A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

30 mai 2006

Après le "off " de Cannes, le "off" du Rhône

A Cannes, il y a la sélection officielle, et il y a l'autre, la "off". Aux REncontres VEndéennes autour du VIN, c'est pareil. La "IN" se jouait le matin à 10h30, la "OFF" le soir à 18h00, avec comme invités surprise des vins suisses (le rhône est suisse d'origine, non?) ayant les mêmes cépages (syrah en l'occurence). Tout étant servi à l'aveugle, nous ne savions pas du tout ce que nous buvions, ce qui permet d'être vraiment objectif. En matière de dégustation, ça me parait essentiel (surtout lorsqu'il y a des "grandes" et des "petites" étiquettes).

2006_0528fleurs0140

Nous attaquons la dégustation par deux vins blancs, grands oubliés de la journée...

2006_0528fleurs0144Vinsobres 04, domaine du Moulin: robe jaune très pâle presque argentée. Nez fin et délicat sur les fleurs blanches, le miel et le raisin bien mûr. Bouche ronde, fraîche, cristalline. Il s'amollit sur la fin de bouche et semble un peu chaud. Pas mauvais, pas gégé non plus. **(*)

Vinsobres 04, domaine Chaume-Arnaud: nez sur le nougat, les amandes grillées et le miel. Bouche de bonne ampleur, suave, matière riche et bien équilibrée. J'aime plutôt bien même si ce n'est pas partagés par tous. ***(*)

Puis nous passons aux rouges (18 bouteilles):

Côteaux du Tricastin 03, Bonetto Fabrol cuvée VV: robe grenat sombre. Nez alcooleux, arômes de fruits2006_0528fleurs0146 compotés, noyau et une touche d'oxydation (pomme blette). Bouche ronde, un peu doucereuse, avec des tannins doux au départ et qui se durcissent en finale avec une sensation alcooleuse. *

Côteaux du Tricastin 03, Château la Decelle, cuvée S:robe pourpre sombre, opaque. Nez dérangeant, mélange de réduction et de notes amyliques (vernis). Bouche assez ample, chaleureuse, avec un manque évident de fraîcheur. Empire en finale. (*)

Costières de Nîmes 03, Mourgues du Grés, terre de feu: bouchonné  

2006_0528fleurs0149Costières de Nîmes 00, Château de la Tuilerie, Eole:robe grenat sombre. Nez sur la prune, le noyau et les épices. Bouche ample, légère accroche, mais l'ensemble est assez velouté. Durcissement en fin de bouche avec sensation alcooleuse. **(*)

Vacqueyras 03 Clos Montirius: robe pourpre sombre. Nez sur les fruits compotés, le cuir, le cacao et la figue. Bouche ample, charnue, belle matière aux tannins plutôt bien fondus, finale un peu dure. ***

Vacqueyras 01, Le sang des cailloux, cuvée Lopy:robe sombre. Nez musqué, torréfié, arômes de réglisse et fruits mûrs. Bouche ample, tannins asséchants dès l'entrée en bouche et n'allant que crescendo. Rédhibitoire. *

Les estrambords 03, Domaine Richaud:robe pourpre sombre. nez sur la prune à l'eau de vie, le noyau et2006_0528fleurs0152 les épices. Bouche ample, chaleureuse, aux tannins fondus. L'alcool monte progressivement en bouche et domine la finale. A servir beaucoup plus frais... ***

Gigondas 04 Clos Montirius "confidentiel": nez plus discret, plus doux, sur les fruits compotés et le poivre. Bouche ronde, fraîche, pulpeuse, tannins présents mais discrets, ensemble bie équilibré. Légère astringence en fin de bouche. ***(*)

Côte Rôtie 03, Chapoutier "les bécasses":robe pourpre sombre. Beau nez sur le noyau, les épices orientales et la pâtisserie (lacté/beurré/caramel). Bouche riche, charnue, matière pleine aux tannins bien intégrés qui se durcissent légèrment en finale. Pas mal, mais dur à situer en Côte rôtie... ****

Saint-Joseph 04 domaine Monier, "terre blanche":robe idem. Nez étonnant, dificile à définir: résine/balsamique + réduction (certains diront "castor mort" )

2006_0528fleurs0156Côte Rôtie 99, Gangloff, "barbarine":robe rouge sombre évoluée. Nez torréfié, prune, épices. Bouche ample, veloutée, très belle matière aux tannins parfaitement fondus. Belle finale. Ce ne serait pas cher, j'achèterais  ****(*)


Côte Rôtie 99, Pierre gaillard "rose pourpre":robe rouge sombre. Nez plus frais, légèrement acide, plus fruité aussi, avec des notes de fumée. Bouche d'ampleur moyenne,aux tannins intégrés au cordeau, d'un équilibre et d'une rectitude incroyable. Le vin reste le même de l'entrée de bouche à la finale. Rarement eu cette sensation en bouche. Cette qualité a tendance à virer au défaut: on s'ennuie un peu... ****

Syrah valaisanne 2004, G. Besse, "les comballes":
robe pourpre sombre. Nez assez déplaisant2006_0528fleurs0160 sur le gaz de ville et le chou fermenté. La bouche rattrape le coup: douce, ample, charnue, équilibrée, fraîche. Bien, quoi... ***(*)

Syrah valaisanne 2003, Romain Papilloud:robe idem. Beau nez sur les fruits noirs confits, le cassis et le caramel avec un petit côté lacté. La bouche est ronde, pleine, les tannins doux, l'ensemble est puissant et d'un équilibre magistral. Beau vin! ****(*)

Syrah Chamozon 03, Simon Maye: robe idem. Nez déroutant: fourrure, résine, olive noire... Bouche toute en rondeur, riche, aux tannins bien fondus. Finale un peu sèche et chaude. ***

2006_0528fleurs0163Syrah valaisanne 01, Christophe Abbet: robe idem. Nez torréfié, avec un côté "cambouis/pneu brûlé" et réglisse. Bouche déséquilibrée, acide en milieu de bouche et amère en finale... *

Couloure 2004, vignoble de Seyssuel; robe grenat sombre. Nez confit, prune, épices et caramel. Bouche ronde, suave, tannins parfaitement fondus, bouche aimable, belle finale. Pas un grand vin, certes, mais très agréable. ****  (si je reste honnête par rapport à la note mis en aveugle)

Los Abuelos 2002, Robert Creus:robe rouge évolué. Nez sur les fruits compotés et une pointe d'acidité. Bouche ronde, ample, mais l'alcool prédomine et déséquilibre l'ensemble. la matière interpelle nombre de participants, mais elle n'est pas encore vraiment en place. A revoir plus tard... **(*)

Une dégustation intéressante qui montre la mosaïque que représente le Rhône... L'aveugle a ici quelque chose de cruel: des petits vins sont au niveau de grands. Il n'ont certes pas toute leurs qualités, mais ils n'ont pas non plus certains de leur défauts 

2006_0528fleurs0158      2006_0528fleurs0164

A retenir le vin de Romain Papilloud dont il a été déjà dit le plus grand bien sur LPV, mais aussi le Couloure de Seyssuel, qui est a priori un "ptit vin pas cher" mais qui tient la route face à des vins beaucoup plus prestigieux ...

2006_0528fleurs0141



Commentaires sur Après le "off " de Cannes, le "off" du Rhône

Nouveau commentaire