A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

20 février 2006

Soirée chez Roellinger, Cancale

100_22283Dimanche, 15h15: fidèle à son habitude, c'est arrivé comme ça, d'un coup... "Prépare-toi, on part à Cancale". Maintenant? Oui, maintenant. Ca ne discute pas. Surtout pour aller à Cancale. Ca signifie forcément Roellinger. Et ça ne se refuse pas.

Dimanche 19h10: nous sommes au 1, rue du Guesclin, l'adresse mentionnée par notre100_26121 inséparable guide des "Relais & Châteaux". Ca l'air mort. Petit appel à l'hôtel pour demander ce que nous devons faire. Nous devons aller au Chateau Richeux situé 5 kms plus au sud. En regardant mieux le guide, je me rends compte que le Relais Gourmand est en fermeture annuelle. Je comprends mieux pourquoi Olivier a obtenu sa réservation si rapidement

100_2626Dimanche 19h20: nous avons trouvé le Château Richeux. Nous franchissons le portail d'une belle propriété.  Nous montons un grand escalier et poussons une porte. Nous sommes de suite accueillis par un personnel sympa et, plus rare, qui a beaucoup d'humour. La soirée s'annonce sympa! Pas de numéro de chambre, mais des noms d'épices. La nôtre s'appelle Nigelle. C'est beau,100_26181 confortable, pas ostentatoire. Sur une table, sont disposés quelques fruits, des galettes au beurre, une carafe de calvados et un pot de graines de ... nigelle (éducatif, en plus ).

100_2630Dimanche 20h00: nous descendons au restaurant. Petit détour pas le salon, où en sirotant un Taittinger extra Brut, nous feuilletons le Menu. Le choix est relativement limité et tient sur deux. Sur le menu le grand choix de la Baie est écrit un mot magique pour Olivier: Homard! C'est décidé, nous prenons ce menu!

Dimanche 20h30: nous sommes à table. Le serveur nous présente le homard vivant qui sera cuisiné dans les minutes qui suivent. Pas de problème, il bouge... Arrivent rapidement les premiers plats: Neuf huîtres de la baie de Cancale : trois plates et six creuses pour Olivier, Noix de Saint Jacques mi-salées au gingembre confit pour moi. Les huitres sont superbes et les Saint-Jacques alléchantes. Je les goûte: MMmmm! Je ne suis pas Saint-Jacques crues, mais là, c'est un régal, tout comme la sauce d'accompagnement. Quelques échanges discrets s'opèrent. Olivier me fait passer une huitre. Après avoir vidée celle-ci, je la remplis d'une noix de Saint-Jacques, et retour à l'envoyeur. Le tout en quelques secondes. De vrais pros!

stjacques_gingembre1

Photo du site "roellinger", recette ici

Dimanche 21h00: les plats principaux sont servis. Homard grillé à la cancalaise dans la cheminée pour Olivier, solettes dorées, pommes de terre écrasées et citrons confits pour moi. Les solettes sont évidemment cuites à la perfection; mais mon bonheur vient plutôt des citrons confits. Dieu, que c'est bon! Et le mariage avec la pomme de terre et le poisson est vraiment bien. J'en vois un qui se régale encore plus à côté. Mon regard de chien battu lui fait rapidement pitié. Il me cède une portion de son homard. Extra! Texture savoureuse de la chair, parfums complexes du homard (on comprend pourquoi aprèsen lisant la recette). Un beau moment!

homargrille1

Photo du site "roellinger", recette ici

Il nous est ensuite une assiette de fromages normands, accompagnés d'une salade et d'un trait de vinaigre celtique (ça ressemble au "bouquet de pommes" pour les connaisseurs") . Le mariage entre le fromage et le vinaigre est fort intéressant.

Vient ensuite un énaurme chariot de desserts qui donnent tous bien envie. Je prends de la tarte chataigne et chocolat, du Crumble aux pommes et un (mini) baba au rhum. Olivier se rabat sur un millefeuille, un morceau de tarte aux agrumes et une profiterolle remplie en direct par le serveur de glace à la vanille et nappée de chocolat fondu. J'apprécie particulièrement le crumble, aux pommes mi-cuites et acidulées.

dessertscrumble1

Photo du site "roellinger", recette ici

Dimanche, 22h00: les deux heures se sont écoulées comme par magie. Nous finissons la soirée autour d'un whisky "celtic connexion" affiné en fût de Coteaux du Layon. J'ai été avant tout frappé par le gras et le soyeux de celui-ci, jamais vu sur aucun autre whisky! Mariage intéressant et surprenant!

On part se coucher. On est bien

100_26231Lundi 8h00: Nous nous réveillons en même temps. L'un de nous ouvre les rideaux. La vue sur la mer est magnifique.

Lundi 9h00: nous retrouvons la salle où nous avons dîné hier. Nous avons une très belle vue sur 180° . Ce qui ne viennent ici que le soir ratent quelque chose. Sans parler du p'tit déj, copieux et raffiné. Même s'il n'atteint pas la splendeur de l'hotel Anne de Bretagne.

Nous nous balladons autour de l'hotel. Le temps froid, venteux et pluvieux ne nous incite guère à nous100_2633 éterniser. Une heure plus tard, nous repartons vers notre belle Normandie, où il fait toujours beau, c'est bien connu...

En conclusion: nous étions venus pour découvrir la grande cuisine de Roellinger. Nous n'en avons eu que quelques pépites, déja fort goûteuses. Ce rendez-vous "raté" donne plutôt envie d'y revenir. Promis, on reviendra!



Commentaires sur Soirée chez Roellinger, Cancale

  • Le menu : du homard présenté vivant...
    Et dire qu'il y a vingt ans habitait une grande famille végétarienne défenseur de la vie et du bien-être des animaux !

    Posté par plumemeteore, 10 août 2008 à 01:42 | | Répondre
  • degemer mat breizh

    Alors on vient voir si la cuisine
    est meilleure en Bretagne ?
    PS : on peux dire que le supplément homard est conséquent !!

    Posté par docadn, 20 février 2006 à 22:07 | | Répondre
  • Quand tu vois le prix d'un homard de Bretagne, ça n'a rien de surprenant. Ca doit être supérieur au 29€ demandés...

    Ceci dit, le rapport qualité/prix est nettement meilleur à Anne de Bretagne. Je ne regrette pas de te l'avoir conseillé...

    Posté par eric, 21 février 2006 à 07:09 | | Répondre
  • encore un bel article, bien alléchant - et le site mis en lien est aussi un régal pour les yeux! Vous avez de la chance la haut dans votre nord!

    Posté par Iris, 21 février 2006 à 10:34 | | Répondre
  • Joli billet. Les noix de st-jacques crues, en carpaccio, miam...

    Posté par Sylvie, 21 février 2006 à 11:07 | | Répondre
  • Et bien vous vous gatez tous les deux! Ca fait longtemps que j'ai envie d'aller me faire un petit weekend la-bas, vous me tentez bien!

    Posté par Gracianne, 21 février 2006 à 12:16 | | Répondre
  • Ce compte-rendu fait vraiment envie ! Et puis homard et St-jacques, le rêve !! Je me ferais bien un petit week-end là-bas.

    Posté par marmitedecathy, 21 février 2006 à 14:20 | | Répondre
  • Alors on se refuse rien tous les 2, surtout que Roellinger vient d'obtenir sa 3è étoiles au Michelin aujourd'hui ! Vous avez RAISON

    Gildas

    Posté par Gildas, 22 février 2006 à 20:33 | | Répondre
Nouveau commentaire