A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

03 novembre 2005

Le vin , facteur d'émotions

J'ai bu ces derniers jours quelques vins que l'on pourrait qualifier de canaille. L'un venait du rhône: il était gouleyant, un brin suave et avait des arômes explosifs de framboise et d'épices. L'autre venait du carignatora2Languedoc: il était plus charnu, donnait plutôt dans le noyau de cerise, la tapenade et la garrigue, mais il était pulpeux, gourmand à souhait, un régal! Peu de points communs entre ces deux vins, mais pourtant un même plaisir de boire ce genre de vins, simples, fruités avec ce goût inimitable de "revienzi": ce qu'on peut appeler le vin de copains, que Jean-Luc Petitrenaud conseillerait sur le casse-croûte de 11h avec force cochonnailles et miche craquante et moelleuse!

Ce que je trouve magnifique dans le vin, c'est que l'on peut prendre autant de plaisir à boire un petit vinamour qu'un grand vin, même si l'émotion ressentie est différente. Certains font dans la complicité, comme les vins précédemment évoqués, d'autres évoquent irrésistiblement l'amour, tel le champagne bu en tête à tête. Ce moment serait à coup sûr beaucoup moins romantique si vous versiez à votre douce un p'tit rouge gouleyant.

D'autres incitent au respect: quand vous ouvrez certains grands Bordeaux, vous êtes comme frappés par la stupeur divine. C'est un sentiment religieux que vous ressentez latouralors: un silence se fait autour de la table; chacun a conscience de vivre un moment rare, et essaie d'arrêter le temps en gardant le vin le plus longtemps en bouche. par peur de rater quelque chose... Le nez de ce vin est tout aussi splendide, et vous humez celui-ci avec le sentiment d'effleurer le mystère divin...

D'autres encore sont des invitations à la sensualité, et l'on frôle plus les mystères païens que les chants grégoriens. Les liquoreux, par exemple, que ce soit une exubérantissime Sélection de Grains Nobles de Gewürtztraminer, ou un Yquem. Le sentiment éprouvé est alors quasiment orgasmique, avec cette sensation de toucher le nirvana, et de se dire: je peux mourir maintenant: j'ai touché à la félicité.

Existent aussi les vins de méditation: un Maury de 15 ans, par exemple, que vous buvez tranquillementmas_amiel_15_ans2 après un beau repas. A chaque gorgée, vous avez l'impression de prolonger les beaux moments que vous venez de passer. Ses arômes de fruits secs, de havane et de moka innondent votre palais, et vous êtes bien, tout simplement. Le monde pourrait s'écrouler, vous ne commenceriez à le refaire qu'une fois la dernière goutte avalée...

J'ai bu des milliers de vins dans mon existence. Cela ne m'empêche pas de me souvenir de chacun d'eux et de l'émotion que j'ai ressenti alors. Dire que pour certains, ce n'est qu'un savant mélange d'eau, d'alcool et de quelques autres composants...



Commentaires sur Le vin , facteur d'émotions

    Quelle belle déclaration d'amour au vin - et quelle chance, de pouvoir dire, que tu te souviens de chaque vin bu et de l'émotion lié à cela!

    Ma mémoire doit être plus mauvaise - il y a plein de vins bus qui m'ont laissé aucun souvenir, ou juste celui d'un manque d'émotion, donc je les ai oublié très vite.

    Mais heureusement qu'il y a les exceptions qui existent, des vins bus qui se sont imprégnés dans mes sens et ma mémoire et qui entretient l'éspoir d'être capable un jour d'en faire un, qui restera dans la mémoire de celui, qui l'aura goûté.

    Posté par Iris, 05 novembre 2005 à 19:15 | | Répondre
Nouveau commentaire