A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

31 mars 2009

Looongue dégustation très éclectique, ou un Dimanche à la campagne

P3291277

Tout commence vendredi : mon ami Antoon m'appelle sur mon portable pour me convier à une "petite dégustation à côte de Saint Emilion. Il me cite quelques noms de producteurs. Ca me paraît bien tentant! J'accepte donc et l'on se donne rendez-vous dimanche à 11H.

Organisé par le propriétaire du château Vieux Taillefer, Philippe Cohen (qui a aussi une boutique de vins à Saint Emilion) et Eric Clerc, agent nouvellement installé dans la région, Anthocyanes réunit des vignerons qu'ils représentent dans la région. La sélection est de haut niveau et vaut vraiment le détour.

Je ne reprends pas ici l'ordre de dégustation, mais plutôt celui du carnet qui m'a été donné à l'entrée pour prendre mes notes.

P3291279


Egon Müller

Château Bela, Riesling 2007(propriété de sa femme en Slovaquie) : nez très fin, floral. Bouche fraîche, pure, soulignée par un léger perlant. Finale légèrement sucrée un peu lourde, faisant retomber un peu le plaisir éprouvé.

Scharzhofberger Riesling Kabinet 2007 : nez sur les agrumes, le miel et des notes fumées. Bouche ample fraîche, de belle intensité, là aussi avec un côté perlant. Finale légèrement sucrée, mais mieux intégrée que dans le vin précédent (plus de fraîcheur).

Scharzhofberger Riesling Auslese 2007 : nez sur le citron et l'hydrocarbure. Bouche plus intense et plus concentrée que le précédent, délivrant des saveurs complexes par strates successives (avec toujours ce p... de gaz carbonique!). Finale également douce, mais d'une puissance, d'une complexité et d'une netteté qui font plaisir à boire.

vign5

Henri Giraud (Champagne)

Esprit (Chardonnay) : nez fin, élégant, sur la noisette et la pomme fraîche. Bouche vive, élancée, aux bulles discrètes. Finale sur une noble astringence.

Esprit (70% pinot noir 30% chardonnay) : nez plus discret mais d'une belle complexité. Bouche plus riche, friande, goûtue. Bien.

Hommage à François Hémard (70% pinot noir 30% chardonnay) : nez intense, sur des notes plus chaudes, bouche dense, vineuse, longue, avec une bulle un peu trop vive à mon goût (il faudrait le carafer). Finale de belle intensité.

Code noir (100% pinot noir) : robe d'un or intense. Nez sur les fruits secs, les épices, la pommes rôtie. Bouche impressionnante de concentration, d'une grande vinosité. La bulle est douce, caressante. La finale expressive, longue. Un très beau travail, mais qui manque pour l'heure d'un peu de sensualité, de complexité pour égaler les grands. A attendre quelques années, je pense.

Code noir, version rosée : robe hésitant entre le rosé et le vermeil. Nez d'une très grande complexité, envoûtant. Bouche plus élancée que le précédant, toute aussi vineuse, mais plus explosive aromatiquement. Finale longue, intense, dans la continuité. Une petite bombe qui ne ressemble guère à l'idée que l'on se fait d'un rosé. Peut certainement déranger les amateurs peu avertis.

Château de Fosse Sèche

Eolithe 2006 : nez frais, fruité, légèrement épicé. Bouche ronde, douce, aux tannins soyeux. Bel équilibre général. Finale un peu sèche.

Raisins du Pigeonnier 2005 : nez sur les fruits noirs, accompagné de notes résineuses. Bouche pleine, mûre, d'une grande fraîcheur. Finale puissante, tannique, poivrée.

Arcane 2007 (Chenin) : nez de fruits très mûrs et de miel. Bouche fraîche, tendue, minérale. Finale d'une grande netteté.

Tris de la Chapelle 2007 : nez sur les fruits confits, la cire. Bouche riche, complexe, de belle  intensité. Grand équilibre général. Longue finale.

Domaine Alphonse Mellot

Moussière 2008 : nez très aromatique sur les agrumes et les fleurs blanches. Bouche pure, tranchante. Finale mâchue, très "calcaire".

Génération XIX 2007 : nez finement épicé. Bouche intense, vive, d'une grande tension. Noble astringence finale. Manque de complexité pour l'heure.

Edmond 2007 : nez sur le miel et les fleurs blanches. Bouche alliant la fraîcheur et le moelleux, changeante, complexe. Belle finale.

Demoiselle 2006 (Pinot noir) : nez sur le caramel et les fruits confits. Bouche ronde, ample, aux tannins doux. Sécheresse finale. Manque d'intensité, de caractère.

En Grands Champs 2006 : nez plus pinot noir sur la cerise, la terre humide. Bouche plus riche, plus dense, limite trapue. Dureté en finale. A attendre.

Château Vieux Taillefer (Saint Emilion)

Pavillon 2007 (2ème vin) : nez dominé par la fumée (élevage?). Bouche fraîche, douce, fruité. Mais finissant très court.

Château Vieux Taillefer 2007 : nez sur les fruits noirs bien mûrs, les épices et la vanille. Bouche charnue aux tannins fondus, acidité assez marquée. Finale plutôt moyenne.

Château Vieux Taillefer 2008 : nez d'une grande profondeur, complexe. Bouche ample, pleine, mûre, d'une belle intensité et d'un fruit éclatant. Longue finale, sans dureté. Un beau vin!

vign3

Clos Mogador

Nelin 2007 (blanc) : nez complexe sur les agrumes, les fruits jaunes, la pierre fumée. Bouche ample, fraîche, "caillouteuse", d'une belle expressivité. Finale d'une grande netteté. J'aime beaucoup!

Clos Mogador 2006 : nez très expressif, sur les fruits bien mûrs (figue, cassis) et les épices. Bouche ronde, pulpeuse, gourmande, très fruitée. Finale expressive, sans dureté. René Barbier m'a confirmé que ses vins sont réduits à l'ouverture. Il faut les aérer longuement avant de les boire.

Domaine Trapet

Gevrey Chambertin 2007 : nez sur les fruits rouges, l'humus et le poivre. Bouche ample, d'une fraîcheur cristalline, avec une grande pureté de fruit. Miam!

Gevrey Chambertin 1er Cru "Clos du Prieur" 2007: nez plus complexe, pénétrant, sur les fruits bien mûrs et les épices. Bouche alliant fraîcheur et complexité, avec des tannins soyeux, et une pureté quasi irréelle. L'un des plus beaux vins de cette journée!

vign6

Domaine Jayer Gilles

Bourgogne Hautes Côtes de Beaune (Blanc) 2003 : nez sur le miel de châtaignier et la fumée. Bouche ample, ronde, soutenue par une fine acidité. Finale un peu lourde, marquée par l'élevage.

Bourgogne Hautes Côtes de Beaune (Blanc) 2005 : nez plus fin et plus frais que le précédent. Bouche plus ample, plus charnue, avec une finale plus fraîche, dominée par le pamplemousse (et toujours cette fumée).

Bourgogne Hautes Côtes de Nuits (Blanc) 2006 : nez sur les fruits mûrs et le miel. Bouche fine, élégante, tendue. Grande persistance. Racé.

Alain Graillot

Crozes Hermitage 2007 : nez sur la tapenade, le poivre. Bouche charnue, bien mûre,  d'une grande intensité. D'une simplicité divine!

vign7

Ferraton Père et Fils

Crozes Hermitage Matinières 2007 (blanc) : nez très floral, miellé. Bouche fraîche, limpide, d'une grande pureté. Finale nette. Bien!

Saint Joseph "la source" 2007 (blanc) : nez sur l'abricot, le raisin confit. Bouche à la fois moelleuse et fraîche, d'une grande pureté. Limite diabolique!

Ermitage le Reverdy 2007 (blanc) : nez truffé, minéral. Bouche ample, onctueuse, d'une grande élégance. Finale fraîche, qu'on aimerait plus longue.

Crozes Hermitage Matinières 2006 (rouge) : nez assez discret, aux notes salines. Bouche au fruit très pur, fraîche, d'un grand équilibre. Joli!

Crozes Ermitage "le grand Courtil" 2007 (rouge) : nez sur l'olive noire, les fruits mûrs, les épices. Bouche douce, pure, aux tannins soyeux, au fruit magique. Superbe!

Saint Joseph "la source" 2006  (rouge) : nez plus profond. Bouche plus riche, plus dense. Tannins bien fondus. Mais moins de charme au final.

Hermitage "les Miaux" 2006 : nez sur les fruits bien mûrs. Bouche douce, fruitée, saline. Belle matière!

Ermitage "les Dionnières" 2003 : nez sur les fruits confits. Bouche douce, fraîche, d'une pureté et d'une profondeur rare. C'est beau!

Ermitage "Le Méal" 2001 : nez plus complexe, plus épicé. Bouche douce, dense, riche, d'une belle puissance. Très beau vin!

P3291281

Chapoutier

Hermitage Chantalouette 2006 blanc : nez sur l'abricot, le beurre frais, et la fumée. Bouche ample, fraîche, longue, d'une belle tension. Finale racée, puissante, sur les fruits mûrs et la fumée.

Saint Joseph "les granits" 2006  blanc: nez très mûr, presque confit. Bouche dense, ample et longue. Finale un peu courte, abricotée.

Hermitage de l'Orée 2006 blanc : nez sur le beurre truffé, les épices. Bouche longue, intense, d'une grande densité. Grande finesse. Finale sur l'abricot fumé.

Saint Joseph "les Granits" 2006 rouge : nez sur la framboise, le poivre, le cassis. Bouche fruitée, tendue. Fin un peu dure.

Côte Rôtie Mordorée 2006 : nez complexe, sur le cassis, la framboise, la fumée, la violette. Bouche très pure d'une grande fraîcheur. Belle matière.Finale épicée.

Ermitage Pavillon 2007 : nez "beau ténébreux", profond. Bouche mâchue, riche, complexe, au tannins bien mûrs. Finale assez puissante.

Ermitage Pavillon 2006 : nez plus aérien. Bouche fine, tendue, à la matière élégante. Finale tannique.

Jasper Hill Heathcote 2004 : nez très mûr, sur la liqueur de fruit. Bouche très dense, d'une grande intensité, équilibrée par une grande acidité bien fondue. Finale riche, puissante épicée, sans lourdeur aucune. Très bel australien thumbs down

François Villard

Saint Joseph Fruits d'avilleran 2007 (blanc) : nez sur la pêche, l'abricot, le miel, plus notes de fumée. Bouche fraiche, élégante, à la belle matière. Finale mûre. C'est bon!

Condrieu " le grand vallon" 2007 : nez sur l'abricot bien mûr, le miel. Bouche pure, longue, à la matière moelleuse, d'une grande densité. Superbe finale. Grand vin!!!

Crozes Hermitage Reflets 2006 (rouge) : nez sur les fruits poivrés. Bouche charnue, fruitée, d'une grande gourmandise. ZE vin de casse-croûte!

Côte Rôtie Gallet blanc 2006 : nez magnifique sur la liqueur de mûre, finement épicée. Bouche ample, fruitée, sensuelle, à la matière charnelle. Finale gourmande. Dieu que c'est bon!

Domaine de Cristia

Châteauneuf du Pape Vieilles Vignes 2007 : très beau nez épicé. Bouche gourmande, charnue, saline, profonde et élégante. Belle découverte!

Châteauneuf du Pape Renaissance 2007 (60% grenache 40% mourvèdre) : nez sur les fruits frais. Bouche douce, fruitée, d'une grande fraîcheur. Finale goûteuse. Très bon.

Châteauneuf Blanc 2008 : nez riche, intense, sur les fleurs et les fruits mûrs. Bouche ample, douce, fraîche, à la pureté cristalline. Finale fraîche, délicieusement astringente.

Château de Beaucastel

Réserve 2007 : nez sur les fruits compotés plus des notes fermentaires (lactiques). Bouche ronde, oouce, charnue. Final dure, assez courte.

Beaucastel 2006 : nez fruité. Bouche ample, douce, d'une belle fraîcheur, aux tannins fondus. Bel équilibre. Finale bien mûre. C'est bon, sans défaut, mais pas renversant...

vign4

Clos Saint Vincent (Bellet)

Clos 2007 (blanc, 100% rolle) : nez vif, sur les agrumes et terpènes. Bouche ample, vive, charnue,  d'un bel équilibre. Beau vin du sud!

Vini di Gio 2007 (idem mais VV) : nez plus intense, plus profond. Bouche plus grasse, avec une grande tension, de la minéralité. Superbe!

Le Clos 2007 (rouge, grenache et folle noires) : bouche ronde, pulpeuse, saline. Finale positivement astringente. Très bien!

Vini di Gio 2007 (pure folle noire) : nez confit, épicé, frais. Bouche dense, mûre, ensoleillée, d'un fruité intense. Diablement bon!

Il y en avait encore quelques autres, mais j'ai moins accroché. Je préfère ne pas en parler...

P3291287

Le midi, nous avons fait une pause salutaire en bordure de Dordogne. Venant directement de Charente, Antoon avait amené des huîtres d'Oléron, et pour les accompagner, du champagne Beaufort.

P3291284

C'état une cuvée que je ne connaissais pas, 100% pinot noir, aux arômes finement oxydés. Il a très bien accompagné le saucisson de porc ibérique également amené par Antoon, d'une longueur impressionnant aussi bien les dames que les messieurs ...

P3291285

En fait, nous avons surtout attiré des messieurs avec notre saucisson. Claude Giraud qui nous a amené une bouteille de son Code noir, d'une densité rare...

P3291289

Et puis le producteur du domaine de Cristia qui nous a amené sa cuvée Vieilles Vignes. Avec le jambon de canard artisanal, c'était vraiment top!

P3291290

En fin d'après-midi, nous avons fait le debriefing de notre journée, confortablement installé dans un petit salon à l'entrée du chai. Les enceintes de la chaîne Hi Fi étaient encore plus impressionnantes que le saucisson ibérique et délivraient un son magique, absolument cristallin! C'est ici que nous avons rencontré François Mauss, président du Grand Jury Européen, avec qui nous avons taillé une bavette quelques minutes... Et puis, chacun a regagné ses pénates.

P3291304

Merci à Philippe Cohen et Eric Clerc pour l'organisation sans faille!



Commentaires sur Looongue dégustation très éclectique, ou un Dimanche à la campagne

  • Le Dimanche à la Campagne chez-toi c'est un luxe.

    Posté par maloud, 31 mars 2009 à 14:52 | | Répondre
Nouveau commentaire