A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

02 juin 2008

Pigeon, recette collatérale n°2: le "risotto"

DSCF9689

Suite des effets collatéraux de mon pigeon poché longuement. Avec le jus de pochage du pigeon (celui qui n'a pas été réduit), j'ai fait un risotto. Qui n'en est pas vraiment un, puis que j'ai utilisé mes favorites: les pâtes "avoines".

L'avantage de ces pâtes, c'est qu'elles cuisent plus rapidement que du riz (10mn en tout et pour tout), mais aussi qu'elles ont une texture soyeuse que cette céréale n'aura jamais.

Comme le riz, vous les poêlez à sec avec de l'huile d'olive, puis vous rajoutez progressivement le jus de pigeon que vous avez réchauffé.

Il a été rajouté en cours de cuisson quelques tomates séchées et des olives noires émincées. A la fin, vous rajoutez un peu de beurre et de parmesan rapé. Et vous avez un plat délicieux ... et vite fait!

DSCF9692

D'autres recettes de risotto:

Risotto aux coques et à la truffe blanche

Risotto au safran et miel du maquis

Risotto noir et or aux calamars croustillants

Risotto nero & filets de rougets à l'unilatéral

Plein d'autres recettes de risotto



Commentaires sur Pigeon, recette collatérale n°2: le "risotto"

  • J'adapte au carnaroli. Ces pâtes ici on les mange en potage.

    Posté par maloud, 02 juin 2008 à 12:56 | | Répondre
  • J'adore ces pâtes également, je le mange avec une sauce à la tomate et aux olives, mais comme ça, ça a l'air délicieux.

    Posté par verof31, 02 juin 2008 à 21:13 | | Répondre
Nouveau commentaire