A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

07 juillet 2007

Filet mignon au nectar de mangue, faux "risotto" aux jeunes carottes et cardamome

DSCF6081

Je ne sais plus qui le disait encore l'autre jour: les inventions (culinaires, mais pas que) naissent des contraintes. J'avais un filet mignon de porc dont je ne savais pas trop quoi faire. Je n'avais plus de légumes frais dans ma réserve, ni grand chose d'autres, d'ailleurs...

Je me suis souvenu alors que j'avais acheté il y a des mois des nectars de fruits exotiques. Un mangue et un goyave. Je prends la petite bouteille de nectar de mangue, et je le mets à réduire aux 2/3 dans une casserole avec 1/4 de tablette de bouillon de boeuf BIO,  jusqu'à ce que ça commence à épaississir. Je rajoute alors 10g de beurre demi-sel. Fin du 1er acte.

Passons au filet mignon. Je le mets à dorer dans une poêle avec du beurre clarifié auquel j'ajoute un peu de mon mélange précédent. C'est assez long (20mn environ), mais il faut qu'il soit parfaitement doré sur toutes ses faces (si j'ose dire). Il n'y alors plus qu'à le "finir" au four à 100°, légèrement nappé de sauce à la mangue, avec une sonde enfoncée là où il faut (dans la partie la plus épaisse NDLR), réglée à 62°. Ma viande étant déjà bien préchauffée, ça n'a pris que 15mn environ. Lorsque la température fut atteinte, j'ai ouvert le four et couvert la viande d'une feuille alu. Fin du deuxième acte.

54_cardamome_250L'accompagnement, maintenant. J'ai été cherché dans ma collection de pâte des biavetta. Ce sont des pâtes en forme de petits grains de riz pointus (voir la photo sur le lien). Je les ai faites cuire par absorbtion avec de l'eau bouillante ajoutée progressivement. Puis j'ai ajouté en fin de cuisson la moitié de mon nectar concentré, une belle pincée de cardamome en poudre AlterEco, et la moitié d'un bocal de mini-carottes coupées en petits morceaux. Petit coup de chauffe. Une lichette de beurre. Fin du troisième acte.

Finale: il n'y a plus qu'à couper le filet en tranche et le servir avec le risotto, nappé du reste de la sauce à la mangue. La viande est fondante, parfumée. Exquise.

DSCF6082

Servie avec un Savennière les Genêts 2004 de Damien Laureau, aux arômes d'abricots, de coing, et de fleurs blanches. Beaucoup de fraîcheur en bouche bienvenue avec ce plat tout doux. Joli mariage.



Commentaires sur Filet mignon au nectar de mangue, faux "risotto" aux jeunes carottes et cardamome

  • Ce plat complet me titille les papilles de toutes ces saveurs parfumées subtiles, corsées et douces à la fois...

    Posté par choumie, 07 juillet 2007 à 10:36 | | Répondre
  • Une superbe assiette appétissante à souhait!

    Posté par Rosa, 07 juillet 2007 à 11:38 | | Répondre
  • c'est drôlement appétissant !

    Posté par matylda, 07 juillet 2007 à 15:34 | | Répondre
  • Extra ce filet mignon!

    Posté par mayacook, 08 juillet 2007 à 14:05 | | Répondre
  • celui là, mais comment dire? je craque!! oh oui! le filet mignon avec ce faux risotto à la cardamome et en plus la mangue, je n'ai envie que d'une chose: jouer ces trois actes là!

    Posté par alhya, 09 juillet 2007 à 20:51 | | Répondre
Nouveau commentaire