A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

14 décembre 2007

De la difficulté de buzzer (ne maille pas qui veut...)

Il existe une nouvelle activité dans la blogosphère qui est l'e-buzzing. Il s'agit de partiper à la promotion d'un produit ou d'un site. Cela peut être totalement gratuit, tout simplement parce que vous avez eu un coup de coeur. Mais cela peut devenir aussi une activité rémunératrice: c'est ce que propose par exemple le site ebuzzing.com. Par curiosité, je m'y suis inscrit. Les campagnes proposées ne sont pas vraiment adaptées au contenu de mon blog. Je vois mal vous causer ici d'assurance ou de boutique sexy :oS Par contre, s'il faut un jour parler d'un site de vin ou d'épicerie fine, pourquoi pas?

Encore faut-il que le produit me plaise... Je suis comme ça: je suis incapable de vanter quelque chose que je n'ai pas aimé. Je me souviens par exemple avoir reçu comme un certain nombre de blogueurs des produits du Père Léon (dont le site n'existe apparemment plus). Ils m'avaient vraiment fait mauvaise impression, que ce soit par la composition (colorants et arômes) ou par la saveur des produits (booof). J'avais donc préféré ne pas vous en parler.

DSCF7678

Il y a un mois, je reçois une proposition de Maille de m'envoyer un colis de moutarde. J'accepte, car j'adooore la moutarde. Quinze jours plus tard, je reçois le colis envoyé par une grosse boîte de comm', accompagné d'un p'tit mot: trop fort, Maille!

DSCF7679

Ce qui est dans ce joli coffret a l'air bien tentant: vinaigre balsamique à l'écorce d'orange amère, moutarde à la tomate séchée & piment d'espelette, moutarde au jus de fruits rouges et moutarde à la figue et à la coriandre. Goûtons:

DSCF7680

D'abord le vinaigre: au nez, on sent une acidité assez forte et une légère odeur d'écorce d'orange. Pas trop le vinaigre balsamique. En bouche, les impressions du nez se confirment: c'est d'une acidité redoutable (style vinaigre d'alcool) avec un goût vaguement orangé. mais point de saveur balsamique. Il n'y aurait la couleur due à l'ajout de caramel, on pourrait croire un vinaigre d'alcool à l'orange. Si je veux consommer ce produit, il va falloir que je le réduise au 3/4 et que j'y rajoute du sucre pour faire passer l'acidité. Sinon, c'est proprement inconsommable!DSCF7681

Passons à la moutarde à la tomate séchée: odeur sympa. Les arômes m'évoquent les fruits rouges que la tomate ou le piment d'espelette. En bouche, il y a un mélange de force et de douceur. La force vient plus de moutarde et du vin blanc que du piment d'espelette, assez absent. Par contre, la douceur vient certainement de la tomate (pas de sucre dans la composition) même si ca n'est pas très présent au goût. Plutôt une impression de fruit. Est-ce dû aux arômes qu'ils se croient obligés de rajouter? Peut-être. Mais bon, dans l'ensemble, le produit est plutôt pas mal.

DSCF7682Moutarde aux fruits rouges: vu qu'il existe des moutardes violettes (que j'adore), on peut ne pas être surpris par la couleur de cette moutarde. Elle ne contient apparemment pas assez de jus de fruit puisqu'ils ont rajouté un colorant dedans. M'enfin. Au nez, c'est très sympa! Fruité, légèrement acidulé. Ca fait penser à un bon vinaigre de framboise. En bouche, on s'attend à quelque chose de doux, et cela s'avère beaucoup trop agressif, piquant. Si bien que l'on ne profite pas vraiment du caractère fruité de la moutarde. Ca donne plutôt envie de se racheter une moutarde violette de Brives, douce et en plus croquante (les graines de moutardes sont entières). Un délice!

Finissons par la moutarde "figue et coriandre": d'abord l'aspect. Il y a plein de petitesDSCF7683 graines dedans: ce sont a priori les graines provenant des figues séchées. Au nez, c'est la plus douce des trois. C'est celle qui contient le moins de vin blanc. Le nez est assez exotique sur des notes de coriandre (graines, pas feuille)... et de moutarde, tout de même ;o) En bouche, j'aime bien le côté "granuleux" qui donne du relief à la moutarde. La présence de la figue donne un côté charnu ainsi que des arômes de fruits secs. La coriandre est très présente au goût et peut déranger. Il y a ici certainement une volonté de créer un produit atypique: c'est réussi! Au risque de ne pas plaire à pas mal de consommateurs. Perso, je trouve ça plutôt intéressant, mais je ne vois pas vraiment avec quoi je pourrais la servir :oS

Bon, au final, on est loin d'un grand enthousiasme. Je m'attendais à beaucoup mieux que ça d'une maison qui fait de la moutarde depuis 250 ans. Delouis fait par exemple des produits vraiment intéressants (comme ses "vinaigres balsamiques" de pomme, de figue ou de muscat, ou la moutarde aux pointes d'orties). Tout ça pour dire qu'il est difficile pour moi de faire la promotion d'un produit qui ne me branche pas... Sachez donc que si jamais je faisais de la "pub" pour un produit, c'est que je l'aurai vraiment aimé!



Commentaires sur De la difficulté de buzzer (ne maille pas qui veut...)

  • Bravo! C'est courageux! Je lis ce blog depuis longtemps. Je ne suis jamais intervenue parce que je ne suis qu'une cuisnière du dimanche, et encore seulement les mois d'hiver! Je suis attristée par le tournant excessivement publicitaire que prennent beaucoup de blogs culinaires que j'ai pourtant tant aimés. Je resterai donc fidèle à celui-ci!

    Posté par sophie, 14 décembre 2007 à 21:12 | | Répondre
  • Sur le Père Léon j'ai lu plusieurs éloges, mais je ne risquais rien. Jamais cette marque serait disponible ici. Maille c'est ma moutarde, de Dijon ou à l'ancienne. Ton avis me sera très utile, car je te fais totale confiance.

    Posté par maloud, 14 décembre 2007 à 23:52 | | Répondre
  • Tiens !

    Je ne savais même pas que ca existait... En fait c'est en te lisant que je me rend compte que je suis complètement à dix mille de tout ça. Et donc finalement c'est super de découvrir chez toi un certain nombre de choses. Je suis allé m'inscrire sur emachin... des fois que Coche-Dury ... ))

    Posté par François, 15 décembre 2007 à 08:23 | | Répondre
Nouveau commentaire