A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

18 mai 2009

Week-end 100% Bordeaux (1) : soirée "Bars à vins"

P5172353

Je suis parti un peu plus tôt de mon travail (en diminuant ma pause de midi) pour arriver à l’heure à la gare de Bergerac. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le train n’est pas aussi ponctuel que moi : dix minutes de retard, qui vont vite devenir quinze…  Lorsque vous êtes à la bourre et que vous avez un rendez-vous à la gare de Bordeaux, la version « omnibus » du train a quelque chose d’exaspérant. Nous nous arrêtons à Gardonne, situé à 15 kms de Bergerac. Puis Sainte Foy la Grande. Saint Antoine de Breuilh. Vélines. Castillon. Saint Emilion (là, arrêt de presque 10 minutes…) . Libourne. Je me décide à appeler Nathalie,  notre guide du week-end, pour la prévenir du retard, mais je n’ai alors que sa boîte vocale où je laisse un message. Alors que nous traversons la banlieue bordelaise, le chauffeur de taxi m’appelle pour demander des nouvelles. Je lui explique combien j’aime la SNCF. On convient de se rappeler lorsque je serai dans la gare, histoire que l’on se retrouve. En arrivant, je comprends vite le problème : la gare est totalement en chantier : c’est un bazar monumental ! Le taxi est garé à perpète, et il faut faire un détour inimaginable pour y parvenir. Super quand tu as des bagages !…

P5152144

Je suis le premier arrivé. D’autres doivent me rejoindre sous peu. Dix minutes plus tard, nous sommes tous dans le van Mercedes et commençons à faire connaissance. Il nous faudra une quinzaine de minutes pour arriver à l’Hôtel de Normandie. C’est peu de dire que le CIVB (Comité Interprofessionnel du Vin de Bordeaux) ne s’est pas moqué de nous. Bel hôtel ! De plus situé en plein cœur de Bordeaux. La réceptionniste me remet une carte magnétique qui fait office de clé et un petit colis de bienvenue du CIVB. Dedans, le livret concernant mon week-end, mais aussi deux petites boîtes de thé, une clé USB de 1 giga, un tire bouchon et un petit livre sur les vins de Bordeaux : me voilà corrompu ;o)

P5162186

Je monte dans ma chambre. Simple et élégante. Télé à écran plat (que je n’allumerai pas du WE, pas la tête à ça). Avec surtout une vue sympa sur l’Allée de Tourny. Je tente de brancher mon ordinateur portable pour voir s’il y a le WI-FI. Yesss … Mais je déchante. C’est un réseau SFR et il y a un droit d’accessibilité pour s’en servir. Je tiendrai jusqu’au lendemain matin où là je craque et paye 8 euros pour y accéder une heure. Si c’est pas une honte à l’époque du « tout gratuit » !

P5152149

Sébastien et Nathalie

Bon, c’est pas tout, mais mes « collègues d’un week-end » m’attendent au Bar du CIVB situé … à 10 mètres de l’hôtel ! Pratique, non ? Honte à moi : je suis le dernier arrivé. L’un des organisateurs vient même de partir me chercher à l’hôtel. On a dû se croiser… Une fois les présentation faites, nous démarrons une dégustation de vins de Bordeaux (quelle drôle d’idée), accompagnés par quelques mets très sympathiques.

P5152146    P5152147

P5152151Château la Vieille Chapelle "les Grands Blancs" 2007 : robe hésitant entre l’or et l’argent. Nez confit sur le citron, le miel, la fumée, les épices… Bouche ample, fraîche, d’un bel équilibre. Finale marquée un peu par le bois, mais pas plus dérangeant que ça. Bien.

P5152155

P5152156Puis nous passons à un Clairet du château Pénin 2008 : nez sur la framboise et le « bonbon anglais ». Bouche fraîche et croquante, avec un léger gaz qui titille les papilles, mais aussi un fruité avenant. Sympa.

P5152157L’on passe à un Château des Laurets 2005 (Puisseguin Saint Emilion, appartenant au fils de l’inénarrable Nadine de Rothschild) : nez sur la prune compotée et les épices. Bouche ronde devenant vite rêche, accrocheuse, avec une certaine verdeur, incompréhensible pour un 2005. Pas convaincu…

Et l’on finit sur un Château Soudars 2004 (Haut Médoc) : joli nez sur la terre humide, la truffe, les fruits noirs. Bouche ronde, douce, aux tannins  veloutés, avec un joli fruit. Finale marquée par l’élevage, marquée par l’astringence. Mais bon, avec un bon petit plat, ça passerait tout seul…

P5152153

P5152162Nous traversons ensuite le Vieux Bordeaux pour arriver à l’Autre Petit Bois (parce qu’il y un Petit Bois originel). Nous épluchons consciencieusement la carte des vins et choisissons, un peu par hasard pour tout dire quelques vins pour accompagner des tartines gourmandes...

Château Fillon la Gomerie 2006 (Côtes de Blaye, vin "bio"): nez sur le fruit acidulé et des notes d’humus. Bouche plaisante au premier abord, vite déséquilibrée, avec une acidité assez dérangeante et une légère dissociation des tannins. Finale métallique peu plaisante. Booof.

Château Beau Site Haut Vignoble 1999 (Saint Estèphe) : nez assez discret sur la prunelle et les épices, et une touche d’humus. Bouche fraîche, souple, avec une acidité saillante et une finale assez courte. Pas mal, mais sans plus.

P5152163

Château Ducla 2007 (Entre Deux Mers) : nez discret. Bouche fraîche, cristalline, avenante et bien agréable après ces déconvenues.

Château Tertre de Pezelin (Loupiac) : robe or pâle. Nez sur le miel et les fleurs d’acacia. Bouche ronde, fraîche, douce sans être écoeurante, plus dans un registre moelleux que liquoreux. Très agréable.Le seul défaut, c’est que la bouteille est vide avant de pouvoir accompagner les plats qu’elle était sensé accompagner : le service est en effet très très lent. Du coup, nous sommes ensuite au régime sec  ;o)

P5152173

En tout cas, l’ambiance du groupe est vraiment très sympathique, complice. Nous passons un très bon moment ensemble, avec l'impression de se connaître depuis longtemps. Vers 00h30, une personne décide de rentrer à l’hôtel. Je la suis peu après. Je veux être en forme pour la journée qui s’annonce. Le reste de la troupe ira ensuite dans un deuxième bar à vins et se couchera vers 2h du mat’… (la suite demain)

P5162183

Le Grand Théâtre de Bordeaux (Victor Louis)



Commentaires sur Week-end 100% Bordeaux (1) : soirée "Bars à vins"

  • le troisième bar à vin

    Pour avoir eu la résistance de tenir jusqu'au bout, je tenais à terminer ton bel article.
    Nous avons donc fini à 4, en respectant la parité des sexes, laurent se dévouant aussi...
    La jeunesse dans cet ultime bar à vin nous surprend. Nous convenons avec le patron de tenter une dégustation à l'aveugle de 4 vins de Bordeaux. Le jeu s'est limité à reconnaitre les cépages et à se risquer à s'avancer sur une localisation des terroir bordelais. On s'en est bien sorti.
    Quelques photos des bouteilles :
    http://www.showviniste.fr/vinologie/soiree-bar-a-vin-a-bordeaux-un-moment-de-rencontre-avec-laurent-baraou/

    Posté par Showviniste, 18 mai 2009 à 23:55 | | Répondre
  • Comme si j'y étais

    Mais j'y étais ! Un plaisir de suivre notre week-end sur ton blog.
    A bientôt pour la suite.
    Laurent

    Posté par Baraou, 19 mai 2009 à 12:09 | | Répondre
  • Recherche

    Bonjour,
    J'avais découvert le Confidence du Domaine des Rosiers sur l'année 2001, un régal.
    Depuis je crois que le domaine a été revendu, et j'étais parti à l'étranger, je n'ai plus l'adresse pour commander.
    Auriez vous l'amabilité, si vous l'avez, de me communiquer les coordonnées du Domaine.
    Avec mes remerciements,

    G. ANGAR

    Posté par Gérard ANGAR, 25 octobre 2010 à 15:41 | | Répondre
Nouveau commentaire