A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

21 mai 2008

Soirée dégustation autour du grenache noir

DSCF9489

Mercredi dernier, j'ai assisté à une bien belle dégustation avec le Quinté Sens Club de Bordeaux. Une série de douze vins issus totalement ou partiellement de grenache noir. Ce cépage originaire d'Espagne a envahi depuis longtemps le sud de la France, mais on peut également en trouver aux Etats-Unis ou en Australie. Ce fut en tout cas passionnant, car chaque vin avait vraiment sa personnalité et n'était pas dominé par le cépage...

Tous les vins ont été bu à l'aveugle, y compris le vin blanc de mise en bouche.

DSCF9499Robe jaune paille, brillante. Nez confit sur les agrumes et les fruits secs, avec une légère touche de boisé. Bouche fraîche de bonne ampleur, soutenue par une belle acidité. Bel équilibre avec une finale miellée un peu trop dominée par l'élevage. Bon vin toutefois. C'est un Clos Saint-Vincent 2006 (AOC Bellet, 100% Rolle).


DSCF94911er vin: robe rouge sombre, legèrement évoluée. Nez sur les fruits compotés (oxydation ou évolution?). Bouche douce, ronde, presque suave. Tannins presque absents.  Finale un peu chaude à mon goût (ce ne sera pas la dernière de la soirée...). Je l'imagine bien en Châteauneuf, avec que du grenache. C'en est un: c'est la Cuvée Alexis Establet 2004 du Domaine du grand Tinel . Et c'est un 100% grenache.

DSCF94902ème vin: le nez est plus épicé, avec également des notes animales et poivrées. Bouche toute en finesse avec un bel allant. C'est assez profond, complexe, avec une finale épicée, quasi mentholée. Je le situe dans la même appellation, contenant certainement de la syrah. C'est aussi un Châteauneuf. Le Réserve 2004 du Domaine de la Barroche (60% grenache, 20% mourvèdre, cinsault et syrah).

DSCF95003ème vin: la robe paraît plus jeune (reflets violacés). Nez sur les fruits compotés et les épices. Bouche charnue, aux tannins veloutés, avec toujours ce fruit cuit. Finale moyenne, un peu chaude. Je l'imagine toujours dans la même région. C'est fait par un producteur de Chateauneuf, mais c'est un Côtes du Rhône 2005 de Charvin (90% grenache, 10% carignan).

DSCF95014ème vin: joli nez sur la fraise cuite et les épices. Bouche vive, ample, profonde et intense. Belle finale. C'est le châteauneuf 2005 du même producteur (Charvin, 80% grenache, 10% syrah, vaccarèse et mourvèdre).

5ème vin: robe rubis translucide. Nez de grande expression sur le noyau, le cigare, leDSCF9495 cuir... Bouche d'une finesse superlative, avec des tannins soyeux, une grande fraîcheur, une race!... Mon coup de coeur de la soirée! Il est loin pourtant de faire l'unanimité. Je ne suis pas franchement surpris d'apprendre que c'est  Rayas 2001 (Châteauneuf-du-pape, 100% grenache). Pour mon premier, et je ne suis pas déçu!

DSCF95026ème vin: nez déconcertant sur les fruits compotés, le caoutchouc brûlé, le poivre et des notes animales. Bouche d'un bon équilibre, avec de l'acidité mais sur des notes oxydées. Bref, pas terrible... J eme demande s'il n'y a pas un problème de bouteille sur cette cuvée Vieilles Vignes 2000 du  Domaine Gauby (Côtes du Roussillon Villages, 35% grenache, 40% carignan, 15% mourvèdre, 20% syrah).

7ème vin: Robe très sombre violacée. Nez superbe sur les fruits confits et les épices orientales. Bouche ronde, gourmande, d'une belle richesse et d'une grande gourmandise. De la fraîcheur, aussi. Finale soutenue sur les épices. Très beau vin d'un grand équilibre! C'est la cuvée « Gracian Esencia » 2005 du domaine Baltasar (AOC Calatayud Superieur, 100% grenache noir).

DSCF94928ème vin: nez envoûtant sur la figue mûre, l'encens, la liqueur de fruits noirs, les épices... qui emmène de suite sur un vin espagnol! Bouche ample, fraîche, vibrante, profonde. Belle, quoi! La finale est du même acabit. Du grand art!  C'est un somontano 2003 du domaine Secastilla (AOC Somontano)

DSCF94949ème vin: la robe est plus légère et le nez beaucoup plus discret sur des notes de compote de prune. La bouche est douce, riche, mûre, avec une légère sensation de sucrosité. Jolie matière, mais un peu déséquilibrée. Le vin aurait sûrement gagné à être servi plus frais. J'ai du mal à le situer géographiquement, mais je ne suis pas surpris d'apprendre qu'il est australien. C'est la cuvée « Blewitt springs » 2001 du domaine Clarendon Hills (100% grenache).

DSCF949710ème vin: nez d'une grande finesse sur les fruits mûrs et les épices. Bouche d'un grand équilibre avec une fraîcheur remarquable, une belle maturité et de la profondeur (minéralité disent mes voisins). Les tannins plutôt doux au départ se durcissent légèrement en finale. Cette dernière se révèle par ailleurs un peu chaude. Ce vin est certainement celui qui a séduit le plus de monde dans cette soirée. C'est encore un espagnol: la garnacha 2002 de la Bodega Alto Moncayo (AOC Campo de Borja, Aragon).

DSCF949311ème vin: robe noire. Nez explosif sur liqueur de fruits noirs, les épices exotiques et des notes de caramel au beurre. Bouche d'une grande intensité, avec une matière hénaurme, charnue, très friande, avec de la fraîcheur toutefois. Ca chauffe un peu en final, mais là encore, servi plus frais, ça serait passé tout seul... Un monument qu'on peut trouver "too much". C'est la Cuvée « Aquilon 2005 de la même bodega Alto Moncayo.

DSCF949612ème vin: robe et nez très évolués, sur des notes de sous-bois, de cuir, de vieille prune et de champignon de paris. Bouche ample, mûre, soyeuse, mais un peu trop dominée à mon goût par les arômes champignonés. Finale plus que correcte. C'est un apport de notre ami Christophe : un Châteauneuf-du-pape 1990 de Guigal.

Comme vous pouvez le voir, une soirée très éclectique dans une ambiance à la fois studieuse et détendue. Le genre de soirée que je suis prêt à renouveler régulièrement :o)



Commentaires sur Soirée dégustation autour du grenache noir

Nouveau commentaire