A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

24 avril 2008

Glace à la fraise allégée au siphon: be aware!

DSCF9002

Au lieu d'acheter mes 250g de fraises habituels, j'avais craqué pour une barquette de 500g. J'en avais utilisé quelques unes pour ce dessert , mais il devait bien m'en rester 400g, qu'il me fallait consommer relativement vite.

Je les ai d'abord équeutées, puis saupoudrées généreusement de sucre roux (je ne consomme pas de sucre blanc). Peut-être 100g. Il faut ensuite les remuer régulièrement afin que le sucre fasse bien son travail , à savoir faire rendre du jus aux fraises. Puis j'ai légèrement chauffé le tout dans une casserole afin d'accentuer encore le phénomène. Puis j'ai filtré afin de séparer le liquide du solide.

J'ai fait chauffer le "jus" sucré jusqu'à ce qu'il devienne sirupeux. Il vaut mieux rester proche de la casserole, car il faut savoir s'arrêter à temps. On réintroduit alors les fraises et on laisse chauffer 5 mn.

L'on obtient une délicieuse marmelade de fraises qui ira parfaitement avec un fromage blanc.

Heu, c'est pas une recette de glace que tu devais nous donner?

Patience, ça arrive...

J'aurais pu effectivement m'arrêter là. Sauf que je n'avais pas de fromage blanc sous la main. Juste de la crème liquide. Pourquoi pas faire une chantilly pour accompagner la marmelade? Mouais bof. Ce serait peut-être plus rigolo de faire carrément la chantilly à la fraise.  Allez, on va faire ça. Dans mon mixer, je mets ma marmelade, 15cl de crème liquide et une cuillère à soupe de gélifiant express. Et mixe rapidement le tout. Il faut ensuite le passer au tamis (ou passoire) afin de supprimer les pépins de fraises qui risquent d'obstruer le siphon. Puis à l'aide d'un entonnoir, on met le tout dans un siphon. Si vous n'en avez pas, vous pouvez mettre le tout dans un récipient que vous placez au frais, et que vous battez une heure plus tard en chantilly.

En goûtant ma chantilly à la fraise, je trouve ça un peu too much, et me dis que ce serait meilleur beaucoup plus froid. Me vient enfin (ahhhhhh!!!) l'idée de la glace! Je vide alors le contenu de mon siphon dans un gros bol et met celui-ci au congélateur pour quelques heures....

C'est sûr, j'aurais pu vous dire ça tout de suite, mais ce que je trouve intéressant, c'est le processus de création, qui se fait souvent par tatonnement, une idée en entraînant une autre. ;o)

DSCF9003

Le résultat fut remarquable à plus d'un titre. J'ai beaucoup aimé. C'est une chose. Le plus étonnant est qu'Olivier ait adoré. Il faut savoir que Olivier déteste les glaces en général, et les glaces à la fraise en particulier (je n'envisageais même pas qu'il en mangerait). Comme quoi, il faut se méfier des a priori. Et rester aware*

_______________________

(*) aware: adjectif d'origine anglaise mis en exergue par le philosophe belge JC VanDamme. Etre aware, c'est rester toujours ouvert et éveillé sur l'univers qui t'entoure. Pour plus d'explications, c'est ICI.

D'autres recettes de glaces:

Glace au sésame noir

Glace au pain d'épices

Sorbet au coing



Commentaires sur Glace à la fraise allégée au siphon: be aware!

  • Ah, la glace à la fraise, LE souvenir d'enfance...Extra!!! Dommage que je n'ai pas de congélateur...

    Posté par Frijoles, 24 avril 2008 à 09:12 | | Répondre
  • et bien moi je suis super aware a ta glace aux fraises....pour la rendre encore plus legere tu peux ajouter une feuille de gelatine...

    Posté par veronica, 24 avril 2008 à 11:56 | | Répondre
  • Super idée...j'ai juste plein de fraises au frigo ...et puis j'adore créer de nouvelles choses avec mon siphon ! Ce soir j'essaye !!

    Posté par Tetes Blondes, 24 avril 2008 à 11:59 | | Répondre
  • Le talent je vous dis, c'est du talent!!
    C'est qu'il nous ferait devenir gourmand ce Eric.

    Punaise, voilà j'ai envie d'une glace à la fraise comme ça. Et s'il n'y avait que cette recette ...

    Bravo Champion. Et salut à Olivier qui goûte (presque ?) tout. A+

    Loup.

    Posté par Loup, 26 avril 2008 à 19:27 | | Répondre
Nouveau commentaire