A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

29 janvier 2006

Un repas comme si vous y étiez...

champ2Je vous invite à mon repas du dimanche, de l'apéritif au dessert... Et j'vous le fais gratuit en plus ;-) Pas beau, ça? Tiens, et si vous preniez une coupe de champagne pour commencer? Une Cuvée  des Crayères d'Eric Rodez. Un champagne domposé à 50% Chardonnay et 50% Pinot Noir. Un nez sur l'agrume et la brioche, une bouche savoureuse d'un grand équilibre. Un petit régal! Je sens que vous avez faim. Voilà une petite mise en bouche:

100_2488

Très simple à faire. Les blinis font un petit tour au four. Pendant ce temps-là, je prépare la crème: crême épaisse + jus de citron + poivre 5 baies + graines de fenouil en poudre. Ensuite, ce n'est que de l'assemblage. Un petit peu d'aneth pour la touche final. Et vous pouvez vous servir... Attention, il n'y en a que 3 par personne!

C'était bon? Et si nous passions dans la salle à manger?

100_2490

Pour commencer, je vous propose une petite entrée:

100_2486

Pâté en croûte, jambon de parme et mesclun assaisonnée à l'huile d'olive aromatisée maison (ail, tomate séchée, basilic, romarin) et au vinaigre de tomates. Bon appétit!

Bon c'est pas tout, mais il faut s'occuper de la côte de boeuf qui attend en cuisine:

100_2481

Je remue mon nez comme Elisabeth Montgomery, et pfioouuuttt!!!

100_2494

Magique non?

Votre côte de boeuf, vous la voulez à point? Je vous l'amène de suite... Voila:

100_2495

100_2491La cuisson vous convient? Avec ceci, je vous propose un Saint-Estèphe: le chateau Lavillotte 2000: nez de  fruit noir, d'épices, de cacao et de moka, bouche friande, encore sur le fruit. Un bel accord en perspective, d'autant que la sauce qui accompagne le plat(non photographiée) contient un peu de café et de cacao...

Même si je ne suis pas un gardien du dogme vin rouge/fromage, ce vin accompagnera également notre plateau de fromages:

100_2496

Vous avez du roquefort, du comté, un camembert au lait cru (de jersiaise, s'il vous plait!) et du crottin de chavignol. Vous ferez passer le plateau. Merci.

Pour finir, ce repas, je vous propose un fondant au chocolat "surprise".

100_2500

Elle est où la surprise???

Dedans!!!

100_2501

Il est fourré à la framboise! Tip top ;-)))

spiraleCe repas se finit par un café bien mérité (Nesp****o, bien sûr), puis un digestif hors norme: un Highland Park 1996 "sweet wine finish" qui a fini son élevage dans une barrique de vin de paille Jurassien: la Spirale de Stéphane Tissot. A ses arômes habituels de bruyère et de tourbe, celui-ci s'enrichit de notes de miel et de fruits secs. Un pur moment hédoniste!

Et bien voilà. J'espère que ça vous a plu. Vous revenez quand vous voulez!...



Commentaires sur Un repas comme si vous y étiez...

  • Eh bien merci...
    Bon d'accord un dernier
    Tissot pour la route et
    puis j'y vais...
    A la prochaine

    Posté par docadn, 29 janvier 2006 à 21:01 | | Répondre
  • Joli et bon repas !!!!

    Posté par zaza, 30 janvier 2006 à 16:00 | | Répondre
Nouveau commentaire