A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

09 novembre 2005

Trilogie divine!(tétralogie avec le fromage...)

Je savais ce matin que je ne pourrais pas préparer le repas de ce soir. J'avais donc donné des instructions à mon cher et tendre* pour préparer le repas du soir (il rentre une heure avant moi).

Préparer une béchamel (facile!)

Faire cuire quelques poireaux à la vapeur pendant ce temps-là.

Sortir les diots (petites saucisses fumées savoyardes absolument sublimes) du frigo.

Allumer le four à 200°.

Mettre les poireaux dans un plat en terre cuite.

Rajouter les diots.

Arroser généreusement de béchamel.

Parsemer cette dernière de gruyère rapé.

Mettre au four.

Simple, non?

Chose dite, chose faite.

100_2000

C'était hyper bon. De toute façon, le poireau et le fumé, c'est une grande histoire d'amour, que ce soit avec des lardons ou de la truite fumée. Et avec ces saucisses, presque craquantes en bouche (un côté knack - les alsaciens comprendront) et le fromage gratiné.. A se damner...

Le vin? Un Clos de l'Orb 2004 de la Cave de Roquebrun (60% grenache, 40% roussanne): ce Côteaux du Languedoc a une belle couleur dorée, un nez de fleurs blanches, de miel et d'agrumes confits. Sa bouche est grasse, confite, mais d'une grande fraîcheur qui réveille ce plat un peu langoureux... Mariage parfait!

* eh oui, mesdames, le mythe du mâle hétéro, petite perle du foyer s'écroule une fois encore... Un des seuls hommes de la blogosphère gastronomique... vit avec un homme ;-) Fleur de Sel avait comparé dans un beau texte les mâles égarés sur Blog Appétit aux garçons qui s'inscrivent aux écoles de ballet. Cette clairvoyance m'avait fait beaucoup sourire. Y a tout de même Patrick pour sauver l'honneur, non?



Commentaires sur Trilogie divine!(tétralogie avec le fromage...)

  • C'est vrai que les hommes manquent dans la blogosphère culinaire et c'est bien dommage car vous apportez quelque chose de différent. Mais je suis certaine que vous, les hommes, allez faire des émules

    Posté par pascale, 09 novembre 2005 à 22:46 | | Répondre
  • Alors là ! Franchement ! Fallait nous laisser nos illusions du mâle hétéro perle du foyer ! On doit quand même en trouver de ces perles rares! Hormis Patrick bien entendu .... ) Bon ça fait rien, on vous pardonne si vous continuez l'un et l'autre à nous mijoter de bons petits plats sur la blogosphère !

    Posté par Choupette, 09 novembre 2005 à 22:51 | | Répondre
  • celà a l'air délicieux....je crois que je vais piquer cette idée...merci les gars, beau travail d'équipe!!!!!Faut faire tomber les mythes.....

    Posté par Cat, 09 novembre 2005 à 23:53 | | Répondre
  • Comment ça des diots !! mais c'est savoyard ça ! et on en trouve ailleurs que par ici? Et puis les poireaux ça change de la polenta !recette simple et alléchante !Bravo pour tout !

    Posté par mercotte, 10 novembre 2005 à 05:06 | | Répondre
  • Les diots se trouvents dans n'importe quel supermarché Champ**n (et j'imagine Carr****r) sous la marque "reflets de France".

    Posté par ericevreux, 10 novembre 2005 à 07:23 | | Répondre
  • Merci pour l'info...concernant les diots !!! Cette recette me plait beaucoup. Elle sera au menu ce week-end....
    Et comme le disait Voltaire "la grande affaire, et la seule qu'on doive avoir, c'est de vivre heureux"....

    Posté par Saveurs Sucrées, 10 novembre 2005 à 08:14 | | Répondre
  • Je suis morte de rire...

    ...devant ta "confession" qui ne fait tomber aucun mythe pour moi mais me conforte dans l'idée que la Cuisine est lieu de tous les partages et de toutes les libertés...

    Bisous à vous deux et bravo pour cette recette
    Clochette qui a le fou rire

    Posté par Clochette, 10 novembre 2005 à 10:33 | | Répondre
  • Et en plus vous etes bon cuisiniers tous les deux! Je suis jalouse.
    Belle recette, je me demande ce que ca donne avec la truite fumee.

    Posté par Gracianne, 10 novembre 2005 à 10:54 | | Répondre
  • Avec la truite fumée, il faut faire une autre recette. Par exemple une tarte au poireau + truite fumée + oeufs + crème (fromage pas indispensable dans ce cas).

    Posté par ericevreux, 10 novembre 2005 à 10:58 | | Répondre
Nouveau commentaire