A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

30 septembre 2005

Anne de Bretagne

Je ne vais pas vous raconter l'histoire de cette duchesse deux fois reine qui changea définitivement la France, mais un séjour fait il y a un an et demi dans un hôtel de la Plaine sur Mer (près de Pornic). Le repas du soir fût absolument enchanteur et fait partie de mes plus beaux souvenirs d'accord mets/vin. Il faut dire que le chef-sommelier est la femme du chef, et que les accords sont étudiés dès la conception des plats. Le résultat: magique. Voici ce que j'en disais sur le site LPV:

100_1388"En marge des LPViades, nous nous sommes "offerts" un dîner et une nuit au restaurant "Anne de Bretagne" près de Pornic. A la hauteur des LPViades qui sont déjà légendaires...

Les menus étaient remarquables avec la très excellente idée de servir un verre de vin qui s'accorde avec chaque plat. Le top étant que le sommelier nous présentait la bouteille une fois que le verre était bu au trois-quart, ce qui permettait de juger le vin pour ce qu'il était, et non pas l'idée qu'on pouvait s'en faire ;-)

Pour l'un,

QUATRE HUITRES EN DECLINAISON 100_14101

en granité à la folle blanche
en gelée d'eau de mer ,
chaud-froid de chou fleur,
tiédies en marinière huile vierge, thym citron et cébettes
frémies au vandoovan et cumin
avec un crozes hermitage blanc très minéral

TURBOT SAUVAGE grillé à la plancha, grenailles de Noirmoutier et asperges de pays, jus de volaille au Garam Masala avec un Pouilly Fuissé digne d'un grand Bourgogne

PIGEONNEAU DU PAYS DE RETZ désossé cuit à l'unilatéral "pastilla" d'abattis
jus de cacao torréfié et conférences poêlées avec un Irouléguy d'arretxea (excusez l'ortographe) très très bon.

Un plateau de fromages de la région (sublimes!!! ) avec un château du Bloy (Bergerac) assez remarquable.

3 desserts à la guariguette avec une rareté: une vendange tardive du domaine Ogereau de cabernet sauvignon et cabernet franc, presque liquoreuse avec un goût étonnant de fraise et de framboise écrasées...

Pour l'autre

FRICASSEE DE LANGOUSTINES en papillotte de poireaux, jus d'épices douces avec un riesling de Weinbach

DOS DE BAR DE PAYS en panure de laitue de mer, émulsion iodée aux palourdes et bigorneaux, caramel d'endives au safran, avec un Bellet qui "pétrolait" étonnamment.

POMME DE RIS DE VEAU braisée en broche de réglisse, purée de persil simple avec un Marsannay de Charlopin que nous avions pris pour un Bordeaux de par sa couleur, ses arômes de fruits noirs, son noble boisé et un côté légèrement fumé.

100_1418Le fromage et le dessert étaient identiques.

Le café était servi avec 3 mini desserts au chocolat tous excellents.

En digestif: un bas Armagnac 59 et un Ardbeg 75 ahurissant de beauté ...

Et le lendemain, j'ai pris le meilleur petit déjeuner de mon existence avec des viennoiseries comme je n'avais jamais mangé: croustillantes, fondantes, une saveur hors norme. Je ne pensais même pas qu'on pouvait autant se régaler avec des croissants, pains au chocolat, pains aux raisins, brioches, palmiers...  Même le pain et le beurre étaient à la hauteur... Le tout en regardant la mer qui avait une couleur d'un bleu vert envoûtant.

Et deux heures plus tard: verticale de Surondes(Quart de Chaumes)... Un week end de rêve, je vous dis...

PS: Le prix de l'hôtel / resto ? ridicule pour le plaisir offert: 400€ tout compris pour deux, moins cher que ce que nous avions payé chez Pourcel (Jardin des Sens à Montpellier) pour deux simples repas (sans l'hotel) nettement moins bons, et un service minable...

Un an et demi plus tard, et quelque très bons restaus visités depuis, je confirme l'excellence de cet hotel-restaurant. A visiter impérativement!

100_1420



Commentaires sur Anne de Bretagne

    L'EXCELLENCE

    Dans une présentation récente de mon "univers gastronomique" je citais ce restaurant comme une référence (j'ai une maison de vacances a Saint Brévin et j'ai donc l'occasion d'y aller 3/4 fois par an au fil des saisons).
    Pas une seule déception en 7 ans de fréquentation.
    J'ajouterai que Michèle Vétélé était Sommelière de l'année en 2006 au guide Champérard et qu'elle est cette année 2008 meilleure chef de salle au Gault et Millau et que son mari est "inventif" sans avoir recours a la "chirurgie moléculaire".
    En bref : le rêve.

    Posté par Pascal, 20 novembre 2007 à 19:19 | | Répondre
  • Merci pour l'info. Les menus décrits sont fabuleux, et me donnent très envie de connaitre cet endroit. A l'occasion...

    Posté par Saveurs Sucrées, 01 octobre 2005 à 09:49 | | Répondre
  • Merci pour l'info

    Je mets l'adresse de côté.

    Posté par coco28, 01 octobre 2005 à 11:35 | | Répondre
Nouveau commentaire