A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

01 septembre 2008

Risotto à la roquette et au chèvre frais, filets de rouget à l'unilatéral

DSCF1089

Le rouget appelle des saveurs puissantes comme la tapenade, le pesto ou ... la roquette. Je n'ai pas voulu ici déroger à la règle, en apportant tout de même un peu de douceur avec le chèvre frais.

Au départ, on fait un risotto "neutre". Un oignon dans un peu d'huile d'olive. Rajout du riz (arborio ou carnaroli). Nacrage de celui-ci. Une giclée de vin blanc. Puis apport d'eau chaude en louchées successives. Cela vous laisse le temps de hacher votre roquette (environ 100g) tout en pensant à en garder quelques feuilles pour la déco finale. Lorsque le riz est presque cuit, ajouter la roquette. Lorsqu'il est tout à fait cuit, incorporer le chèvre frais. Plus il y en a, plus c'est bon. Laisser alors reposer deux minutes à couvert.

Ca ne veut pas dire que VOUS, vous vous reposez! Y a les rougets à cuire, maintenant...

Dans une poêle chaude nappée d'huile d'olive , faire donc cuire les rougets côté peau. Lorsque vous voyez que les bords deviennent blanc, coupez le feu. C'est prêt.

Il n'y a plus qu'à disposer le risotto dans les assiettes, puis les rougets, puis quelques feuilles de roquette. Si vous avez un peu de parmesan, quelques copeaux seront les bienvenus ;o)

  DSCF1091

J'ai servi avec ce plat un Savennières "les genêts" 2004 de Damien Laureau. Couleur dorée. Nez de miel, d'agrume confit et d'ardoise mouillée. Bouche ample d'une bonne densité, avec une fraîcheur remarquable et une nette sensation de minéralité en fin de bouche. Un vin idéal pour les poissons de caractère



Commentaires sur Risotto à la roquette et au chèvre frais, filets de rouget à l'unilatéral

  • Ca me met l'eau a la bouche !

    Posté par MaryAthenes, 01 septembre 2008 à 12:15 | | Répondre
  • J'adore, mais sans le parmesan.

    Posté par maloud, 01 septembre 2008 à 12:44 | | Répondre
  • Ce plat me semble tout simplement parfait : saveurs, textures, couleurs : tout y est !

    Posté par nat@cha, 01 septembre 2008 à 13:12 | | Répondre
  • Tiens hier c'était risotto et rouget aussi, bu avec un collioure blanc, Tremadoc 2006, un peu décevant par rapport aux autres... un peu trop boisé je pense.

    Posté par Tiuscha, 01 septembre 2008 à 14:31 | | Répondre
  • quelle belle assiette!!

    Posté par Lili, 01 septembre 2008 à 18:10 | | Répondre
  • ce risotto me semble facile à réaliser et super raffiné!!
    bravo!!

    Posté par seve, 01 septembre 2008 à 18:10 | | Répondre
  • une belle assiette de fin d'été quand on veut manger chaud mais avec des notes encore fraiches. le risotto est superbe

    Posté par marie, 01 septembre 2008 à 19:37 | | Répondre
  • j'adore le risotto et j'adore la roquette : ce risoto a l'air extra !

    Posté par clemence, 01 septembre 2008 à 19:58 | | Répondre
  • superbe

    bonjour,
    ce blog est magnifique et les recettes sont super bien présentés.
    je vais y revenir souvent.

    Posté par stephanew, 18 octobre 2008 à 08:17 | | Répondre
  • Accord parfait avec le Savennières. Compliments

    Posté par Hélène, 17 janvier 2009 à 12:02 | | Répondre
  • Bravo

    Votre recette de risotto à la roquette est superbe. Pour ma part j'ai utilisé un riz carnaroli en Biodynamie de la plaine du PO, des jeunes pousses de roquette sauvage récolté sur le sentier de la chêvrerie de Boseille(Vallée de la Roya, 06) pour le vin nous avions seulement un petit vin italien de producteur trés léger (10°)de la région de CUNEO (IT).
    Merci pour ce mélange subtil de saveur.

    Posté par Je sais d'où, 23 juillet 2009 à 16:19 | | Répondre
Nouveau commentaire