la qualité va suivre. Je choisis de prendre les crevettes cocktail et pamplemousse au curry, ainsi que le filet de lotte rotie, chou fleur et moules au safran. En attendant que l'entrée nous soit servie, le patron nous sert un pinot gris 2007 de Gérard Schueller. Une robe dorée. Un nez sur le miel et la pêche. Une bouche mûre, presque moelleuse, équilibrée par une acidité légèrement saillante qui allonge le vin. La fin est douce et longue. Une réussite.

P7083384

P7083383L'entrée arrive. La présentation est jolie. La qualité satisfaisante. La cuisson des crevettes parfaite. Et les croutons croustillants. Rien à redire. C'est une toute autre chose avec vin qui nous est servi. Un Saint Véran "la goutte du charme" 2006 du Domaine Combier. Ce n'est pas très typé Saint Véran pas plus que chardonnay. Le nez est sur le raisin très mûr, des arômes fermentaires et de légères notes oxydatives. La bouche est fraîche, ronde, avec là aussi des arômes légèrement oxydés. Si c'est relativement discret au départ, le phénomène va en s'aggravant au fur et à mesure de la consommation. Mais bon, difficile de dire quelque chose, vu qu'on est dans un lieu voué au "vin nature"...


P7083385


La présentation du plat est très jolie. La lotte est très bien cuite et de bonne qualité. Par contre, je ne comprends pas trop pourquoi les choux fleurs sont servis froids. Pour être original?

Deux d'entre nous prennent un café, les autres du vin rouge (ils ont besoin de leur dose). Parler de vin rouge est un tantinet exagéré. Il est rose sombre, on va dire. Ca sent la fraise et la pivoine. La bouche est souple et fraîche, d'un beau fruité, avec une finale sans aspérité. Sympa, mais j'hallucine tout de même un peu lorsque j'apprends que c'est un Aloxe Corton 2007 de Fanny Sabre. Comment peuvent-ils donner l'appellation à un vin aussi léger???

L'addition est douloureuse : divisé en quatre, elle fait tout de même 57,50€ par tête de pipe ! Cela fait cher pour une entrée, un plat et des vins plus ou moins approximatif. Y a pas : la prochaine fois, on retourne à Lavinia !


P7083405

Nous allons ensuite chez un caviste ami de François situé près de la bastille. Il propose un joli choix de champagne, une sélection pointue de vins, mais aussi plein de chouettes whiskies !

P7083409

Nous y passerons quasiment tout l'après-midi. Ensuite, je quitte mes amis pour retrouver à Saint-Michel mon frère et mon oncle... (à suivre)



Commentaires sur Mes vacances normando-parisiennes (5) : repas au Bistral (Paris XVIIème)

  • J'avais croisé le gérant du Bistral aux caves Augé une première fois, puis avais essayé la cuisine de son chef quelques mois plus tard.
    Le duo est attachant, mais va assez loin dans les expérimentations c'est vrai, et on se retrouve parfois avec des accords pour le moins surprenants dans l'assiette (même si les modes de cuisson sont tout à fait classiques et n'ont rien à voir avec la cuisine "moléculaire" ou assimilée).
    Je n'avais pris ni notes ni photos mais en ai gardé plutôt un bon souvenir, et je pense que je referai un deuxième essai.
    Pas de mauvaise surprise côté vins en tout cas pour nous ...

    Posté par Eric C., 13 juillet 2009 à 22:28 | | Répondre
Nouveau commentaire