A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

01 décembre 2006

Boeuf rôti à très haute température (H. This)

2006_1119fleurs0001

Hervé This serait-il le roi du contre-pied? Après avoir longtemps vanté la cuisson basse-température, le voilà qu'il nous conseille le rôti à 250°... Etonnant, non?

Ne reculant devant rien,  nous avons testé cette recette.

On fait d'abord du beurre clarifié. C'est presque le plus long... Pendant ce temps, le four monte tranquillement à 250°.

On badigeonne le rôti avec le beurre, et au four! Toutes les 3 minutes, je l'arrose avec le beurre. Au bout de 20mn, je stoppe le four en laissant le boeuf dedans que je recouvre d'alu, et laisse la porte entrouverte (voire ouverte, voire hors du four comme le suggèrent Jérôme et Patrick dans leurs commentaires). Et je le laisse reposer ainsi 15mn. Et c'est prêt à être consommé ;o)

Avec des pommes de terres rissolées, c'était tip top!

2006_1119fleurs0002



Commentaires sur Boeuf rôti à très haute température (H. This)

  • Sympa le look de Noël de ton blog! La classe!

    Posté par Choupette, 01 décembre 2006 à 09:07 | | Répondre
  • Ah Mrd !!

    Oups pardon !!
    Et mince alors ! et ça ne dessèche pas la viande ?
    et comment on détermine la durée de cuisson par rapport au poids du roti ?

    Posté par bacalao, 01 décembre 2006 à 09:25 | | Répondre
  • Tactiques

    J'utilise la même technique - qui n'est autre que la tactique traditionnelle - mais en laissant reposer la bestiole à l'extérieur du four, dans un plat couvert. J'ai constaté que le repos au four, même porte ouverte, prolongeait la cuisson en désséchant un brin la viande.
    Pour un rôti de 500 grammes, je ne dépasse pas les 16 minutes de cuisson. Et autant de repos.

    Posté par Estèbe, 01 décembre 2006 à 12:18 | | Répondre
  • Bien, j'ai toujours pensé que la cuisson à basse température, c'était à réserver aux vieillards cuisinés qui ont le temps d'attendre un roti tendre une éternité? D'accord avec Jérome sinon, il faut couvrir le roti le temps qu'il se détende, sinon il sèche un brin...

    Posté par Patrick CdM, 01 décembre 2006 à 14:30 | | Répondre
Nouveau commentaire