A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

22 septembre 2008

"Melanzane alla parmigiana" version dariole

DSCF1188

La lecture des livres de Tonino Benacquista a des effets secondaires assez inattendus. Son dernier opus, Malavita encore,  est loin d'être son meilleur roman, mais il m'a donné une grosse envie de Melanzane alla parmigiana, dont la femme du personnage principal est une spécialiste mondiale.

Aussi, ai-je sauté sur des aubergines à la première occasion et fait l'emplette de mozarella di buffala. Contrairement à la recette originale, je n'ai pas utilisé de sauce tomate, mais juste utilisé mes fameuses tomates confites que je fais à chaque retour de marché.

Pour 3 darioles

  • 2 aubergines moyennes

  • 125g de mozarella

  • 6 quartiers de tomates confites

  • huile d'olive

Trancher les aubergines au couteau ou à la mandoline.

Les saupoudrer de sel et les faire dégorger une heure. Bien les rincer et les sécher avec de l'essuie tout. Puis les poêler dans de l'huile d'olive jusqu'à ce qu'elles soient dorées.

Dans un moule (à muffin en ce qui me concerne, croiser deux lamelles d'aubergines. Puis mettre une lamelle de mozarella. La recouvir d'une demi lamelle d'aubergine. Puis re-mozarella. Puis quartier de tomate. Mozarella. Aubergine. Mozarella. Tomate. Mozarella. Aubergine. Ouf! (enfin non, il y en a encore deux à faire). Pour faire rentrer tout ça dans un petit moule, faut tasser, c'est sûr...

Il n'y a plus qu'à mettre au four pour 25mn à 200°. Puis laisser reposer 10mn afin que l'ensemble se consolide et soit démoulable sans trop de problème.

Ces petites darioles ont été consommées avec une darne de thon mi-cuite. Ca allait très bien ensemble!

clos

Le tout a été accompagné par un Clos de la Procure 2005  produit par les Duperré-Barrera. Ce côtes de Provence composé de Grenache, Mourvèdre, Carignan et Cinsault a une robe opaque aux reflets violacés. Il sent la myrtille, la mûre, avec en arrière fond des épices et des parfums de garrigue. En bouche, c'est rond, frais, pulpeux, avec des tannins denses et veloutés. Ce vin supporte allégrément ses 14,5° qui ne se ressentent pas du tout. C'est digeste et profondément gourmand. Un modèle à suivre pour les vins de la région!



Commentaires sur "Melanzane alla parmigiana" version dariole

  • J'ai jamais entendu parler de cet auteur. D'après toi quel est son meilleur roman?
    Et la melanzana et le thon, bien sûr. Quatre à faire.

    Posté par maloud, 22 septembre 2008 à 13:27 | | Répondre
  • viva malavita !

    même effet sur moi du bouquin de Tonino benaquista : j'ai adoré le premier, bcp moins le second, mais je rêve depuis sa lecture de bonnes melanzane; décue chaque fois que j'en tenté d'en faire, ou pris au resto ... je crois que je resquille un peu trop sur la dose d'huile pour cuire les aubergines (ma ligne !)
    Coco

    Posté par coco, 19 juillet 2009 à 20:00 | | Répondre
Nouveau commentaire