A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

26 juin 2009

Week-end Vinexp'Off (4) : une journée dans les allées de Vinexpo

P6212954

On a beau fréquenter prioritairement les Off's de Vinexpo, une journée dans la Tour de Babel du vin est toujours instructive. On y boit des choses rares, étonnantes, exotiques. Ou les 3 à la fois ;o)


P6212956


On a beau le savoir, on est toujours étonné de l'inventivité et de l'opulence de certains stands. Parfois, on finit par penser que la forme supplante largement le fond. Il faut dire qu'il faut se faire remarquer lorsqu'il y a plus de 1000 stands sur des kilomètres d'allées.


P6212957


Notre premier arrêt se fera au stand d'Umathum, un domaine autrichien en bio-dynamie. Le vendeur nous a gentiment invité à déguster. Nous ne refusons pas, et nous avons eu raison : que ce soir les blancs secs à base de Grüner Veltliner ou de Chardonnay, les rouges de cépage Saint Laurent, Blaufränkisch ou de Zweigelt (ou les 3 mélangés) ou encore les liquoreux, tout est vraiment d'une grande qualité, et surtout très original. Certains arômes sont certes déconcertants (surtout sur les rouges), mais ce n'est pas pour me déplaire. Ils produisent également des vins de négoce sous la marque Zantho. Un style un peu plus facile mais au prix tout doux (et mieux distribués en France).


P6212959


Nous passons ensuite à un autre autrichien. C'est peu de dire que ça nous a beaucoup moins plu. Le style est assez tapageur, les vins un peu trop acides. Pas vraiment la peine que je vous donne le nom (même si ceux qui y tiennent vraiment peuvent le décrypter sur la photo).



P6212962


Nous nous arrêtons ensuite à un stand portugais, la casa Santa Eufêmia, qui fait du vin rouge portugais et du porto. Leur rouge d'entrée de gamme est un petit régal. Après j'aime moins ... jusqu'à ce que j'arrive à leur cuvée pur Tinta Roriz (du Tempranillo en fait) qui est absolument superbe. Leurs Portos sont évidemment délicieux, avec un coup de coeur pour le LBV 95, une petite merveille ! Cette maison commence à être distribuée à Paris par un commercial très sympa avec qui nous avons discuté sur le stand.


P6212964


Nous continuons au Portugal par une dégustation de Porto rosé d'Oscar Quevedo. Le nom me disait quelque chose, sans trop savoir pourquoi. En fait, il faisait partie des vignerons blogueurs avec qui je devais faire salon commun le lendemain !J'ai donc connu le porto avant de connaître son producteur... Cette version rosée est vraiment séduisante, très fruité, sans sensation alcooleuse. Une petite tuerie qui devrait faire un malheur chez les jeunes. Amateurs de portos, passez votre chemin : ce n'est pas conçu pour vous ;o)



P6212966

(sans commentaire)

P6212967


Entre temps, j'ai changé de partenaire(s). Mon ami Christian est reparti déjeuner à la maison. En quelques minutes, il a été remplacé par deux sympathiques jeunes chinois, dont l'un va travailler avec moi à Tirecul la Gravière dans les prochains mois. Nous allons faire un tour chez Thunevin et nous sommes accueillis ... par une chinoise ! Mes deux nouveaux amis en profitent pour tailler une bavette avec elle tandis que je découvre enfin Bad Boy 2006. C'est bien mûr, gourmand, boisé, mais sans vraiment d'âme (mais ce n'est pas ce qu'on lui demande). Je bois ensuite deux autres vins de deux appellations différentes. Avec la curieuse impression de boire toujours le même vin. Toujours bien faits, mais avec la sensation d'une recette appliquée qui empêche que ce soit mauvais, mais aussi que ce soit captivant...


P6212968


Pile poil en face, un stand de 5 producteurs bulgares. Je commence à en déguster un avec Xiao et sa copine, puis je les laisse pour goûter le voisin, qui possède un blason qui me dit quelque chose...


P6212971


Eh oui, Stéphan Von Neipperg possède un domaine de 140 ha en Bulgarie. Je connaissais  ses vins français (Canon la Gaffelière, l'Aiguilhe, Clos de l'Oratoire) et allemands. J'étais cuieux de déguster ses vins bulgares. Eh bien, c'est vraiment très bon, et à mon goût supérieurs au stand d'en face. C'est gourmand, sensuel, fruité, avec des tannins veloutés, sans aucune dureté en finale. On se boirait la bouteille. Leur entrée de gamme est un 100% Merlot tip top. Leur cuvée Enira est un assemblage de Cabernet Sauvignon, Merlot, Petit Verdot ... et Syrah. Le mélange est détonnant et en fait l'un de mes préférés de la journée. Le seul hic, c'est que ce n'est pas distribué en France : ils estiment que les français ne sont pas vraiment prêts à acheter des vins bulgares (trop d'a priori) et que le marché est saturé.


P6212973


Et encore un Porto : tout est EX-CEL-LENT !!!

P6212974

La copine de Xiao

P6212975

Xiao

P6212976

Un AE Dor pour riche collectionneur

P6212977

la honte ne tue pas..

P6212980

L'Allée des restaurants

P6212981

P6212983

P6212984

P6212986

La passerelle pour traverser le Lac

P6212987

Dégustation des Chianti : pas vraiment passionnant...

P6212991

Sur ce stand, par contre, on s'est régalé : j'avais déjà goûté une fois un Amarone de Valpolicella, et j'avais beaucoup aimé. Il faut dire que c'était certainement le meilleur producteur de la région (dal Forno). Nous allons en goûter 4 autres. Si les deux premiers me plaisent moyen, les deux derniers sont vraiment très bons (dont un 2001 de Cesari). Mais la grande émotion vient de la dégustation d'un Reciotto (qui est un amarone dont on stoppé la fermentation avant que l'ensemble des sucres soient transformés en alcool). Le vigneti di Moron 2006 du domaine Veneti est une merveille d'équilibre : une liqueur de fruit noirs et d'épices sans la sensation de sucre ou d'alcool. Absolument génial avec le Grano Padano (ci-dessous) !

P6212992

Nous passons ensuite chez Alvear

P6212994

Mais nos deux chinois n'accrochent guère...

P6212995

Nous passons ensuite chez Colombo. L'occasion de faire la bise à Laure et de faire connaissance avec ses parents. Pour ceux qui en doutaient encore, madame Colombo existe bel et bien : je l'ai rencontrée. Nous nous donnons rendez-vous pour une petite fête médoco-rhodanienne le mercredi suivant (à venir dans le blog). C'est aussi le moment où les deux chinois me quittent. Je reverrai Xiao le lendemain...

P6212997

Je m'arrête ensuite au stand de la Mordorée où je fais la connaissance de Fabrice Delorme, membre du même forum de passionnés de vin que moi. Ma dégustation me confirme que 2007 est une belle année en Châteauneuf. Et je me découvre fan de Tavel : je crois que je n'ai jamais bu un aussi bon rosé. Un fruit très intense, une grande fraîcheur, et surtout une finale épicée absolument incroyable. Un must !

P6212998

Petit arrêt à la Casale del Giglio pour leur pur Petit Verdot : plus mûr que dans le bordelais, d'une douceur et d'une rondeur étonnante, avec des fruits noirs très mûrs et une belle dose d'épices. Miam ! Mélangé avec de la Syrah, c'est très bon aussi :o)

P6212999

Michel Dovaz et François Lurton

P6213002

Michel Rolland et ses groupies

P6213000

Passage chez Yarden, producteur israelien sur le plateau du Golan. J'aime beaucoup sa syrah, à mi chemin entre une languedocienne et une australienne. Je suis moins fan de leur merlot, un poil confituré. Le Cabernet Sauvignon tient la route, mais un peu trop marqué par la barrique pour l'instant.

P6213003

Pech-Haut

P6213005

Après tous ces vins, j'avais envie de fraîcheur : pourquoi pas une clairette de Die. Je m'arrête donc chez jaillance, et je tombe sur une petite bombe :

P6213004

Cette cuvée impériale est vraiment très bonne : c'est très intense en bouche, marquée par le muscat, avec une bulle très douce. Une belle finale. On en boirait des litres !...

P6213007

sans commentaire

P6213008

itou...

P6213009

Mon dernier stand avec une grande découverte : le sake. J'explique à la gentille dame de gauche que je n'y connais rien. Elle m'explique donc la fabrication, m'apprenant que la différence entre les différents sake vient du polissage du riz plus ou moins important. Elle m'initie avec un Junmai Ginjo (riz poli à 50%) au goût de poire et de fleurs blanches, avec des notes minérales. C'est frais, moelleux, tendu. On dirait presque un vin... Impressionnant ! Puis elle m'en fait goûter un plus typé (riz poli à 65%). C'est plus sur la pêche, avec des arômes légèrement fermentaires. Etonnant ! Dommage que ce ne soit pas donné (39€ le premier, plus de 60€ le deuxième...)

P6213006

Eh bien voilà. Ca fait 8 heures que je traîne dans les allées de Vinexpo, et je suis plus fatiqué que lorque je travaille dans les vignes !!! J'espère que ça vous a plu...



Commentaires sur Week-end Vinexp'Off (4) : une journée dans les allées de Vinexpo

    beau potpourri

    de vins et d'images, Eric, et te suivre ici fait moins mal au pieds que de faire tous ces kilomètres dans le salon.

    J'aime ton éclectisme au fil des allées et des rencontres et la diversité des images permet de se faire une idée des différentes concepts de marketing en vogue.

    Pour la voiture sur la première photo: c'était le premier prix dans une tombola ou la prime à partir de x-conteneurs commandés?

    Posté par Iris, 26 juin 2009 à 09:49 | | Répondre
  • Merci pour ce récit passionnant. J'aurais tant aimé y participer. A Paris, je ne manque jamais, depuis près de dix ans, le salon des vignerons indépendants, qui permet également de belles trouvailles.

    Posté par Nicolas, 26 juin 2009 à 10:20 | | Répondre
  • Bel effort

    Comme d'habitude, ton reportage est complet. Quand je pense que tu es passé à quelques mètres de mon stand...
    Je rassure Nicolas, Vinexpo n'est pas l'endroit idéal pour découvrir des vins comme au salon des vignerons indépendants. C'est surtout intéressant pour les idées marketing, déguster des vins étrangers et deviner l'humeur du marché mondial.
    Pour Iris, la voiture n'était ni à vendre, ni à gagner, juste un "attrape visiteur", comme les hôtesses en tailleur. Et ca marche !
    Regarde ici les mêmes allées du salon, 2 heures avant l'ouverture :
    http://www.showviniste.fr/actu/ouverture-de-vinexpo-bordeaux-2009/

    Posté par showviniste, 27 juin 2009 à 01:10 | | Répondre
Nouveau commentaire