A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

14 juillet 2006

Visite dégustation au château l'Evangile

2006_0711eric0004

Lorsqu'on s'intéresse à l'entourage immédiat de ce domaine de Pomerol, on comprend mieux qu'il fasse partie de l'élite de l'appellation. Tenez, en face, de l'autre côté de la route, on tombe sur ça:

2006_0711eric0007

A droite du château, vous avez château Gazin. A gauche, la Conseillante:

2006_0711eric0012

Et derrière, à quelques centaines de mètres, le mythe lui-même:

2006_0711eric0036

Le terroir de l'Evangile est donc un mélange savant de plusieurs types de sol. D'un côté un sol graveleux proche de celui de Cheval Blanc. De l'autre un sol plus argileux du type "Petrus". Aussi l'Evangile conjugue puissance et finesse.

2006_0711eric0013

Le domaine appartient majoritairement à la branche dite "française" des Rothschild (Lafite, Rieussec). Albert Frère, co-propriétaire du château d'en face (Cheval Blanc) y détient également des parts. La volonté de ses propriétaires de faire de ce château l'un des domaines phares du Pomerolais s'est manifestée par la construction d'un nouveau chai dans les années 90.

2006_0711eric0006

On peut également constater une volonté de respecter l'environnement. Le domaine n'utilise ni engrais, ni pesticides de synthèse. On cultive des engrais verts dans les parcelles en attente de plantation (seigle, puis phacélie). Une station de traitement des eaux usées souterraine a été également construite.

2006_0711eric0025

Cette volonté se retrouve aussi  dans le choix de cuves béton dans le chai de vinification. Leur inertie thermique limite la consommation d'énergie non renouvelable.

La vendange manuelle est amenée au chai dans des petites cagettes, puis passe par plusieurs tables de tris. Le raisin est ensuite égrappé puis monté par tapis mécanique jusqu'en haut des cuves où le grain de raisin tombe après avoir été foulé. Les levures indigènes sont privilégiées pour la fermentation maintenue à 28°. Deux à trois remontages seront faits par jour. La durée totale de cuvaison est d'environ 25 jours.

2006_0711eric0020

Un essai d'égrappage manuel a été tenté en 2005. Les résultats comparatifs n'ayant pas été concluants, l'expérience - coûteuse - ne sera pas renouvelée.

2006_0711eric0026

La fermentation malo-lactique se fait en cuve, puis le vin est mis en barrique par gravité dans le chai approprié. Celui-cei est une copie en miniature du chai circulaire de Lafite dessiné par Ricardo Boffil. Cette forme permet une circulation plus simple dans le chai et des longueurs de tuyau beaucoup plus courtes. L'élevage durera 18 mois en moyenne. Dans le chai, il y a une vue aérienne des propriétés environnantes. Celle-ci sert de support aux explication de notre guide sur l'histoire incroyable de Pomerol depuis le 18ème siècle. Du pur "Dallas"...

2006_0711eric0028

Les 3/4 de la production partent dans le grand vin. Le reste part dans le second vin: le Blason de l'Evangile. Ce sont ces deux vins que nous allons déguster.

2006_0711eric0033

Blason de l'Evangile 2005 (77% merlot, 33% cabernet franc):  robe rouge violacée translucide. Nez tout en dentelle, floral, avec des notes de fruits mûrs et de pierre chaude. Bouche ample, fraîche, aux tannins très doux. La matière n'est pas colossale, mais c'est très gourmand et déjà prêt à boire. Finale de bonne tenue. Beau vin.

2006_0711eric0031

L'Evangile 2005 (85% merlot, 15% cabernet franc): robe noire violacée. Nez superbe sur les fruits noirs, la violette, le cacao, les épices et la truffe. Bouche de grande ampleur, riche, mûre, aux tannins veloutés. La très belle matière est soutenue puis transcendée par une acidité de toute beauté. C'est assez énorme! La finale est d'une fraîcheur hors norme qui se prolonge au-delà de la minute. Splendide!

Merci à Corinne Gracian pour ce beau moment d'échanges.

2006_0711eric0019

Toile accrochée à l'Evangile



Commentaires sur Visite dégustation au château l'Evangile

Nouveau commentaire