A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

03 mars 2007

Odyssée vinesque (17): Jo Landron, magicien du Muscadet

landronJusqu'à ce que je le rencontre, je ne connaissais que l'Amphibolite et l'hermine d'or de Jo Landron. Même si la première cuvée est l'un des archétypes du Muscadet, il serait dommage de ne pas goûter ses cuvées plus ambitieuses, car elles valent vraiment le détour! Détail...amphibolite

Amphibolite 2006 (nom provenant du sol, riches en amphibolites, roches bleu-vertes métamorphiques): nez puissant et expressif sur les fleurs blanches et la pomme. Bouche ronde, frâiche, désaltérante. Finale marquée par la minéralité.

Domaine de la Louvetrie 2005 (cuvée d'assemblage de plusieurs terrains): nez sur le silex et les fleurs blanches. Bouche vive et limpide, avec de l'expressivité et de la souplesse, soulignée par un léger perlant qui gazouille sur la langue. Finale épicée. Un joli muscadet!

hermine_orHermine d'or 2005 (grès): nez fin, mûr, sur la pomme chaude et le silex. Bouche ample et moelleuse, avec un léger gras et une belle acidité. Profonde minéralité. Intense finale, mûre et épicée. Mmmm...

Hermine d'or 2004: nez confit, miellé sur les fruits bien mûrs et les épices. Bouche de belle ampleur alliant tension et onctuosité. Superbe finale, mûre et minérale. C'est beau!clos

Clos de la Carizière 2005 (orthogneiss): très beau nez sur la pomme, le coing et les épices, souligné par un léger fumé. Bouche ample, moelleuse, de grande maturité. Finale très mûre avec des notes caillouteuses.

Fief du Breil 2005 (orthogneiss/quartz): nez mûr, fin, intense, sur des notes rôties et épicées. Bouche ample, bien mûre avec une sensation de salinité. Belle trame acide. Finale mûre et fraîche de grande persistance (et de la niaque!). Superbe!

fiefFief du Breil 2004 (orthogneiss/quartz): nez plus frais sur les fleurs blanches et la poire. Bouche ample, ronde et fraîche, avec une belle profondeur. Finale vive et minérale. Un vin plus classique promis à un bon vieillissement!

Haute tradition 2005 (grès /orthogneiss): nez complexe sur la mangue, les agrumes confits et la brioche au beurre. Bouche très ample - sphérique - avec une matière souple, moelleuse et une tension remarquable. Finale tendue, fraîche et persistante. Très beau!

Haute tradition 2004: nez sur les fruits exotique et les raisins secs. Bouche expressive, très concentrée avec une matière mûre, moelleuse et une très belle acidité. Finale chaude et puissante. Très différent, mais très beau aussi!

Haute tradition 2002: nez tout en finesse sur la frangipane, le coing, les agrumes confits et une pointe de thérébentine. Bouche ample, moelleuse, d'une finesse et d'une complexité superlatives. Grande rectitude. Finale mûre de très grande intensité. SU-PER-BE!

Fief du Breil 2003: nez très mûr sur des notes de pêche et d'abricot. Bouche grasse, riche équilibrée par une magnifique acidité. Très bel équilibre. Grande finale. Waouh!

C'est sur ce vin issu d'un millésime solaire que cette grande dégustation s'arrête. Telle l'altesse ou le romorantin, le melon de Bourgogne peut faire des merveilles quand un vigneron sait le bichonner. Merci, Jo!



Commentaires sur Odyssée vinesque (17): Jo Landron, magicien du Muscadet

  • mumu

    Bonjour , j aiùmerai connaitre le prix du muscadet clos de l a cariziere 2005 ? Merçi

    Posté par goeland, 23 décembre 2007 à 15:09 | | Répondre
  • C'est au catalogue?

    Voici donc un vigneron qui exploite au mieux les variétés de son sous-sol, avec la belle série métamorphique nantaise.Des roches basiques ,comme les amphibolites, jusqu'aux roches acides comme les orthogneiss (et les granites ), et ça semble se reflèter dans le verre.
    Est-ce en vente chez toi?

    Daniel

    Posté par Daniel S, 03 mars 2007 à 11:22 | | Répondre
  • et une bonne tête de Zappa par dessus le marché!

    Posté par Iris, 03 mars 2007 à 16:17 | | Répondre
Nouveau commentaire