A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

17 juillet 2006

Dégustation de haut vol chez les Vinosophes!

On ne dira jamais assez la magie d'internet... Grâce au forum d'amateur la Passion du Vin, nous nous retrouvons le temps d'une soirée avec quelques membres du club des Vinosophes de Bourg sur Gironde. Ils nous ont concocté une dégustation de leurs "coups de coeurs", évidemment en aveugle. L'occasion de s'affuter les papîlles. Cette dégustation a eu lieu dans une salle du Plaisance. Que son responsable en soit remercié.

2006_0714eric0065

Nous sommes arrivés en avance dans cette bourgade, ce qui nous a permis d'y faire un petit tour. Je vous livre ces quelques images...

2006_0714eric0067

2006_0714eric0069

2006_0714eric0074Veuve Clicquot 1988 : robe or pâle. Fines bulles remontant en colonne au milieu du verre.Nez sur la verveine, puis sur les fruits confits, le beurre noisette,les épices et une touche d'encaustique (notes d'évolution). La bouche est vive, d'une grande densité, mêlant vinosité et une mâche un peu crayeuse. Grande intensité aromatique. Belle finale sur les agrumes avec une légère sensation d'amertume. J'aime beaucoup! 17/20
2006_0714eric0076
Les Chaillées de l’Enfer 2004 (Georges Vernay) : robe or gris. Nez sur des notes florales (rose, violette) et légèrement fumées. A l'agitation des notes d'abricot apparaissent. Bouche fraîche, cristalline, toute en finesse, avec cependant une impression de grande densité et d'onctuosité. En milieu de bouche surgissent des notes salines qui ne feront que s'amplifier dans la finale, d'une grande minéralité. Superbe! 17/20

Je n'aurais jamais cru qu'un CONDRIEU pouvait ressembler à CA!!!

2006_0714eric0075Riesling Geisberg 2001 (Kientzler) : robe dorée. Nez sur le citron confit, des notes terpéniques ("pétrôle") et d'herbes aromatiques. Bouche ample, assez grasse, d'une belle densité, équilibrée par une acidité tranchante. Belle finale alliant minéralité et douceur. Encore un très beau vin! 16.5/20 2006_0714eric0077

Clos de La Coulée de Serrant 1996 : robe dorée et grasse. Nez sur le coing, les agrumes confits et le goudron (cette dernière note disparaissant à l'aération). Bouche sphérique de grande fraîcheur. Milieu de bouche d'une belle intensité. Finale "hénaurme" bousculant tout sur son passage avec des notes de pomelos, salines, et même iodées. Quel vin! 17/20

Je suis évidemment réconcilié avec la Coulée de Serrant ;-))

2006_0714eric0071

Les vins rouges

2006_0714eric0078Costières de Nîmes 2001 (Tardieu-Laurent) : robe rouge sombre opaque. Nez d'abord floral puis sur les fruits rouges un peu confits, et les épices. Bouche de grande ampleur avec de la fraîcheur, tannins bien mûrs, belle minéralité. Finale épicée et fraîche. Très bon! 16/20

2006_0714eric0079
Clos des Corton 2003 (Faiveley) : robe presque opaque. Nez sur la réglisse, la cerise noire et les fruits bien mûrs. Début de bouche presque soyeux d'une grande finesse. Hélas, surviennent très rapidement des tannins asséchant et amers qui m'ôtent tout plaisir. Dommage! 13/20

2006_0714eric0081Marquis de Terme 1986 : robe évoluée. Beau nez sur les fruits cuits, la prune, les épices et la boîte à cigare. Bouche ronde, jolie matière, tannins veloutés, belle finale. C'est bon, mais pas hyper excitant. 15/20

L’Eglise Clinet 1995 : robe rouge sombre. Nez presque lacté au départ (yaourt aux fruits2006_0714eric0082 rouges). Viennent à l'agitation et au réchauffement des fruits rouges et noirs, de truffe et d'épices. Bouche de grande ampleur, charnue et soyeuse. Tannins parfaitement fondus. Finale crémeuse avec des notes salines. Très bon! 16.5/20

2006_0714eric0083Château d’Ampuis 1999 (Guigal) : robe très sombre. Nez superbe sur les fruits confits, les pépices, la violette et des nôtes fraîches de camphre. Bouche ample, mûre, aux tannins veloutés. Grande matière d'un équilibre et d'une matière remarquable. Belle finale avec une légère sensation d'amertume. Très bien! 16.5/20
2006_0714eric0085
Shirvington Mac Laren Vale 2003 Shiraz 100% : robe noire. Nez sensuel sur la crème de fruits noir, le caramel au beurre et les épices. Bouche très ample, grasse, voluptueuse, d'une très grande intensité aromatique. Un bulldozer! Toucher de bouche soyeux d'une gourmandise rare. Grande finale. On en redemande! 17.5/20.

2006_0714eric0087



Commentaires sur Dégustation de haut vol chez les Vinosophes!

Nouveau commentaire