A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

18 avril 2006

Dur de boire du Champagne après ce mousseux...

100_28953On pourrait croire le titre provocateur. Il n'en est rien... Je suis simplement encore sous le choc de ma découverte du week-end: un vin mousseux d'EN-FER!!!

J'en entends sourire certains. Un mousseux? Bon? C'est pas le genre de vin que les communes aux finances étriquées offrent aux petits vieux dans leur panier de Noël?

Oui da, mais pas CE mousseux!

Celui-là vient du pays de la Blanquette (la boisson, pas le plat!): Limoux. Mais ce n'est pas de la blanquette, issue principalement du cépage Mauzac. Notre mousseux est à base de chardonnay, LE cépage des Champagnes Blanc de Blanc, mais aussi des grands Bourgognes blancs!... Et celui-ci se plait particulièrement dans ce vignoble d'altitude, aux côteaux escarpés et à la fraîcheur océanique...

Oui, certes, mais encore?

Et bien, Jean-Louis Denois, notre vigneron, est champenois et a fait ses études d'oenologie en Bourgogne. Après avoir exercé ses talents dans le monde entier, il est revenu s'installer dans ce peit coin de l'Aude, persuadé que l'on pouvait y faire de grands vins.

Et il s'en donne les moyens. Ce mousseux est resté sur lattes près de 5 ans avant d'être dégorgé sans100_28944 dosage (rarissime en Champagne où l'ajout de liqueur est souvent indispensable).  Et le résultat est là, proprement renversant: quand vous mettez votre nez au dessus du verre, vous vous demandez si vous humez un champagne ou un Meursault: noisette évidemment - sous sa version fraîche et pralinée - miel délicat, brioche au beurre sortant du four. Ce n'est qu'un prélude...

En bouche, c'est SUPERBE, et je n'emploie pas ce mot à la légère. Que dire d'autre de l'alliance délicate entre le crémeux, l'onctuosité de ce vin avec la fraîcheur, la stucture profondément minérale et l'infinie délicatesse des bulles qui vous titille le palais...

Une autre alliance est celle de la puissance et de la complexité aromatique: vous vous prenez un uppercut par un poing ganté de dentelle...

Bref, j'ai aimé

En terme de plaisir, on est au niveau de GRANDS champagnes (et mon référentiel, c'est Bollinger, Deutz, Roederer, pas Canard-Duchêne ). Le prix, lui, est PETIT: 13€20!!!

Il est encore disponible chez Vins étonnants. Mais dépéchez-vous! Il n'y en aura pas pour tout le monde!

grand_352



Commentaires sur Dur de boire du Champagne après ce mousseux...

  • Bonjour,

    Je ne trouve pas les coordonnées du producteur Jean-Louis Denois, les connaissez-vous ?

    Cordialement,
    Quentin ARNAULT

    Posté par Quentin ARNAULT, 16 mars 2008 à 09:13 | | Répondre
  • Voici

    http://www.jldenois.com/Default2.aspx

    Posté par Kanz, 17 novembre 2008 à 23:34 | | Répondre
  • Merci pour cette adresse. Quelle mine!

    Posté par annie, 18 avril 2006 à 12:21 | | Répondre
Nouveau commentaire