A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

04 novembre 2005

Eloge de la simplicité

Il y a des soirs où l'on ne veut pas se prendre forcément la tête. C'était mon cas ce soir. Au bout de 10h de travail dans mon magasin, je n'avais pas trop la tête à faire des fantaisies ce soir... Aussi ai-je ramené de celui-ci un paquet de pâtes "papillon" et un pot de ratatouille.

J'ai lancé la cuisson des pâtes sur l'induction (minuterie à 10mn) et préchauffé le four, puis suis parti prendre les dernière nouvelles de la "toile". Puis je suis redescendu (l'ordinateur est au premier étage), j'ai égoutté les pâtes, les ai mélangé dans un plat avec la ratatouille, puis j'ai rapé un peu de comté (BIO) sur le tout, et hop au four! 15mn plus tard, je sortais cette petite merveille:

000_03701

Les pâtes étaient croustillantes au dessus, le comté bien gratiné, le reste était fondant à souhait. Un vrai régal! Comme quoi, il ne faut pas toujours se prendre la tête...

cabardesAvec ça: un vin bio, tant qu'à faire: un château de Brau 2002, par exemple. Ce vin est un cabardès. Cette appellation peu connue mérite pourtant le détour. Sa situation géographique (au nord de Carcassonne) lui donne un climat méditerranéen avec un petit côté continental. D'où l'idée des producteurs d'associer dans un même vin des cépages du Midi  et ceux  du Sud Ouest. Cela a si bien fonctionné que c'est devenu le principe même de l'appellation: vous devez avoir au minimum 40% de cépages méditerranéens (syrah, grenache, mourvèdre) et 40% de cépages "sud ouest" (merlot, cabernet, malbec). Vous pouvez donc faire par exemple 40/60, 60/40 ou 50/50. Un producteur a d'ailleurs fait des cuvées "vent d'ouest" et "vent d'est" en fonction des cépages dominants. Le résultat est en tout cas remarquable: le vin piège par excellence! Vous avez dans votre verre à la fois la rigueur des vins de Bordeaux et de Cahors, et en même temps l'exubérance de la méditerrannée. De quoi perdre la tête!...



Commentaires sur Eloge de la simplicité

  • J4ai mis ça sur mon blog:

    Trouvé sur le blog éà boire et à manger":

    Ce que je trouve magnifique dans le vin, c'est que l'on peut prendre autant de plaisir à boire un petit vin qu'un grand vin, même si l'émotion ressentie est différente. Certains font dans la complicité, comme les vins précédemment évoqués, d'autres évoquent irrésistiblement l'amour, tel le champagne bu en tête à tête. Ce moment serait à coup sûr beaucoup moins romantique si vous versiez à votre douce un p'tit rouge gouleyant.

    Voici qui nous change des phrases creuses et ampoulées du discours imbécie des "oenologues"... Un peu de santé, un peu de tendresse dans ce monde de gougnafiers qui parlent du vin avec des mots aussi prétentieux qu'imbéciles.

    Bravo!

    Posté par mwamaim, 04 novembre 2005 à 22:01 | | Répondre
Nouveau commentaire