A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

11 octobre 2005

Repas mémorable

Samedi dernier, nous avons organisé un petit repas sympathique au Château Laroque autour de belles bouteilles. Nous n'étions que quatre (grands) amateurs de Bordeaux, et nous avons dégusté 11 bouteilles juste pour voir si elles étaient encore buvables (recrachées en bonne partie, je vous rassure)... Cela montre notre grand sens du sacrifice ;-)

Au programme: 1 chilien (oui, le fameux dont j'ai parlé ici), 3 Bergerac et 7 Bordeaux.

Le chilien a impressionné par sa grande expression aromatique et sa fraîcheur.

Le Talbot Cailllou blanc 1998 qui a suivi montrait ce qu'était un beau Bordeaux blanc: gras, complexe, connetable_talbot_cailloupresque vineux, dirais-je...

Ces deux vins furent bu en apéritif.

Pour accompagner quelques "petits rouges", une belle assiette de charcuterie typique de la Dordogne  fut servie: magret séché, jambon cru préparé au domaine (on y tue encore le cochon en hiver), et rillette des quatre saisons (rillette composée de chairs de pintades, oie, canard et poulet...). Ces petites merveilles accompagnèrent à merveille un médoc Tour Haut Moulin 94, un Chateau Laroque 94 et un mémorable Pichon-Longueville "baron" 1997 - ZE vin de rillette, c'est bien connu ;-)

Vient ensuite une côte de boeuf grillée aux ceps de vignes (les sarments, c'est pour les rigolos) accompagnée de vins plus consistants: un Troplong-Mondot 94 (mauvais exemple, car viré vite fait pour goût de bouchon caractérisé - ça arrive...), un superbe Lafon-Rochet 94, un intéressant Patarabet 94 et enfin un monumental Pontet-Canet 94 (qui gagne à viellir encore quelques années...).pichon_comtesse

Les fromages pointèrent leur nez... A noter avant tout un Saint-Nectaire d'anthologie - rappelons-le, LE fromage qui se marie au mieux avec les vins rouges, servi avec un Pichon Longueville "comtesse" 1995, bu un peu jeune, mais d'une grande classe assurément...

Arriva le dessert... Celui-ci mérite sa petite histoire.. L'idée était d'accompagner le vin "jeu d'ambre et de lumière" produit en 2002 à Laroque. Ses arômes évoquent les fruits secs, la pomme tapée, les vieux alcools et les raisins secs... La saison s'y prêtant, j'avais tous les ingrédients pour faire un dessert sublimant ce vin...

Les pommes étaient déja cueillies. En provenance du petit verger du domaine, ce sont des pommes "reine des reinettes", aussi bonnes crues que cuites. Je décidais d'en faire une partie une photo_0112compote, et de l'autre les faire revenir au beurre à la poêle.

J'ai fait tremper environ 50g de raisins secs dans du Calva 92 trouvé dans un placard et attendu qu'ils s'imprègnent de la substantifique liqueur...

J'ai pris 3 oeufs des poulettes du domaine que j'ai monté entier entier en sabayon avec environ 50g de sucre. J'y ai rajouté 100 g d'amandes en poudre, les raisins, la compote, les quartiers de pommes rôties et deux cuillers de crême fraîche et zou... j'ai mis le tout sur une pâte feuilletée du commerce - LA concession à la modernité - et au four à 200° pour une petite heure...

Nous la mangeâmes tiède avec l'"ambre". Ce fût  un délice...

Je ne remercierais jamais assez LPV qui nous permet de faire de belles rencontres de cet ordre...

Et voici les héroïnes du jour posant commes des starlettes (ou les membres d'un gouvernement) sur le perron de Laroque...

photo_0068



Commentaires sur Repas mémorable

Nouveau commentaire