A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

20 décembre 2008

Pilons de poulet à l'orange, rubans à la clémentine & fruit de la passion

PC182198

Je me demande si travailler pour un producteur de vins liquoreux ne finit par me pervertir l'esprit ;o) Devant trouver régulièrement de nouvelles recettes qui pourraient se marier avec les vins du domaine, je finis par en faire à la maison sans même m'en rendre compte. C'est en mangeant le plat que je me suis dit : "mais oui bien sûr!".

Etape 1 : le beurre d'orange

Faire réduire le jus d'une orange (pour deux personnes) jusqu'à l'état sirupeux. Ajouter alors 20g de beurre et mélanger le tout.

Il est clair que c'est plus facile à faire avec l'induction que le gaz, difficile à régler pour que ça ne chauffe pas trop les bords de la casserole.

Etape 2 : les pilons

Régler le four à 160°.

Passer les pilons (deux par personne)  au beurre d'orange avec un pinceau. Saler, poivrer. Enfourner pour 10mn. Retourner alors les pilons. Remettre un peu de beurre s'il vous en reste. Remettre au four pour de nouveau 10mn.

Etape 3 : les rubans

Faire bouillir 1 litre de bouillon de volaille (maison ou "recomposé"). Y faire cuire des pâtes (rubans ou tagliatelles - 100g par personne) jusqu'à ce qu'elles soient al dente. Vider alors 95% du liquide, et rajouter successivement:

20g de beurre
2 cuill à café de marmelade de clémentine
1 fruit de la passion (graines comprises)

Il est également possible - si vous en avez - des quartiers entiers d'une clémentine.

Etape 4 : se régaler

Tout est dans le titre ;o)

PC182193

Parfait avec un Riesling Schoenenbourg VT, mais sûrement très bon aussi avec un Pins 2005 de Tirecul la Gravière (désolé, j'ai pas pu m'empêcher...)



Commentaires sur Pilons de poulet à l'orange, rubans à la clémentine & fruit de la passion

  • Ouh! que ce beau mélange fruité me plait; à faire vite!!

    Posté par carochococo, 20 décembre 2008 à 09:57 | | Répondre
  • Nous n'aimons pas beaucoup les pilons, mais les cuisses. On adapte.
    J'avais déjà lu la critique de Parker sur votre vin.

    Posté par maloud, 20 décembre 2008 à 11:36 | | Répondre
Nouveau commentaire