A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

13 août 2007

L'expérience de l'huître virtuelle

DSCF6461

C'est le chef Denis Martin qui a eu l'idée de cet assemblage.  L'idée est de manger les trois éléments ci-dessus en même temps. Vous devez avoir la sensation de manger de l'huître!

Après avoir vu la recette, j'en ai causé à Olivier. Celui-ci n'a pas partagé mon enthousiasme et a dit: "encore un qui se prend pour Marc Veyrat!". Et comme c'est le chef qui l'énerve le plus, ce n'est pas un compliment...

Je ne me décourage pas facilement: j'ai profité de recevoir du monde pour mon anniversaire pour avoir des avis multiples sur la question.

DSCF6465

Ah oui! Je ne vous ai pas encore donné les trois éléments de l'assemblage, même si la photo me paraît assez explicite: pastèque, kiwi et fleur de bourrache. A la dernière seconde, il faut rajouter une pincée de fleur de sel qui va donner du relief à l'ensemble (si vous le faites à l'avance, elle va fondre et faire perdre de l'eau aux différents ingrédients).

J'ai donc demandé à mes convives de ne faire qu'une seule bouchée du contenu de leur cuillère, de fermer les yeux et de se laisser envahir par les sensations qu'il provoque...

Il faut le dire: personne n'a évoqué l'huître. Mais la plupart ont tout de même évoqué la mer. La sensation de se prendre une bouffée d'air marin, d'iode, avec cette sensation de fraîcheur vivifiante. Tout juste s'ils n'entendaient pas les mouettes ;o)

En tout cas, tout le monde a apprécié cette bouchée qui, même si elle ne mérite peut-être l'appellation d'huître virtuelle, pourrait se prénommer bouchée d'air marin (j'avais pensé à brise marine, mais je crains qu'à cause d'un fabricant de produits d'entretien, cette expression ait pris une connotation quelque peu négative...).

DSCF6461



Commentaires sur L'expérience de l'huître virtuelle

    ça doit être rigolo de faire manger des huitres à des gens qui n'aiment pas ça et qui ne se méfient pas... si ça ressemblait plus que ça en a l'air selon tes essais. J'avais eu cette impression aussi quand j'avais goûté du wakamé, qui avait un fort goût d'huitre selon plusieurs personnes, mais après essais, je ne suis pas convaincue que ça ait un vrai goût d'huitres. Un goût d'algue, oui, un goût d'iode, oui, mais pas d'huitres...

    Posté par lili violette, 13 août 2007 à 12:52 | | Répondre
  • eh, mais, attends une seconde! je ne connaissais pas ton blog, je le découvre... et ça me plaît! je reviendrai (hop, direction favoris)wou!

    Posté par lili violette, 13 août 2007 à 12:55 | | Répondre
  • Etonnante expérience que je tenterai, la bourrache a effectivement un saveur de belon, l'accord kiwi et iode je connais bien, mais le coup de la pastèque, il faut vraiment que je teste!

    Posté par Patrick CdM, 13 août 2007 à 15:07 | | Répondre
  • La fleur de bourache a effectivement ce coté iodé qui peut en fonction des personnes faire penser au concombre ou a l'huitre et cela sans accompagnement.
    Ensuite le gout peut etre recherché en l'agrementant d'un ou plusieurs ingredients.Ce qui semble etre le cas içi.
    Denis Martin je pense que je vais le rencontrer prochainement a san sebastian.

    S.

    Posté par stephane, 13 août 2007 à 23:54 | | Répondre
  • Les photos sont magnifiques, et quelle belle tablée ! Mais tu trouves ça où, la fleur de bourrache ? Je tenterais bien l'expérience...

    Posté par Céline-marine, 17 août 2007 à 23:16 | | Répondre
  • Un assemblage très intéressant; je rêve souvent d'utiliser la fleur de bourrache, mais il faudrait en avoir ds le jardin!

    Posté par chantal33, 20 août 2007 à 18:48 | | Répondre
Nouveau commentaire